Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 07:27

(via France24.fr)


Coptes protégeant des musulmans en prière pendant une manifestation au Caire. Photo prise par @Nevine Zaki et publiée sur Twitter.

Cette photo montre une chaîne humaine formée par des coptes d’Égypte pour protéger les manifestants musulmans pendant la prière. Un signe, selon notre Observateur, que certains chrétiens d’Égypte commencent à remettre en question la position de leur église qui continue de soutenir farouchement le président Moubarak.

Les coptes d’Égypte représentent la plus importante communauté chrétienne d’Orient, soit environ 10 % de la population égyptienne, qui compte 85 millions d’habitants.

“Coptes et musulmans semblent enfin comprendre que leur union n’est pas un luxe : elle est nécessaire pour faire aboutir ce mouvement de protestation.”

Mina Zekry est un blogueur et militant des droits de l’Homme. Il est copte et vit entre la Suède :

Cette photo a été tweetée à plusieurs reprises. Le geste de ces coptes aurait pu s’avérer utile, car on a vu des images où la police attaquait les manifestants en prière avec des canons à eau. Mais leur action était aussi très symbolique : elle montre la volonté des deux communautés de se montrer unies face au gouvernement. Cette union fait peur au pouvoir : le régime de Moubarak s’est toujours donné l’image, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, du protecteur de la communauté copte contre l’extrémisme musulman. Et beaucoup de coptes ont accepté de brader leur liberté au profit d’une prétendue sécurité. Mais ce temps-là semble bien révolu.

“Le gouvernement a instrumentalisé la fracture confessionnelle en Égypte”



La police a quitté les rues et seule l’armée est toujours présente. Or, malgré le nombre de manifestants et la violence des affrontements, il n’y a pas eu d’églises attaquées ou de coptes agressés. Mon père est un prêtre orthodoxe à Al Fayoum [sud-ouest du Caire]. Je l’ai eu au téléphone et il m’a confirmé qu’il se sentait parfaitement en sécurité dans son église. Cela montre bien que les coptes peuvent être en sécurité sans la présence des policiers. Cela prouve surtout que le gouvernement a instrumentalisé la fracture confessionnelle en Égypte. Je dirais même qu’il l’a créée et alimentée.

“La priorité était de réunir tous les Égyptiens autour d’un même objectif national : la liberté”



Je ne nie pas les tensions communautaires entre musulmans et coptes en Égypte, car elles sont bien réelles. Mais je pense que ces tensions sont passées au second plan avec les manifestations que connaît le pays depuis le 25 janvier. La priorité était de réunir tous les Égyptiens autour d’un même objectif national : la liberté. Mon frère m’a raconté l’autre jour qu’il a parlé pour la première fois à son voisin musulman : ils étaient tous les deux membres d’un comité pour protéger leur quartier des casseurs. Coptes et musulmans semblent enfin comprendre que leur union n’est pas un luxe : elle est nécessaire pour faire aboutir ce mouvement de protestation.


Au-delà d’une révolte contre le régime, cette photo montre aussi que les coptes se révoltent contre leur propre autorité religieuse. Jusque-là, ces derniers ont toujours obéi, dans leur grande majorité, aux instructions de l’Église. C’est normal, quand vous êtes minoritaires, vous avez tendance à vous ranger derrière vos leaders religieux. Mais cette fois, les recommandations du Pape Chenouda, qui a soutenu Moubarak, n’ont pas été suivies. C’est nouveau, même si on avait déjà vu les prémices d’une “désobéissance” après les attentats d’Alexandrie [un responsable de l’Église orthodoxe a alors été hué parce qu’il avait remercié le président Moubarak pour son soutien à la communauté copte].”


Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com