Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 04:22

le sac de Constantinople en 1204



LES RAISONS POLITIQUES DE L'IMPOSITION DU FILIOQUE.
 

La domination de la doctrine du filioque à l'ouest n'était pas dû seulement aux présuppositions de St Augustin, mais aussi et, effectivement pour une large ampleur, à une lutte militaire et politique entre les Francks-Latins et les Francks-Germains d'une part (c'est-à-dire les contemporains des Français et des Allemands) et les Grecs d'autre part. Les Francks insistent sur le filioque pour prouver aux Slaves et aux Latins que les Grecs sont hérétiques et devraient être exclus de toutes relations avec eux, et soient considérés comme des ennemies. En Italie, les Francks établirent une suprématie militaire et imposèrent leurs vues sur les gens en soulevant les papes et les évêques, qui étaient soit francophiles soit qui acceptèrent la théologie francks. C'est pourquoi les Italiens sont pour les Grecs d'aujourd'hui comptés parmi les Francks, malgré qu'il y avait des latins du sud, qui partageaient avec les Grecs le nom de Romain. Il doit être noté que le nom « Romain » était un grand nom au temps où les Francks apparurent, et c'est pourquoi, ils voulurent l'usurper pour eux même. Quelques chose de similaire s'applique avec les Slaves, qui essayent de tourner Moscou comme 3ème Rome, successeur de la 2nd Rome, c'est-à-dire Constantinople.

La lutte sur le filioque qui n'était pas seulement théologique, mais aussi politique et militaire, ne veut pas dire que la théologie était basée sur la politique. Cela signifie, plutôt, que la ligne des Francks était telle qu'ils mélangeaient la théologie avec la politique et les militaires si bien qu'ils pouvaient accuser les Grecs d'hérésie et réduire leurs influences en Europe de l'est et en Italie. C'était particulièrement le cas en Italie, où les gens étaient divisés en deux parties, lesquels combattaient pour accroitre la domination dans la région italienne. L'une des parties comprenait les Latins qui étaient grécophiles ou Gréco-latins et étaient conscient d'être citoyens de Constantinople et avaient leur résidence principale à Constantinople. L'autre partie regardaient amicalement vers les Germains. Une sacrée bataille s'ensuivit entre ces groupes, lesquels introduirent la controverse du filioque ,s'achevant avec la victoire du groupe pro-Germain, lequel s'était imposé par la force militaire et la violence. En une pareille situation, l'imposition du filioque était inévitable.
  
  
tentative de traduction par un moine de Nimes

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com