Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 01:25

Question 20 : Lorsqu'on s'est adonné manifestement au péché dans le passé, doit-on fuir la compagnie des hérétiques et s'éloigner des pécheurs ?

 

RÉPONSE : L'Apôtre a dit : "Écartez-vous de ceux d'entre vos frères qui se conduisent d'une manière déréglée, et non selon la tradition qu'ils ont reçue de nous" (2 Thess 3,6). Aussi, pour n'importe qui, toute relation par la pensée, la parole ou l'action avec n'importe quoi de défendu est-elle généralement dangereuse et nuisible.

Ceux qui ont vécu dans le péché doivent encore être plus vigilants sur ce point, car l'habitude acquise rend ordinairement plus enclin au mal. Du reste, comme il faut traiter les malades avec plus de prudence de façon à écarter d'eux, souvent, même ce qui est bon pour des gens bien portants, ainsi faut-il pour les malades spirituels, beaucoup plus d'attentions et de précautions. Le tord que peut faire, en effet, la compagnie des pécheurs, l'Apôtre le déclare en disant à ce propos : "Un peu de levain fait fermenter toute la masse" (1 Cor 5,6).

Or, s'il en est ainsi pour ceux dont la conduite est coupable, que dire de ceux dont la pensée sur Dieu est fausse, et à qui l'erreur ne permet pas d'être sains sous les autres aspects, car à cause d'elle ils sont une fois pour toute livrés aux passions honteuses. De cela nous trouvons la preuve dans de nombreux passages de l'Écriture et spécialement dans ces paroles de l'Épître aux Romains au sujet de quelques hérétiques : "...Ils n'ont pas voulu reconnaître Dieu et Dieu les a livrés à leurs sens dépravés, en sorte qu'ils ont commis des actions indignes. Remplis de toutes espèces d'injustices, de méchanceté, de fornication, d'avarice, de malignité, ils ont été envieux, meurtriers, querelleurs, trompeurs, pleins de perversités, semeurs de faux rapports, calomniateurs et contempteurs de Dieu, arrogants, superbes, altiers, inventeurs de procédés coupables, désobéissants à leurs parents, sans prudence, sans fidélité, sans affection, sans foi, sans miséricorde. Après avoir connu la justice de Dieu, ils n'ont pas compris cependant que ceux qui font tout cela sont dignes de mort, et non seulement ils le font, mais encore ils approuvent ceux qui le font" (Rom 1,28-32).

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire en cliquant sur :