Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 03:34

Paul (Pavel) Sawabe a été le premier étudiant japonais et catéchumène de Saint Nicolas du Japon après son arrivée à Hakodate, au Japon en 1861. Paul a été le premier Japonais à embrasser le christianisme orthodoxe et il fut un ardent disciple du futur Saint Nicolas et il fut un missionnaire actif. Grâce à ses efforts, la mission japonaise a attiré de nombreux nouveaux chrétiens et un jour, il est devenu le premier Japonais à être ordonné à la prêtrise...
*
Takuma Sawabe est né en 1833 dans la préfecture de Kochi. Son nom original était Yamamoto Kazuma. Il était étudiant, avec un cousin qui pratiquait l'art samouraï du Ken-do (sabre japonais) et la philosophie. En 1857, sortant d'une beuverie d'alcool, Yamamoto se retrouva avec deux montres volées par son cousin, qu'il tenta de vendre. Yamamoto s'enfuit à Hakodate pour échapper à la police qui l'avait identifié comme ayant volé les montres. A Hakodate, Yamamoto épousa la fille d'un prêtre shintoïste nommé Sawabe. Yamamoto, après avoir épousé la fille du prêtre, devint fils adoptif du prêtre et changea son nom. Sous sa nouvelle identité Takuma Sawabe ne participa pas à la prêtrise Shinto, mais il dirigea un groupe qui révérait l'empereur et exigeait l'expulsion des étrangers. Le Consulat de Russie à Hakodate devint une cible de leur plan d'assassinats.
Une nuit, en 1865, armé d'une épée, il affronta le hiéromoine Nicolas avec l'intention de le tuer avant qu'il ne commence sa prédication. Dans l'échange de paroles qui suivirent, Nicholas demanda pourquoi Sawabe le tuerait sans entendre parler de ce que Nicolas aurait à dire. Donc, Sawabe demanda Nicholas de lui parler de sa religion chrétienne. Comme le jeune missionnaire parlait, ses paroles  adoucirent le coeur de Sawabe, son intérêt s'accrut, et il commença à étudier la doctrine chrétienne. Bientôt, Sawabe fut rejoint dans un groupe de discussion par un ami médecin, Sakai Tokurei. A leur tour, ils furent rejoints par deux amis de plus, Urano et Suzuki, et ainsi le groupe des catéchumènes augmenta. Ils  commencèrent à enseigner le christianisme orthodoxe à d'autres japonais. Pourtant, à cette époque, la politique japonaise étaitpersécutait encore les chrétiens, et interdisait la conversion au christianisme.
Puis, en avril 1868, avec le Lecteur Sartoff Bissarion gardant la porte du bureau du consulat, Nicholas baptisa Sawabe, Sakai et Urano avec pour noms de baptême de Paul, Jean, et Jacques, respectivement. Ils étaient devenus les premiers japonais à accepter le christianisme orthodoxe. Après leur baptême, Paul ses amis allèrent prêcher la nouvelle religion avec plus de ferveur.
Comme la menace d'emprisonnement et peut-être même d'exécution augmentait dans la région de Hakodate, le hiéromoine Nicolas envoya Paul et ses amis voyager ailleurs au Japon, pour prêcher la foi nouvelle, mais en fait pour qu'ils soient plus en sécurité. N'ayant pas de nouvelles de Paul pendant quelques mois, le hiéromoine Nicolas fut très heureux de recevoir des nouvelles de Paul concernant ses succès à Sendai, au nord de Honshu. Avec le temps, l'opposition au christianisme s'apaisa, et celui qui était alors l'archimandrite Nicolas commença à envisager d'élargir son travail de missionnaire à Tokyo.
Ce fut Paul Sawabe que Nicholas envoya à Tokyo pour examiner la situation pour le travail missionnaire dans la région de Tokyo/Yokohama et pour le conseiller sur le potentiel d'un tel travail là-bas. Le rapport de Paul fut optimiste, et Paul conseilla à Nicholas de venir à Tokyo dès que possible. Ainsi, à la fin de janvier 1871, l'archimandrite Nicolas arriva à Yokohama et se dirigea vers Tokyo pour mettre en place son quartier général.
L'opposition locale au christianisme était encore présente. En Février 1872, Paul Sawabe et plusieurs de ses collègues en Christ furent arrêtés par la police locale à Sendai. Les fonctionnaires furent surpris que, même parmi les enfants, leurs réponses aux questions posées montraient une conviction profonde en leur foi chrétienne. Même si beaucoup n'avaient pas été baptisés, aucun ne  modifia sa position, mais ils furent renforcés dans leur foi.
Le 12 Juillet 1875, lors du deuxième Conseil général de la mission japonaise, l'archimandrite Nicolas  décida qu'il y avait un besoin de clergé indigène, et il nomma Paul Sawabe comme devant être le premier prêtre, et  Jean Sakai diacre. Un mois plus tard, l'évêque Paul de la Sibérie orientale vint à Hakodate pour conférer les premiers sacrements des ordres sacrés au Japon, et ordonna le nouveau prêtre et du diacre.
Paul Sawabe continua de servir sa nouvelle foi tandis que son église grandit au fil des décennies suivantes. Il devait survivre à son mentor et évêque d'un an, et mourir en 1913.
Version française Claude Lopez-Ginisty d'après
http://orthodoxologie.blogspot.com/http://www.orthodoxwiki.org/Paul_Sawabe cité par
Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com