Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 22:15

01 ColloqueLe « Centre international de recherches sur saint Maxime le Confesseur », fondé et dirigé par l’archevêque Stéphane (Kalaidjisvili) de Tsageri et Lenthekhi (Géorgie) a organisé, du 20 au 25 octobre, un colloque international sur saint Maxime le Confesseur, qui s’est tenu à l’université Saint-André de Tbilissi, puis à Tsageri (lieu où saint Maxime a été inhumé) et à Lentekhi (capitale de la région dans laquelle saint Maxime a été emprisonné et a fini sa vie terrestre). Ce colloque était, après ceux de 2005 et 2007, le troisième organisé par le Centre. Y ont participé des représentants de différentes spécialités (patrologie, théologie, philologie, archéologie, anthropologie...) issus de plusieurs pays (Géorgie, France, Russie, Serbie).
Ce colloque a étudié différents aspects du martyre et de la fin de la vie de saint Maxime le Confesseur liés à la découverte récente de ses reliques probables à Tsageri (voir la note suivante), ainsi que différents aspects de son œuvre théologique. Lors de la session inaugurale qui s’est tenue le 20 octobre à Tbilissi, les premiers aspects ont été abordés par S. E. Stéphane, archevêque de Tsagéri et Lentekhi, et par Vladimir Aslanishvili, anthropologue, professeur à l’université de Tbilissi, les seconds aspects par Jean-Claude Larchet, patrologue, spécialiste de saint Maxime le Confesseur, et par S. E. Athanase Jevtić, évêque retraité d’Herzégovine, théologien.

 

Leur étude a été poursuivie lors des sessions suivantes, tenues les 21 et 23 octobre à Tsageri et à Lentekhi, par Revaz Christani, archéologue, professeur à l’université de Tbilissi, Vladimir Aslanishvili, anthropologue, professeur à l’université de Tbilissi, Eteri Kavtaradzé, philologue, spécialiste des traditions populaires, professeur à l’université de Tbilissi, Ia Melnikova, historienne, professeur à l’Institut Saint-Tikhon de Moscou, Grigory Benevitch, professeur à l’Institut d’études religieuses et philosophiques de Saint-Peterbourg, éditeur de plusieurs œuvres de saint Maxime en russe, Piotr Malkov, professeur à l’Institut Saint-Tikhon de Moscou, et Natalia Golovina, également de l’Institut Saint-Tikhon, et Valeri Silogava, historien, professeur à l’université de Tbilissi.
ExcursionsLe 22 octobre l’archevêque Stéphane, Jean-Claude Larchet, Piotr Malkov et Valeri Silogava ont participé à une expédition équestre dans les montagnes du Caucase jusqu’à Skhimeri, le lieu où s’élevait probablement la forteresse byzantine de Schèmaris, où saint Maxime a été emprisonné et est décédé, et où des fouilles seront prochainement entreprises sous la direction du professeur Revaz Christani. 
Le 25 octobre, l’archevêque Stéphane et Jean-Claude Larchet ont donné, devant de nombreux journalistes, une conférence de presse dans les locaux de la cathédrale de la Trinité à Tbilissi, où ils ont présenté une évaluation très positive des résultats de ce troisième colloque international. 
Conf de presseL’archevêque Stéphane, directeur Centre international de recherches sur saint Maxime le Confesseur, a fait part de son intention de poursuivre l’organisation d’autres colloques consacrés à saint Maxime au cours des prochaines années, soulignant leur intérêt pour la connaissance de la vie et de l’œuvre de saint Maxime en Géorgie même et dans tous les autres pays.

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com