Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 00:07

Le 28 novembre 2016

 

Saint du jour : Saint Philippe, évêque de Vienne (580)

 

Ouverture

Seigneur ouvre mes lèvres

et ma bouche publiera ta louange !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,

comme il était au commencement et maintenant et toujours

et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation pour préparer Sa venue

«L’activité, la conduite, ces mots évoquent la plupart du temps l’idée d’un travail extérieur, de résultats visibles, palpables, d’oeuvres bonnes et de réalisations matérielles. Il semble bien que l’activité qui nous est recommandée aille plus loin que ces manifestations : quand nous sommes invités « à combler les vallées, à abaisser les collines, à redresser les chemins raboteux », il apparaît clairement que le travail qui s’impose n’est pas un simple travail extérieur, car ces vallées et ces collines et ces chemins sont évidemment pris d’une manière symbolique et désignent des états intérieurs, encore qu’ils soient également la figure de situations extérieures. Il existe, en effet, comme une double activité que nous devons exercer parallèlement : activité intérieure et activité extérieure, la seconde devant manifester la première sans laquelle elle risque de n’être qu’une agitation de surface. C’est l’activité intérieure qui nous est demandée premièrement, cette activité essentielle qui s’exerce sur nous-même ou plus exactement qui s’exerce par notre véritable moi, apprenant à dominer et à diriger nos tendances, nos émotions, ce que nous appelons nos idées, afin d’établir une harmonie intérieure profonde, condition indispensable d’une vie véritablement féconde.»

Mgr Irénée Winnaert (1880-1937)

 

Proverbes 13, 11

Une fortune mal acquise diminue,

mais celui qui amasse peu à peu augmente son bien.

 

Psaume 5

Au chef de choeur : pour être bien compris.

Entends mon cri, sois attentif à l’accent de ma prière, mon Roi et mon Dieu,

Car c’est Toi que j’invoque, Seigneur !

Au matin, Tu entendras ma voix,

Dès l’aurore, je serai devant Toi et j’attendrai,

Car Tu n’es pas un Dieu aimant l’injustice,

Le méchant ne peut habiter près de Toi,

Ni les impies soutenir ton regard.

Tu détestes tous ceux qui agissent avec malice,

Tu fais périr les diseurs de mensonges,

Tu vomis les hommes de fraude et de sang.

Mais moi, par ta grande miséricorde, j’entrerai dans ta maison,

Je me prosternerai dans ton temple saint avec crainte.

Guide-moi, Seigneur, par ta justice,

Aplanis ton chemin devant moi, à cause de mes ennemis.

Leur bouche ignore la sincérité, leurs entrailles ne sont que malice ;

Leur gosier est un sépulcre béant, leur langue n’est que flatterie.

Prononce, ô Dieu, leur châtiment, qu’ils échouent dans leurs desseins.

Bannis-les pour leurs crimes sans nombre,

Car ils se sont soulevés contre Toi.

Ceux qui espèrent en Toi se réjouiront,

Ils exulteront à jamais.

Tu feras en eux ta demeure,

Ceux qui aiment ton Nom seront magnifiés en Toi,

Car Toi, Seigneur, Tu combles les justes de bénédictions,

Ainsi qu’un bouclier, ta grâce nous protège.

LECTURES

Ancien Testament : Isaïe 33, 15 à 22

C'est l'homme qui vit en faisant ce qui est juste, et qui dit la vérité. Voici comment il se conduit : il refuse les avantages obtenus par la violence, il repousse ceux qui veulent l'acheter avec des cadeaux. Il ferme ses oreilles quand on parle de tuer quelqu'un. Il ferme les yeux pour ne pas voir le mal. Cet homme-là habitera en sécurité sur les hauteurs. Il aura pour abri les fentes des rochers. Il aura toujours à manger, et toujours de l'eau à boire. Jérusalem deviendra un lieu sûr. Tu pourras admirer le roi dans toute sa beauté, tu verras le pays dans toute son étendue. Tu réfléchiras à ce qui t'effrayait et tu te demanderas : « Où sont donc les hommes qui vérifiaient et comptaient les impôts ? Où sont ceux qui contrôlaient les murs de défense ? » Tu ne verras plus ce peuple orgueilleux, ces gens qui parlent une langue obscure, une langue étrangère que personne ne comprend. Regarde Jérusalem, vois Sion, la ville de nos fêtes. Elle t'apparaîtra comme un lieu sûr, comme une tente qu'on ne déplace plus. On n'arrachera jamais ses piquets, on n'enlèvera jamais ses cordes. C'est là que le SEIGNEUR montrera qu'il est magnifique. Ce sera une région de grands fleuves et de larges canaux. Les navires de guerre n'y passeront pas, les grands bateaux ne la traverseront pas. Le SEIGNEUR est notre chef, c'est lui qui nous conduit. Le SEIGNEUR est notre roi, c'est lui qui nous sauve.

Evangile selon saint Matthieu 4, 12 à 22

Quand Jésus apprit que Jean avait été arrêté, Il se retira en Galilée. Puis, quittant Nazareth, Il vint habiter Capharnaüm, au bord du lac, sur les confins de Zabulon et de Nephtali, afin que s’accomplisse ce qui avait été dit par Isaïe le prophète : « Terre de Zabulon, terre de Nephtali, route de la mer, pays au-delà du Jourdain, Galilée des païens, le peuple qui se tenait dans les ténèbres a vu une grande lumière et sur ceux qui étaient dans le pays de l’ombre de la mort, la lumière a resplendi ». A partir de ce moment, Jésus commença à prêcher en disant : “Repentez-vous car le Royaume des cieux est proche”. Comme Il longeait le bord du lac de Galilée, Il vit deux frères, Simon, dit Pierre, et André, son frère, qui jetaient leur filet dans les flots - car ils étaient pêcheurs - et Il leur dit : “Suivez-moi, et je ferai de vous des pêcheurs d’hommes”. Eux aussitôt laissèrent là leur filet et Le suivirent. Plus loin, Il vit deux autres frères, Jacques, le fils de Zébédée, et Jean, son frère, dans leur barque avec Zébédée leur père, qui ravaudaient leurs filets, et Il les appela ; eux aussitôt laissèrent là leur barque et leur père et Le suivirent.

 

Intention de prière (litanies wisigothiques) 

Entre tes mains Seigneur, je remets mon esprit ! 

Pour que nous puissions contempler sans péril la présence parmi nous du Fils éternel,

marchant devant Lui avec des transports de jubilation, supplions, demandons et prions le Seigneur.

Kyrie eleison !

 

Prière à la Mère de Dieu

Mère auguste du Rédempteur, porte du ciel, étoile de la mer,

Toi qui soutiens le peuple qui cherche à se relever,

qui as surpris la créature en engendrant ton Créateur,

qui fus saluée par l’archange Gabriel,

Vierge féconde et Mère intacte, aie pitié de nous pécheurs !

Amen.

 

Clôture

Viens nous délivrer Seigneur !

Montre-nous ta Face et nous serons sauvés !

Montre-nous Seigneur ta miséricorde et donne-nous ton salut !

Que le Seigneur qui était, qui est et qui vient, par la prière de la toute sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie, nous donne sa paix et la vie éternelle!

Amen.

 

 

Monseigneur Grégoire

http://www.eglise-orthodoxe.eu/

Père Stéphane Prouet & Liliana Prouet 

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Prières

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire en cliquant sur :