Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 09:51

 

aux fidèles et clercs de l’Église orthodoxe de France en ce jour fameux de la naissance du Christ

Deux nostalgies premières semblent résider toujours, qu’ils en soient conscients ou non, au cœur des hommes.

La première, souvent cachée et réelle cependant, est la nostalgie de la présence de Dieu, et la deuxième - toujours en affleurement - est celle

qui veut retrouver au cours de l’histoire la liberté de l’homme initial (l’Adam primordial) et la vérité de l’univers.

Cet homme chez qui l’image de Dieu est présente, et l’homme qui crée l’histoire, cheminent ensemble dans tout être humain depuis l’origine et en tous temps. Ils s’unissent, se mêlent ou se séparent dans l’effort permanent des générations et des peuples successifs, préparant ainsi un destin à la race humaine, destin qui permette de retrouver une intimité, ou même une amitié, avec Dieu, et destin aussi qui fasse renaître à la perfection de l’être qui commençait (l’état paradisiaque).

 

Ces deux tensions, l’une vers Dieu, l’autre vers l’homme initialement libre et artisan de l’accomplissement du monde, s’entrecroisent dans le cœur humain et dans l’histoire générale de l’humanité. La première dévoile la sainteté divine (sa présence) procurant en même temps un caractère unique à celui qui se met en  Dieu. La deuxième découvre la faiblesse de l’artisan pour renaître à lui même et retrouver son art pour diriger et engendrer l’histoire.

 

Et Dieu en ces chemins ?

Ayant imprimé son image, sa présence, dans l’homme et lui ayant fait le don de la liberté, ce Dieu accompagne l’homme, honore et admire son histoire, et propose de produire le fruit des deux tensions comme le dit l’Écriture : « Le Seigneur regarde du haut des cieux pour voir s’il y a quelqu’un d’intelligent qui cherche Dieu », et « pendant que le silence enveloppe tout et que la nuit est au milieu de sa course, ton Verbe tout puissant s’élance du trône royal et descend des cieux » !

 

Le fruit de la quête exclusive de Dieu par le cœur de l’homme et, aussi bien, dans le cheminement historique et universel de toutes les nations, est la descente du Verbe divin chez l’être le plus totalement ouvert et le plus absolument empli du désir de sa présence : Marie. Et le fruit de Marie est l’engendrement, non pas à l’humanité ancienne dispersée en religions, races, peuples, tribus, familles, mais à l’humanité nouvelle, renouvelée en artisan associé et uni à Dieu dans la personne de Jésus, le Verbe incarné. 

 

À Noël, à Bethléem, au milieu des temps, éclate et paraît en silence le mystère de l’enlacement des deux principales et authentiques nostalgies de l’humanité, le silence étant le langage divin, son expression, et Jésus étant le fruit de la rencontre de l’humain et du divin : le salut de tous où ce terme de salut signifie de « voir Dieu dans la chair »

 

Ô Noël, ô paix, ô joie de cette nuit silencieuse, ô lumière pour les nations, ô gloire des deux Israël, l’ancien et le nouvel : - Les rois (mages) présentent l’hommage de l’humanité ancienne, eux qui portent le fardeau de l’histoire, à l’Enfant de Marie, Lui-même fruit de l’accomplissement de la tension qui les anime ; - Les bergers au cœur simple se présentent spontanément à l’annonce des anges pour reconnaître et vénérer l’ « Ancien des jours - Enfant nouvelet ». 

 

Peut-être, vous aussi, fidèles et clercs de l’Église, tendus comme il a été dit vers Dieu et vers l’humanité purifiée, peut être verrez vous dans la grotte à Bethléem le salut qui vient de Dieu, la lumière et la gloire de l’Église, le Fils de la Vierge, dès lors que vous serez mages et bergers.

Chantons ensemble : « le Christ né pour nous, venez, adorons-Le. »

 

 

Votre bénissant,

Germain, Évêque  de Saint-Denis.

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Noël

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com