Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 07:00

 

Gorze, mai 2014

 

Chers Amis,

 

L'humanité d'aujourd'hui est à bout de souffle... Pour être «dans le vent» on se tourne vers l'Extrême-Orient, les guérisseurs, les pouvoirs occultes et tous les bonheurs artificiels, alors que ce que nous cherchons respire par toutes nos fibres : l'Esprit de Dieu, qui anime la création tout entière.

 

Mais peut-être, comme certains disciples du Christ, « n'avons-nous même pas entendu dire qu'il y a un Esprit-Saint»? (Ac 19,2) Nos oreilles ont certes entendu son nom plus d'une fois, mais que notre être tout entier, du plus profond de lui-même, ait été retourné par sa Présence impétueuse, jusqu'à nous transformer de fond en comble et inaugurer en nous une nouvelle étape de notre existence, rares sont ceux qui l'ont « entendu » ainsi...

 

Et pourtant, c'est là l'œuvre de l'Esprit qui agit toujours avec puissance quand un homme le prend pour Locataire !

 

S'il en est ainsi, n'est-ce pas alors que « le but de la vie c'est l'acquisition de l'Esprit-Saint» selon le fameux adage de saint Séraphin de Sarov ? Rien n'est donc plus important que d'apprendre à le connaître et de se soumettre à son action, pour qu'il tire le meilleur de nous-mêmes et nous fasse naître à des horizons nouveaux et inconnus : la Vie Divine...

 

Dans l'Esprit, Dieu franchit son infinie transcendance pour se faire infiniment proche. L'Esprit-Saint n'a pas de nom puisque le Père et le Fils sont également esprit et saints, mais Il est cette Personne étrange et mystérieuse qui se nomme en toute chose et à travers tout visage. Il est l'intériorité la plus intérieure en nous, la Vie de notre vie, le Souffle de notre souffle et toute la vie «spirituelle», c'est-à-dire selon l'Esprit, consiste à en devenir de plus en plus conscients.

 

Mais puisque l'Esprit-Saint a pris possession de tout notre être, cette conscience n'est pas une abstraction mentale, une idée, ce qui serait au contraire un obstacle à l'expérience: cette conscience est physique, corporelle, il s'agit d'une sensation de la Présence immédiate de Dieu. Là le contact est direct, plus rien ne s'interpose, pas même la moindre pensée. Par la simple et humble sensation du corps, les pensées sont évacuées, le cerveau se met au repos et la sensation envahit tout le champ de la conscience.

 

L'être tout entier s'unifie progressivement et devient dans sa totalité transparence à Dieu. Par la puissance de l'Esprit Saint qui sans cesse rend présent et actualise les mystères du Christ, je sens la chair du Christ qui habite la mienne et son sang qui coule dans mes veines. La conscience spirituelle est tout à la fois psychique et charnelle. Quand le corps, l'âme et l'esprit son ainsi réunis, Dieu est «au milieu d'eux» (Mt 15,20), il y a interférence : Dieu et l'homme se contiennent réciproquement. C'est dans cette osmose que Dieu devient homme et que l'homme devient Dieu.

 

Grâce à cette suprême inhabitation divin-humaine l'infini de Dieu devient donc propre à l'homme et tout notre être, ainsi que son expression à travers la vie sous ses multiples facettes, l'amour, la joie, la pensée ou la parole, le geste ou la simple présence silencieuse, reflète dans le fini l'infini de la lumière divine. La plongée en nous de la Personne divine fait éclater toutes nos limites et ouvre notre conscience à des profondeurs toujours nouvelles où se révèle alors le mystère de la personne humaine, c'est-à-dire ce qui est absolument unique en moi et qui ne s'est jamais vu dans l'histoire de l'humanité.

 

Par le travail sur soi, en purifiant ses passions, ce processus de maturation est sans fin jusqu'à ce que la transparence de Dieu dans l'homme devienne ressemblance. C'est cela qu'on appelle sainteté. Seule cette communication inouïe avec Dieu, rend l'homme capable de communiquer vraiment avec ses frères, car c'est la personne qui communie à une autre personne alors que le corps ou l'âme seuls en sont incapables. Là est le grand drame de beaucoup de couples, de communautés et finalement de toute relation... « Sans l'Esprit-Saint, écrit saint Athanase, nous sommes étrangers à Dieu » et donc à l'homme. Avec Lui nous entrons dans la profondeur des relations trinitaires et ce rayonnement en nous divinise toute relation humaine.

 

Le tout du Chemin c'est d'acquérir cette conscience-là, de la cultiver et de l'approfondir sans cesse. « Chercher d'abord le royaume de Dieu » c'est être attentif à la présence de l'Esprit à chaque moment, le déchiffrer dans les pulsations de notre cœur, sous les visages qui croisent nos routes, sous la surface agitée des choses et des événements, et se livrer à Lui pour l'accomplissement de ses désirs. Là se trouve la suprême sagesse, suprême liberté !

 

Avec toute notre affection, à bientôt !

 

Père Alphonse et Rachel

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans La vie de l'église

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com