Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 08:31
France Soir / Service Monde, le mardi 29 décembre 2009 

Turquie - Emoi du gouvernement après les propos de Bartholomée Ier
 

Selon le patriarche orthodoxe, sa communauté serait victime de discriminations de la part du gouvernement turc issu de la mouvance islamiste.
 

Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a dénoncé des propos du patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, le chef spirituel de l’orthodoxie, selon lequel les membres de sa communauté sont traités en Turquie comme « des citoyens de deuxième zone », « parfois crucifiés ». « Si le patriarche Bartholomée Ier a des plaintes à formuler à ce sujet, il peut les porter à l’attention des autorités compétentes qui feront ce qu’elles jugent nécessaires », a dit le ministre des Affaires étrangères, rejetant les accusations de discriminations religieuses de la part du gouvernement turc, issu de la mouvance islamiste.
 

La minorité grecque orthodoxe
 

Il répondait à une question sur un entretien accordé par le dignitaire religieux, qui représente la communauté orthodoxe, forte de 250 millions d’âmes dans le monde, à la chaîne de télévision américaine CBS. « Nous sommes traités (…) comme des citoyens de deuxième zone. Nous n’avons pas l’impression de jouir de la totalité de nos droits en tant que citoyens turcs », a notamment déclaré Bartholomée Ier en parlant de la minorité grecque orthodoxe. Le patriarche y rejette toutefois l’hypothèse d’un départ de Turquie, où il réside, déclarant : « C’est la continuation de Jérusalem et pour nous c’est une terre aussi sainte et sacrée. Nous préférons rester ici, même si (nous sommes) parfois crucifiés. ».« Nous considérons l’utilisation de la comparaison avec la crucifixion comme étant extrêmement malheureuse (…). J’aimerais y voir un lapsus », a estimé M. Davutoglu. « Nous ne pouvons accepter des comparaisons que nous ne méritons pas. »
 

Le patriarcat œcuménique orthodoxe siège à Istanbul depuis l’Empire byzantin, qui s’est effondré en 1453 quand les Turcs se sont emparés de Constantinople, ex-Byzance (fondée par l’empereur Constantin en 330), aujourd’hui Istanbul. Environ 2.000 Grecs orthodoxes vivent toujours en Turquie.
 

La liberté religieuse
 

De son côté, la Grèce a critiqué la réaction du chef de la diplomatie turque. Parmi les obligations de la Turquie pour adhérer à l’Union européenne, « le respect des libertés religieuses et des droits des minorités figure en première place », a souligné dans un communiqué le porte-parole du ministère grec des Affaires étrangères, Grigoris Délavékouras. Le patriarche œcuménique Bartholomée « est connu pour sa sagesse et sa modération, et pour son soutien inébranlable à l’adhésion turque à l’UE », a affirmé M. Délavékouras. « Il est du devoir de tous et principalement de ceux qui portent la responsabilité de la situation subie par le patriarcat œcuménique et la minorité grecque, de l’écouter avec attention », a souligné le porte-parole.
 
Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com