Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 11:16

La communauté russe fidèle au calendrier julien, célèbre la Nativité jeudi 7 janvier en l'église orthodoxe et fêtera l'année nouvelle le 13 janvier à l'Hôtel du Palais 

Dans la tradition orthodoxe, la fête de la Nativité de Jésus-Christ « tombe » le jeudi 7 janvier. Soit treize jours après la célébration de Noël par les catholiques et protestants. Une différence due au décalage entre le calendrier grégorien en usage en Occident depuis le XVIe siècle (du pape Grégoire) et le calendrier julien (comme Jules César) toujours en vigueur dans certaines églises orthodoxes.
 

À Biarritz, une soixantaine de familles se rassemble régulièrement à l'église orthodoxe Saint-Alexandre-Nevsky-et-de-la-Protection-de-la-Mère-de-Dieu, la seule à 100 kilomètres à la ronde. Cette dernière est rattachée à l'archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale
 (1). 

Autant dire que, le 6 janvier au soir, la jolie église sera quasiment trop exiguë pour accueillir les fidèles « habituels » en plus de ceux se déplaçant depuis le Pays basque espagnol notamment.

« Cette fête demande une période de préparation, à la fois physique et spirituelle, qui est le carême de la Nativité, débuté le 28 novembre dernier », explique Serge Cheloudtchenko, qui participe à la vie de la paroisse. « Cette période se termine le 6 janvier, veille de la fête par un jeûne strict, la célébration des offices puis un repas nocturne. Comme il est aujourd'hui difficile de concilier vie courante et vie spirituelle, les agapes fraternelles seront différées au dimanche 10 janvier. » 

Comme la « saison russe »
 

L'église orthodoxe située avenue de l'Impératrice a été consacrée en septembre 1892 à l'époque où les grands ducs de Russie (Constantin, Alexandre, Boris, Dimitri, etc.) se pressaient à Biarritz pour la « saison russe » qui s'ouvrait en octobre. Dans l'enceinte religieuse, point de trace d'orgue ou de statues, la tradition orthodoxe ne tolérant que la voix humaine lors des célébrations et les icônes.
 

« L'icône nous regarde, elle nous visite à l'intérieur », confie Serge Cheloudtchenko. Autre particularité, les Orthodoxes prient toujours debout ou à genoux.
 

La Nativité est célébrée avec faste et solennité, selon une tradition d'origine byzantine, accompagnée de chants propres à cette fête, et de nombreuses lectures de l'ancien et du nouveau testament.
 

À noter que jusqu'à 1892, c'est dans un salon de la Villa Eugénie devenue l'Hôtel du Palais qu'avaient lieu les cérémonies liturgiques orthodoxes. Le nouvel an russe, fête plus profane, ne fait donc que perpétuer une brillante tradition.
 

C'est le consul de Russie Alexandre de la Cerda qui organise cette soirée prévue mercredi 13 janvier.
 
"On y trinquera à 22 heures (minuit heure de Moscou) au cours d'un dîner russe préparé par le chef Jean-Marie Gautier. Ce dernier anime depuis plusieurs années des semaines gastronomiques à Moscou et a puisé son inspiration à cette occasion. Cette année, on fêtera le 10e anniversaire du rétablissement du consulat de Russie fermé de 1917 à 2000"
 

(1)
 L'Association cultuelle orthodoxe russe de Biarritz (Acorb) entretient le bâtiment, actuellement en cours de restauration. 
Auteur : V. M. et O. B.
 

Source
 Sud Ouest

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com