Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 06:42

 

Notre-Dame-de-la-Treille_de_Lille_portail_saint_Eubert.jpg

Portail saint Eubert à la cathédrale de Lille

 

Vie de saint Eubert, apôtre et patron de Lille.

 

Eubert, qui annonça le Christ aux Nervins du pays de Tournai, fit partie d'une colonie romaine vers les premières années du règne de l'empereur Dioclétien. Il travailla avec saint Piat et saint Chrysole à propager la foi dans le peuple de Tournai et des campagnes voisines malgré la violence des persécutions. Il fit sa résidence habituelle au lieu où fut ensuite bâtie la cité de Lille.

 

Saint Eubert, après avoir enseveli le glorieux martyr saint Piat à Seclin dans un tombeau de pierre blanche, continua son œuvre sans doute en tant qu'évêque. Il naquit au ciel le 1er février et fut à son tour enterré dans l'église de Seclin près de saint Piat.

 

Cette église fut détruite par les invasions barbares ; mais le corps du saint resta intact. Lorsqu'on rétablit l'église, on l'exhuma et on le plaça dans une chasse précieuse. Le culte de saint Eubert s'établit alors à Seclin autour de son corps et de son église. Celle-ci fut détruite sous Philippe le Bel ; mais l'emplacement en fut conservé par un vieux tilleul qui s'appelait encore, dix-huitième siècle, l'arbre de saint Eubert. Pour échapper au pillage des Normands au neuvième siècle, les Séclinois allèrent se réfugier à Saint-Omer avec leurs corps saints. La chasse de saint Eubert fut ensuite rapportée à Seclin et c'est dans ces voyages que furent perdus les actes de sa vie. L'année suivante, les Danois, débarquant en Frise, menacèrent tout le pays : il fallut de nouveau se réfugier à l'abbaye Saint Bertin de Saint-Omer. Le corps de saint Eubert y resta, avec sept autres corps saints, pendant quarante ans.

 

Les Séclinois ne furent remis en possession de leur trésor qu'en 886. En 1066, Baudoin de Lille, comte de Flandre, fit la dédicace solennelle de la collégiale Saint-Pierre de Lille : le corps de saint Eubert y fut alors porté et y resta. Le siècle suivant, à la suite d'un incendie, on dut ouvrir la châsse et l'on procéda à la reconnaissance du corps de saint Eubert. L'évêque Gauthier de Tournai, assisté de Guillaume, abbé de Loos, et de Guillaume Prévost de Cassel comme témoins, procéda à cette cérémonie. Le corps du saint fut trouvé presque entier. Chaque année depuis, le jour de l'octave de saint Eubert, l'église Saint-Pierre de Lille rappelait le souvenir de cette reconnaissance. On portait les reliques du saint en procession le jour de la Sainte Rencontre et elle restait exposée pendant tout l'octave. A la révolution, ce trésor fut dispersé.

 

Si son corps s'est perdu, si sa vie nous est inconnue, il nous reste à invoquer son nom. La mémoire de celui qui fut le semeur de l'Evangile dans l'île des Flandres au troisième siècle demeure à jamais. En priant ce juste, planté comme un arbre dans notre sol, nous sommes unis à tous ceux qui, dans les premiers siècles, crurent à la résurrection et pratiquèrent les divins commandements du Christ.

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com