Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 05:54

ebs-paris140.jpg

 

Éliasbeth Behr-Sigel : Bibliographie


Élisabeth Behr-Sigel fut la « grande dame » de l'orthodoxie en Occident au XXe siècle. Née en Alsace en 1907, protestante d'origine, elle prit contact avec l'orthodoxie en 1926 et devint orthodoxe en 1928. Théologienne, conférencière, écrivain, participante à l'histoire de l'orthodoxie en France pendant plus que 70 ans,  elle enseigna à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et à l'Institut catholique de Paris. Elle est décédée à Paris le 26 novembre 2005 à l'âge de 98 ans.

Nous recommandons la biographie d'Élisabeth Behr-Sigel par Olga Lossky : Vers le jour sans déclin : Une vie d'Élisabeth Behr-Sigel (1907-2005), Cerf, 2007.


Aperçu de l’œuvre littéraire d’Élisabeth Behr-Sigel

par Paul Ladouceur

L’œuvre littéraire d’Élisabeth Behr-Sigel s’étend sur une période de plus de 70 ans, entre 1933 et 2005, et comprend huit livres et des centaines d’articles, chroniques, recensions etc., parus dans de nombreuses revues orthodoxes, catholiques et protestantes. Nombre de ses textes et conférences, notamment ses interventions lors de rencontres de toutes sortes, se trouvent dans la revue Contacts et les publications du Service orthodoxe de presse (SOP). Cinq de ses livres sont traduits en anglais et certains en russe, italien, portugais, grec ou bulgare. Les quelques grand titres sous lesquels nous allons considérer l’œuvre d’Élisabeth Behr-Sigel reflètent ses intérêts et la concentration de ses énergies au fil des années :

1. Spiritualité et sainteté russes : C’est par la spiritualité et la liturgie de l’Église russe qu’Élisabeth Behr-Sigel a d’abord connu l’orthodoxie et elle gardera précieusement son intérêt pour la spiritualité russe toute sa vie. Sa thèse de maîtrise sur la sainteté russe, qui comprend un examen des principaux " types " de sainteté russe, ainsi que des études de plusieurs grands saints, devient le livre Prière et sainteté dans l’Église russe (Cerf, 1950) ; elle y ajoute quelques chapitres supplémentaires lorsqu’il est réédité aux éditions de Bellefontaine en 1982. Deux extraits de ce livre figurent aux Pages Orthodoxes La Transfiguration : Le chemin spirituel de Saint Séraphim de Sarov ; et Sainte Juliana Lazarevskaïa.

2. Alexandre Boukharev : L’intérêt d’Élisabeth Behr-Sigel pour Alexandre Boukharev, théologien russe du XIXe siècle, se situe dans le sillage de ses études sur la sainteté russe. Elle est fascinée par la vie hors du commun de ce brillant hiéromoine, prophète de l’Église face aux défis des temps modernes, redevenu, à sa propre demande, simple laïc, qui se marie et qui meurt jeune et dans la pauvreté, méprisé par sa propre Église, mal compris ou ignoré par la plupart de ses compatriotes. Élisabeth aborde une recherche approfondie de sa vie et de ses œuvres dans le cadre d’études doctorales. Sa thèse fut publiée en 1977 sous le titre Alexandre Boukarev – Un théologien de l’Église orthodoxe russe en dialogue avec le monde moderne (Beauchesne) ; le livre comprend la traduction des plus importantes lettres d’Alexandre Boukharev, dans lesquelles il exprime sa vision du rôle de l’orthodoxie dans ses relations avec le monde moderne, ainsi que l’idée d’une spiritualité essentiellement monastique accessible aux laïcs dans le monde, idées qu’Élisabeth intègre à sa propre vision spirituelle.

3. Théologie et spiritualité : C’est à partir de ses connaissances de la spiritualité et de la sainteté russes qu’Élisabeth Behr-Sigel élargit ses horizons pour englober toute la richesse de la tradition spirituelle de l’Église orthodoxe. Ses écrits dans ce domaine sont peu nombreux mais deux sont d’une très grande importance parmi la totalité de son œuvre. Le premier, " Le mystère de la spiritualité orthodoxe ", qui porte sur la prière de Jésus, paraît pour la première fois en 1947 ; en 1974, il est inclus dans le volume La douloureuse joie, Aperçus sur la prière personnelle de l’Orient chrétien (avec des textes d’Olivier Clément, Boris Bobrinskoy et Myrra Lot-Borodine), aux éditions de l’Abbaye de Bellefontaine (nouvelles éditions en 1981 et en 1993). Une bonne partie de ce texte figure aux Pages orthodoxes : " La Prière de Jésus : Le mystère de la spiritualité orthodoxe ".

Le livre Le lieu du cœur : Initiation à la spiritualité de l’Église orthodoxe a ses origines dans l’engagement d’Élisabeth Behr-Sigel dans la formation théologique par correspondance sous l’égide de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Il est paru aux éditions du Cerf en 1989 (réédité en 2004). Le lieu du cœur – le titre est un rappel d’un aspect de la prière hésychaste – présente la spiritualité orthodoxe, d’abord à partir de ses éléments constitutifs (l’Écriture, les héritages de l’Église primitive et de la Grèce, puis le monachisme primitif), suivi d’un examen de l’évolution de la spiritualité hésychaste au cours des siècles, avec une attention particulière accordée à la prière de Jésus. Le texte d’Élisabeth Behr-Sigel est complété par une étude de Mgr Kallistos Ware, " La puissance du Nom : La prière de Jésus dans la spiritualité orthodoxe ".

4. Père Lev Gillet : Élisabeth Behr-Sigel rencontre père Lev Gillet, moine bénédictin devenu orthodoxe, en 1928. La rencontre fut décisive et c’est le père Lev Gillet qui la reçoit dans l’Église orthodoxe le 12 décembre 1929. Pendant cinquante ans, elle sera l’amie du père Lev, jusqu’à sa mort en 1980. Leur amitié s’exprimera notamment dans une abondante correspondance, interrompue seulement pendant les années de la Deuxième guerre mondiale, père Lev s’étant établi en Angleterre en 1938. Élisabeth Behr-Sigel n’a rien publié sur père Lev Gillet de son vivant, mais après le décès de père Lev, elle ne cessera de rappeler sa mémoire dans de nombreux articles. Sans doute savait-elle même avant le décès de père Lev qu’elle devait écrire sa biographie. La biographie, parue en 1993 sous le titre Lev Gillet : " Un moine de l’Église d’Orient " (637 pages ; rééditée en 2005), est un digne témoignage à la mémoire du lumineux et humble moine français, un " libre croyant universaliste, évangélique et mystique ", comme elle le caractérise. Et plus qu’une biographie de père Lev, le livre d’Élisabeth Behr-Sigel est déjà l’amorce d’une histoire de l’orthodoxie en France : on y voit passer tous les personnages importants, tous les grands événements, qui ont marqué notamment l’arrivée et l’épanouissement de l’immigration russe en France, depuis le début des années 1920 jusqu’en 1980. Deux extraits du livre sont inclus aux Pages orthodoxes : La Crise et le dénouement : L'itinéraire du père Lev Gillet vers l'Église orthodoxe et L'Ami de Mère Marie.

5. Mère Marie Skobtsov : Élisabeth Behr-Sigel a connu la moniale russe, canonisée en 2004, dans les années 1930. Mère Marie périt gazée en mars 1945 au camp de concentration de Ravensbrück en Allemagne, où elle fut déportée en 1943 pour avoir aidé les Juifs. Après la guerre, Élisabeth Behr-Sigel contribua à faire connaître la vie extraordinaire de cette femme passionnée et hors-pair. Parmi les écrits d’Élisabeth Behr-Sigel sur mère Marie, signalons en particulier un article publié en 1965 dans Contacts, " Pour le 20e anniversaire de la mort de Mère Marie Skobtsov ". Mère Marie était aussi le sujet de deux des derniers écrits d’Élisabeth Behr-Sigel après la canonisation de la martyre et de ses compagnons (père Dimitri Klépinine, Youri Skobstov, fils de mère Marie, et Élie Fondaminski) : " Hommage de l'Orthodoxie à ses exilés " (dans le journal La Croix) ; et " Mère Marie et le père Lev Gillet " (Contacts, 2004).

6. L’Église locale/L’Orthodoxie en France/Œcuménisme : Dès ses premiers contacts avec le père Lev Gillet et les " jeunes Russes " qui se sont engagés dans la création d’une paroisse francophone à Paris, la question de l’" inculturation " de l’Église orthodoxe en terre française a beaucoup préoccupé Élisabeth Behr-Sigel. Sa vision de l’Église orthodoxe n’était pas celle d’une institution d’abord ethnique ou nationale, mais plutôt de l’Una, sancta, catholica, dépassant en vocation les particularités nationales, mais sans les nier ou les supprimer, les intégrant plutôt dans l’œuvre de salut. C’est dans ce sens que la formation et l’épanouissement de l’" Église locale " revêtit pour elle une importance essentielle. En même temps, elle était sensible aux déchirures du Corps du Christ représentées par les divisions chrétiennes et elle participait activement aux contacts et dialogues entre les confessions chrétiennes.

Habitant longtemps à Nancy, loin des églises et des courants orthodoxes parisiens, Élisabeth Behr-Sigel fut néanmoins membre des paroisses francophones de Paris : d’abord, la paroisse du père Lev Gillet (Transfiguration et Sainte Geneviève de Paris), puis après 1936, la paroisse Notre-Dame Joie des Affligés – Sainte Geneviève ; et après la guerre, elle fréquenta la paroisse de la Sainte Trinité, paroisse française célébrant à la crypte de la cathédrale russe de la rue Daru à Paris. Élisabeth servit comme marguillière de la paroisse de la Sainte Trinité et contribua par maints articles et chroniques au Bulletin de la crypte au fil des années, notamment sur des événements d’actualité orthodoxe et œcuménique. Elle participa aussi à d’autres organismes orthodoxes, par exemple la Fraternité orthodoxe en l’Europe occidentale et Syndesmos, regroupement international des mouvements de jeunesse orthodoxe.

La contribution la plus significative d’Élisabeth Behr-Sigel à la formation de l’Église locale fut peut-être sa participation à partir de 1959 au sein de l’équipe de rédaction qui dirigea Contacts, Revue française de l’Orthodoxie pendant plusieurs décennies. Contacts est rapidement devenue la revue théologique et spirituelle orthodoxe la plus importante de la " diaspora " orthodoxe. S’élevant au-dessus de considérations de juridictions et d’une vision étroite de l’Église, Contacts démontrait une ouverture vers les autres confessions chrétiennes, vers les questions sociales et éthiques de la société. Élisabeth eut un rôle significatif dans l’établissement et le maintien de cette approche et Contacts devint le principal débouché pour l’œuvre littéraire d’Élisabeth Behr-Sigel : elle y contribuait par des articles de fond, des " chroniques " et des commentaires sur l’actualité religieuse en particulier œcuménique, recensions et notes de lectures, notices nécrologiques…

Ses activités " œcuméniques " comprenaient aussi plusieurs volets : le " Fellowship of Saint Alban and Saint Sergius " (organisme travaillant au rapprochement entre orthodoxes et anglicans) ; le Conseil œcuménique des Églises (COE) ; l’Institut supérieure d’études œcuméniques, où elle donne des cours ; l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) (elle fut vice-présidente de cet organisme regroupant catholiques, protestants et orthodoxes)… Elle contribua par des articles à leurs publications ainsi qu’à d’autres publications œcuméniques : la revue Sobornost du Fellowship ; les publications du COE ; la revue catholique Œcuménisme-informations ; Unité des chrétiens ; les revues protestantes Réforme et HOKHMA ; le Courrier de l’ACAT…

7. La femme dans l’Église et l’ordination des femmes : Plus que tout autre sujet c’est la place de la femme dans l’Église qui domine la pensée, les activités publiques et les écrits d’Élisabeth Behr-Sigel pendant la dernière partie – bien fructueuse – de sa vie. Élisabeth Behr-Sigel est connue dans certains milieux comme une ardente avocate d’une amélioration du statut de la femme dans l’Église, mais il ne faut pas pour autant voir en elle une fanatique de la " libération féminine " en matière de théologie ou d’ecclésiologie, dans la mouvance de l’irruption du " women’s liberation " dans les milieux ecclésiastiques occidentaux. Au contraire, son discours et ses écrits au sujet de la femme dans l’Église sont nuancés et équilibrés et elle prend la peine de se distancer des " féministes théologiennes " radicales. Ses prises de position sont à la fois " progressistes ", voire même " radicales " aux yeux de certains, et " conservatrices " aux yeux de beaucoup de féministes. Toujours ses propos sont solidement ancrés dans l’Écriture, la patristique et l’histoire de l’Église. Si elle est favorable à l’ordination des femmes dans l’Église orthodoxe, elle s’approche délicatement de cette question épineuse, connaissant bien les sensibilités des Églises orthodoxes, peu prêtes à envisager sérieusement cette possibilité.

Son objectif premier était de redresser l’image et le statut de la femme dans l’orthodoxie, dans le contexte d’une théologie et d’une ecclésiologie devenues sclérosées par manque d’attention aux " signes des temps " en ce qui concerne les femmes La possibilité pour les femmes d’accéder à l’ordination sacerdotale découle de cette préoccupation plus générale. Ses nombreux écrits sur la femme dans l’Église étaient souvent le résultat de conférences, prononcées notamment aux réunions du Conseil œcuménique des Églises, qui étaient par la suite édités en anglais et publiés en français dans Contacts et d’autres revues. Les livres Le ministère de la femme dans l’Église (Cerf, 1987) et L’ordination de femmes dans l’Église orthodoxe (avec Mgr Kallistos Ware ; Cerf, 1998), contiennent ses plus importants écrits sur la femme dans l’Église.

Le dernier livre d’Élisabeth Behr-Sigel, Discerner les signes du temps (Cerf, 2002), reprend des articles sur plusieurs de ses grands thèmes : la spiritualité russe ; Alexandre Boukharev ; Mère Marie Skobtsov ; les femmes dans l’Évangile et dans l’Église ; ainsi que la formation théologique, l’orthodoxie et la paix, ainsi que la Bible, la Tradition et les sacrements.

Discerner les signes du temps contient en Avant-propos un des rares textes autobiographiques publiés d’Élisabeth Behr-Sigel, un court récit de son cheminement vers l’orthodoxie, " Mon itinéraire " ; elle en parle aussi dans l’Introduction au Ministère de la femme dans l’Église (pp. 11-15). Elle a donné par ailleurs un certain nombre d’interviews sur sa vie et son itinéraire, souvent dans des revues non-orthodoxes, où elle explique son désir d’unité par le caractère cosmopolite de sa vie, pénétrée d'influences religieuses multiples.


1. LIVRES

  • Prière et sainteté dans l’Église russeCerf, 1950 ; Nouvelle édition augmentée, Bellefontaine (SO 39), 1982. 248 p. 11,50€ 
    Traduit en portugais (Sao Paolo, 1982). 
    Extraits : « Le chemin spirituel de saint Séraphim » ; « Juliana Lazarevskaïa » (in : Lumière du Thabor no. 24)
     

  • Alexandre Boukarev, Un théologien de l'Église orthodoxe en dialogue avec le monde moderne, Beauchesne, 1977. (Épuisé)
     

  • La douloureuse joie (avec Olivier Clément, Boris Bobrinskoy et Myrra Lot-Borodine), Bellefontaine, 1981 ;  nouvelle édition revue, avec bibliographie mise à jour, 1993. 181 p. 12,70€ 
    Traduit en roumain (Bucarest, 1997).  
    Extrait : « La Prière de Jésus : Le Mystère de la spiritualité orthodoxe »
     

  • Le ministère de la femme dans l’ÉgliseCerf, 1987. 246 p. 23,10€ 
    En anglais : The Ministry of Women in the Church, Oakwood Publications, 1987. Traduit en grec (Athènes, s.d.) et en russe (Moscou, 2002). 
     

  • Le Lieu du coeur, Initiation à la spiritualité de l’Église orthodoxeCerf, 1989 ; réédition 2004. 160 p. 19,00€ 
    En anglais : The Place of the Heart: An Introduction to Orthodox Spirituality. Torrance, California: Oakwood Publications, 1992 ; aussi chez St Vladimir’s Seminary Press. Traduit en italien (Milan, 1993). 
     

  • Lev Gillet, « Un moine de l’Église d’Orient »Cerf, 1993; réédition 2005. 640 p. 41,00€ 
    En anglais : Lev Gillet, “A Monk of the Eastern Church”, Fellowship of St Alban and St Sergius: Oxford, England, 1999. 
    Extraits : « La crise et le dénouement : L'itinéraire du père Lev Gillet vers l'Église orthodoxe » ; « L'Ami de mère Marie »
     

  • L'Ordination des femmes dans l'Église orthodoxe (avec Mgr Kallistos Ware), Cerf, 1998. 104 p. 16,80 € 
    En anglais : The Ordination of Women in the Orthodox Church, 
    Geneva, WCC Publications, 2000. 96 pp. Traduit en russe (Moscou, 1998) et en bulgare (Silistra, 2002). 
     

  • Discerner les signes des tempsCerf, 2002. 188 p. 25,20€ 
    En anglais : Discerning the signs of the times. The vision of Elisabeth Behr-Sigel
    St Vladimir’s Seminary Press, 2001.
    Extrait : « Mon itinéraire »


2. ARTICLES DANS « CONTACTS,
REVUE FRANÇAISE D'ORTHODOXIE »

« La prière de Jésus ou le Mystère de la spiritualité monastique orthodoxe », Contacts, Supplément N° 19 bis (janvier/février 1958) (reprise du texte de Dieu Vivant n8, 2e trimestre 1947).

« Le message spirituel de Gogol I », Contacts, Vol. XI, N28, 1959. p. 233.

« Du Phanar au Vatican », Contacts, Vol. XI, N28, 1959. p. 257.

« Le message spirituel de Gogol II », Contacts, Vol. XII, 1960. N29, p. 22.

« Réflexions sur la doctrine de Grégoire Palamas » (recension de Jean Meyendorff, Introduction à l’étude de Grégoire Palamas), Contacts, Vol. XII, N30, 1960. p. 118.

« Réflexions sur l’iconostase », Contacts, Vol. XII, N32, 1960. p. 309. (Repris dans Martin Winkler, Les Jours de Fêtes (Collection Le Monde des ?cônes) Éd. Ides et Calendes, Neuchâtel (Suisse), 1960.)
http://www.myriobiblos.gr/texts/french/Contacts_sigel_iconostase.html  

« Un philosophe en quête de l’Église : Brice Parain », Contacts, Vol. XIII, 1961. N33, p. 15.

« Vers l’Unité chrétienne », Contacts, Vol. XIII, N33, 1961. p. 58.

« La vie religieuse en U.R.S.S », Contacts, Vol. XIV, N37, 1962. p. 62.

« Introduction à la Tribune Libre », Contacts, Vol. XIV, N40, 1962. p. 265.

« Le problème de la Jeunesse orthodoxe en France », Contacts, Vol. XIV, 1962. N40, p. 265.

« Réponses reçues à Contacts. Un mot de Mme Behr-Sigel », Contacts, Vol. XV, 1963. N42, p. 127.

« Aspects majeurs de la spiritualité russe du 14e au l7e siècles », Contacts, Vol. XV, 1963. N41, p. 34.

« A la mémoire du Père Basile Zenkovsky », Contacts, Vol. XV, 1963. N41, p. 65.

« Perspectives de l’Orthodoxie en France », Contacts, Vol. XVI, N45, 1964. p. 42.

« Rencontre avec la Grèce chrétienne », Contacts, Vol. XVI, N45, 1964. p. 56.

« Repenser la théologie du mariage ? À propos d’un article sur les mariages mixtes », Contacts, Vol. XVI, N48, 1964. p. 291.

« Recension : Le Messager orthodoxe, N24-25, 1963-1964 », Contacts, Vol. XVI, N48, 1964

« A propos de la présence orthodoxe en France », Contacts, Vol. XVI, N48, 1964. p. 310.

« Pour le 20e anniversaire de la mort de Mère Marie Skobtzoff », Contacts, Vol. XVII, 1965. N51, p. 178.

« Le Centre Œcuménique de Strasbourg », Contacts, Vol. XVII, N49, 1965. p. 73.

« Pèlerinage de la Jeunesse Orthodoxe à Jérusalem et Conférence de Syndesmos à Broumana (Liban). », Contacts, Vol. XVII, N49, 1965. p. 73.

« Réponse à Panayotis Nellas », Contacts, Vol. XVII, N49, 1965. p. 80.

« La Fraternité Orthodoxe en Europe occidentale », Contacts, Vol. XVIII, N55, 1966. p. 198.

« A propos de La Queste d’Irénée Winnaert » (recension), Contacts, Vol. XVIII, N56, 1966. p. 315.

« Un essai de spiritualité contemporaine: Le Combat de Jacob » (recension d’un livre du père Molinié), Contacts, Vol. XIX, N58, 1967. p. 167.

« Un Origène moderne: à propos d’une initiation à Paul Tillich », Contacts, Vol. XXI, N65, 1969. p. 70.

« À propos du débat sur le célibat sacerdotal dans l’Église latine », Contacts, Vol. XXII, N69, 1970. p. 54.

« Témoignage sur Paul Evdokimov », Contacts, Vol. XXIII, N73/74, 1971. p. 237.

« Charles Westphal (1896-1972) », Contacts, Vol. XXIV, N78/79, 1972. p. 214.

« Un prophète orthodoxe : Alexandre Boukharev (1822-1871) », Contacts, Vol. XXV, N82, 1973. p. 93.

« Tikhon de Zadonsk », Contacts, Vol. XXVI, N85, 1974. p. 35.

« Des orthodoxes œuvrent au sein de la Cimade », Contacts, Vol. XXVII, N90, 1975. p. 209.

« Des voix sous les décombres », Contacts, Vol. XXVIII, N93, 1976. p. 60.

« Un colloque Wladimir Soloviev à Paris », Contacts, Vol. XXVIII, N93, 1976. p. 70.

« L’Église du Saint-Esprit du Père Nicolas Afanassieff » (recension), Contacts, Vol. XXVIII, N95, 1976. p. 263. Repris dans Istina Vol. 21, n4, 1976. p. 430-434.

« La femme dans l’Église orthodoxe, Vision céleste et histoire », Contacts, Vol. XXIX, N100, 1977. p. 285. (Repris dans Unité chrétienne, N53-54, 1979, pp. 7-43 ; et dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 111-155).

« Atelier sur la place de la femme dans l’Église orthodoxe », Contacts, Vol. XXX, N104, 1978. p. 391.

« In memoriam. Archevêque Paul 1914-1979 », Contacts, Vol. XXXI, N105, 1979. p. 78.

« L’Orthodoxie, Hier, Demain (notes de lecture) », Contacts, Vol. XXXI, N108, 1979. p. 439.

« Consultation du C.O.E. à Strasbourg-Klingenthal sur l’ordination des femmes », Contacts, Vol. XXXII, N109, 1980. p. 68.

« In memoriam. Archimandrite Lev Gillet (1892-1980) », Contacts, Vol. XXXII, N110, 1980. p. 186.

« Réponse à l’enquête du C.O.E. sur “Hommes et femmes dans l’Église” », Contacts, Vol. XXXII, N111, 1980. p. 246.

« L’œcuménisme au féminin », Contacts, Vol. XXXII, N112, 1980. p. 337.

« In memoriam : Pasteur Henri Roser. Suzanne de Dietrich », Contacts, Vol. XXXII, N112, 1980. p. 342.

« Débat sur un rite orthodoxe occidental (New-York) », Contacts, Vol. XXXIII, N114, 1981. p. 163.

« In memoriam: Annie Jaubert (1912-1980) », Contacts, Vol. XXXIII, N114, p. 164.

« Rencontre œcuménique de Chantilly (6-8 juin 1981) », Contacts, Vol. XXXIII, N115, 1981. p. 235.

« Vers une communauté nouvelle (1) (Sheffield 1981) », Contacts, Vol. XXXIII, N115, 1981. p. 236. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 99-109 et dans Discerner les signes du temps, pp. 167-174).

 « Jalons pour une biographie du Père Lev », Contacts, Vol. XXXIII, N116, 1981. p. 263.

« Bibliographie des œuvres du Père Lev », Contacts, Vol. XXXIII, N116, 1981. p. 359.

« Vers une communauté nouvelle (2) », Contacts, Vol. XXXIV, N119, 1982. p. 270. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 99-109 et dans Discerner les signes du temps, pp. 167-174).

« Colloque de Chevetogne, 23-27 août 1982 », Contacts, Vol. XXXIV, N120, 1982. p. 343.

« La femme aussi est à l’Image de Dieu », Contacts, Vol. XXXV, N121, 1983. p. 62. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 87-98).

« In memoriam Paul Fidler(1900-1983) », Contacts, Vol. XXXV, N121, 1983. p. 75.

« In memoriam Pierre Pascal (1890-1983) », Contacts, Vol. XXXV, N124, 1983. p. 361.

« Chronique anglo-russe: Julla de Beausobre, Sunset Years », Contacts, Vol. XXXV, N124, 1983. p. 363

« Quelques aspects de la théologie et de l’expérience de l’Esprit Saint dans l’Église orthodoxe aujourd’hui », Contacts, Vol. XXXVI, 1984. p. 261.

« Women and the Priesthood (Kallistos Ware & divers) » (Recension), Contacts, Vol. XXXVI, 1984. p. 207.

« In memoriam: Dom Olivier Rousseau, 1898-1984 », Contacts, Vol. XXXVI, 1984. p. 377

« L’Église d’Orient est-elle patriarcaliste », Contacts, Vol. XXXVIII, 1986. p. 235.

« L’altérité homme-femme dans le contexte d’une civilisation chrétienne », Contacts, Vol. XXXIX, 1987. p. 125. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 33-86).

« Présence de l’Orthodoxie russe en Occident », Contacts, Vol. XXXX, 1988. p. 226.

« La consultation interorthodoxe de Rhodes, Présentation et essai d’évaluation », Contacts, Vol. XXXXI, 1989. p. 81.

« L’Ordination des femmes : un problème œcuménique ; Développements récents dans la sphère de l’Église orthodoxe », Contacts, Vol. 42, N150, 1990. (Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 131-152.) Traduction italienne in : Donna e ministero, Rome, 1991.

« À propos de la femme dans l’Église (M.J. Monsaingeon) ; Réponse de Mme Elisabeth Behr-Sigel », Contacts, Vol. XXXXIII, 1991.

« Un colloque “Lev Gillet” », Vol. XXXXV, 1993. p. 4.

« Le concélébrant de Clamart et la fondation de la première paroisse orthodoxe française », Contacts, Vol. XXXXVI, N165, 1994.

« L’Orthodoxie et la paix », Contacts, Vol. XXXXVIII, 1996. p. 5. (Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 121-127).

« Un Moine de l’Église d’Orient sur sa conversion à l’orthodoxie », Contacts, Vol. XXXXIX, N° 180, 1997. p. 294.

« La Bible, la Tradition, les Sacrements, source de l’autorité dans l’Église », Contacts, Vol. 50, N183, 1998. p. 204. (Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 111-119).

« Les tâches de la formation théologique orthodoxe au XXIe siècle », Contacts, Vol. 51, N185, 1998. (Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 101-109).

« Pour un témoignage chrétien renouvelé », Contacts, Vol. 52, N189, 2000. p. 35.

« La place de l’Église orthodoxe dans la construction européenne », Contacts, Vol. 52, N190, 2000. p. 157. Repris dans Œcuménisme-informations, n° 307, 2000, p. 9-16.

« Le 20e anniversaire de la mort du “Moine de l’Église d’Orient” », Contacts, Vol. 52, 2000. p. 242.

« L’ordination des femmes : un point chaud du dialogue œcuménique », Contacts, Vol. 53, N195, 2001. p. 236. (Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 152-166).

« Vers une restauration créative du diaconat féminin ? », Contacts, Vol. 53, N195, 2001. p. 253.

« Contacts 1949-2002 : retour sur les origines de la “Revue française de l’Orthodoxie” : Un entretien avec Élisabeth Behr-Sigel », Contacts, Vol. 54, N200, 2002. p.351.

« Mère Marie Skobtsov et le père Lev Gillet », Contacts, Vol. 56, 2004. p.361.


3. SERVICE ORTHODOXE DE PRESSE (SOP)

6 « Chrétiens face au drame libanais et au destin de Jérusalem », SOP 6, 1976, p. 7-11.

9 « Orthodoxie et protestantisme », SOP, n° 9, 1976, p. 8-9.

45 « À propos de l'affaire Küng : Une crise, mais l'espérance est indéfectible », SOP 45, 1980, p. 9-11.

61-B « Saint Nil Sorskij ». Article d’Élisabeth Behr-Sigel pour le Dictionnaire de spiritualité.

64-B « Femmes et hommes dans l’Eglise ». Dossier : Femmes et hommes dans l’Eglise, par Élisabeth Behr-Sigel (SOP n° 12) (Repris dans Unité chrétienne, N46, 1977, pp. 40-45 ; et dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 225-234) ; Questions sur l’homme et sur la femme dans le Peuple de Dieu, par un groupe de travail d’orthodoxes en France (SOP n° 40) ; Réponse à une enquête du CŒ, par Élisabeth Behr-Sigel, Marie-Joëlle Dardelin et Irène Schidlovsky (repris dans Contacts Vol. 32, N° 111, 1980) ; « La femme aussi est à l’image de Dieu », communication d’Élisabeth Behr-Sigel au colloque de Niederaltaich  (repris dansContacts, Vol. XXXV, N121, 1983) ; Bibliographie.

78-B « Quelques aspects de la théologie et de l’expérience de l’Esprit Saint dans l’Église orthodoxe hier et aujourd’hui ». Conférence d’Élisabeth Behr-Sigel (Institut œcuménique de recherches théologiques de Tantur, Jérusalem, 21 avril 1983). (Repris dans Contacts, Vol. XXXVI, 1984.)

86-A « Le schisme de 1054 : origines, conséquences, perspectives nouvelles ». Conférence d’Élisabeth Behr-Sigel (Luxembourg, 18 janvier 1984). Extraits dans SOP 86, 1984,. Pp. 17-20.

89-A « Passion du Christ, passions des hommes. Réaction à une enquête de l’ACAT sur le sens de la souffrance ». Communication d’Élisabeth Behr-Sigel (Colloque ACAT, Toulouse, 11-12 mai 1984). (Repris dansRevue d’éthique et de théologie morale, n° 152, 1985.)

101-C « Marie, Mère de Dieu ». Conférence d’Élisabeth Behr-Sigel (Strasbourg, Centre d’études œcuméniques, 2 juillet 1985).

102-B « Les lendemains du BEM [baptême, eucharistie, ministère] ». Communication d’Élisabeth Behr-Sigel à la Journée œcuménique régionale (Paris, 19 octobre 1985).

131-C « Développements de la théologie orthodoxe en Europe occidentale (COE, Prague, 1988) », 1988.

152 « La prière d'intercession dans la lutte contre la torture », SOP 152, 1990, p. 16-21. Repris dans FIACAT, Torturés, tortionnaires, espérance chrétienne, Actes de la rencontre internationale de Bâle, 26-28 octobre, Cerf, 1992.

166 « Le Dieu de l'espérance », SOP 166, p. 21-23.

200-B « L’Église orthodoxe et la paix ». Un texte d’Élisabeth Behr-Sigel, théologienne orthodoxe, élaboré dans le cadre d’une enquête sur « Les religions et la paix », réalisée par l’hebdomadaire Réforme.

204 « L'Église orthodoxe et la paix », dans Supplément SOP 204, 1995; en anglaise dans In Communion, Orthodox Peace Fellowship, 1995/3.

235 « Les tâches de la formation théologique orthodoxe au XXIe siècle », SOP 235, 1999, p. 19-28.

237.B « La création de la première paroisse orthodoxe de langue française (1928-1929) ». Communication d’Élisabeth Behr-Sigel à l’occasion du dimanche de l’Orthodoxie (Institut Saint-Serge, 28 février 1999).

243.B « Pour un témoignage chrétien renouvelé ». Communication d’Élisabeth Behr-Sigel au 1er Congrès orthodoxe d’Europe occidentale (Paray-le-Monial, 30 octobre – 1er novembre 1999). (Repris dans Contacts, Vol. 52, N189, 2000).

265, février 2002 – Élisabeth Behr-Sigel : « Le 75e anniversaire de Chevetogne ».

282, novembre 2003 – Élisabeth Behr-Sigel : « In Memoriam : Le Métropolite Antoine de Souroge, Un homme qui rayonnait ».

288, mai 2004 – Élisabeth Behr-Sigel : « Mère Marie (Skobtsov) ».


4. CONTRIBUTIONS AUX LIVRES
ET AUTRES ARTICLES

« Notes sur l’idée russe de sainteté d’après les saints canonisés de l’Église russe, » Revue d’histoire et de philosophie religieuse (Strasbourg), N6, 1933, p. 537-554.

« Études d’hagiographie russe », Irénikon, 12, 1935, p. 242-254.

« Études d’hagiographie russe », Irénikon, 13, 1936, p. 25-37.

« Nil Sorskij et Joseph de Volokolamsk, » Irénikon, 14, 1937, p. 363-377.

« La Sophiologie du Père S. Boulgakoff, » Revue d’histoire et de philosophie religieuses (Strasbourg), N2, 1939, p. 130-158. Repris dans Le Messager orthodoxe, N57, 1972, pp. 21-48.

« Les “fous pour le Christ” et la “sainteté laïque” dans l’ancienne Russie », Irenikon, 16, 1939, pp. 554-565.

« Le Mystère de la spiritualité orthodoxe », Dieu Vivant, no. 8, Seuil, 1947. Extraits repris dans : Orthodoxie et tradition française : Dogmes, spiritualité, histoire. Éditions Énotikon, 1957. Repris dans La douloureuse joie, Aperçus sur la prière personnelle de l’Orient chrétien, (avec Olivier Clément, Boris Bobrinskoy et Myrra Lot-Borodine), Bellefontaine (SO 14), 1974; 1981 ; nouvelle édition revue, avec bibliographie mise à jour, 1993. Traduction roumaine, Bucarest, 1997.

« L’Orthodoxie universelle et la vocation spirituelle de la Russie d’après A.M. Boukarev », Messager ecclésiastique, N2, mai-déc. 1957, pp. 25-28.

« “Orthodoxie occidentale”. Réflexions sur la brochure de L. Zander », Le Messager orthodoxe, 2/1958, p. 12-17.

« Les Orthodoxes et le pèlerinage de Paul VI », Le Messager orthodoxe, 24-25/1964, p. 31-33.

Paul Evdokimov, Elisabeth Behr-Sigel et V. Voloff: « Les Conférences de Rhodes, Bilan et vœux », Le Messager orthodoxe, 29-30, 1965, pp. 16-24.

« Les startsi russes, » Concilium, Revue Internationale de Théologie, N37, 1968, p. 55-69. En anglais : « The Russian Startsy: the Monks of “Holy Russia” » Concilium, International Journal for Theology, 7, 1968, p. 30-40.

« Le Christ kénotique dans la spiritualité russe », La Table Ronde, N250, nov. 1968, pp. 204-217. Repris dans Prière et sainteté dans l’Église russe, pp. 221-236 ; dans les Cahiers Saint-Dominique, N170, 1977 ; et dans Discerner les signes du temps, pp. 35-47.

« A propos de l’article du P. Elie Melia sur le sacrement de mariage », Le Messager orthodoxe, N57, 1972, pp. 79-82.

Contribution : Soljénitsyne sous la direction de Raïssa Tarr 10/18, Union Générale d’Éditions, 1974.

« Le moine dans la ville : Alexandre Boukharev (1822–1871) », Revue de l’histoire de la spiritualité, T. 52, 1976. Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 65-97.

"The Participation of Women in the Life of the Church," in Orthodox Women, Their Role and Participation in the Orthodox Church (Report of the Agapia Conference, 1976). WCC, Genève, 1977, pp. 20-28. Repris dans Sobornost 7, no. 6, 1978. pp. 480-492. Extraits repris dans Ion Bria, Martyria/mission: the witness of the Orthodox Churches today, Geneva : World Council of Churches, 1980. pp. 52-59. (Version française ? « Femmes et hommes dans l’Église », SOP supplément 64.)

« Orthodoxie et protestantisme », Réforme, 8 mai 1976 ; extraits dans SOP, n° 9, 1976, p. 8-9.

« Trinité et communion », Bulletin de la crypte, n° 64, 1978, p.8-12.

« La femme dans l’Église orthodoxe », Unité chrétienne, Nos 53-54, 1979.

« Les droits de l'homme chez les orthodoxes », Unité des chrétiens, n° 37, 1980. p. 6-8. Extraits dans Bulletin de la crypte, n° 81, 1980. p. 5-7.

« Le monachisme russe » (1. Les origines : le monachisme kiévéen ; 2. La thébaïde nordique ; 3. L’hésychasme russe et la controverse sur la propriété monastique ; 4. La renaissance philocalique ; 5. Le monachisme féminin) in : M. Villet et al., Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique, T. X, Beauchesne, 1980. Réédité dans Aimé Solignac et al., Le monachisme. Histoire et spiritualité, Beauchesne, 1980, et également dans : La Russie : histoire des mouvements spirituels (G. Podskalsky, I.A. Minea, T. Spidlík, É. Behr-Sigel et al.), Beauchesne, 1990.

“In memoriam : a monk of the Eastern Church”, St Vladimir's Theological Quarterly 24, no. 3, 1980. p. 202-208.

« Mort et transfiguration. L'expérience transcendée de l'amour humain (Partage de Midi) », Bulletin de la Société Paul Claudel, n° 83, 1981. p. 33-38.

« Le Christ, vie du monde. Méditation sur 1 Jn 1,1-4 », Unité des chrétiens, n° 48, 1982, p. 6-7.

« Fête de la Transfiguration », dans Bulletin de la crypte, n° 105, 1982, p. 7-8.

« Nil Sorskij », in : M. Villet et al., Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique, T. XI, Beauchesne, 1982. pp. 356-367.

« Théologie et contemplation, Introduction à quelques textes de Vladimir Lossky », Revue de réflexion théologique HOKHMA, N20, 1982. pp.17-22.

“Woman too is in the likeness of God”, Mid-Stream 21, 1982. p. 369-375. Version française : « La femme aussi est à l’Image de Dieu », Contacts, Vol. XXXV, N121, 1983.

“Orthodox tradition as a resource for the renewal of women and men in community” in : The Community of Women and Men in the Church: The Sheffield Report, edited by Constance A. Parvey, Geneva: WCC, 1983. (Repris dans Michael Plekon, ed., Tradition Alive, On the Church and the Christian Life in Our Time / Readings from the Eastern Church, Rowman & Littlefield Publishers, Lanham, Maryland, 2003. pp. 185-191.) Version française : « Vers une communauté nouvelle (Sheffield 1981) », Contacts, Vol. XXXIII, N115, 1981.

« Quelques aspects de la théologie et de l’expérience de l’Esprit Saint dans l’Église orthodoxe aujourd’hui », in : Tantur Yearbook 182-1983, Israël, pp. 129-150 . Repris dans Contacts, Vol. XXXVI, 1984. p. 261.

« Œcuménisme », Renaissance traditionnelle, tome XIV, 1983, p. 68.

« La place de la Femme dans l'Église », Irénikon 56, n1, 1983, p. 46-53 ; Irénikon 56, n2, 1983, p. 194-214. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 157-188).

« Marie : une question incontournable », Actualité religieuse dans le monde, N55, 15, IV, 87 (c. 1985).

« A Russian Nun in Paris: Mother Maria Skobtsova (1891-1945), » Vox benedictina 2/4, 1985, p. 353-362.

« Passion du Christ, passions des hommes », Revue d’éthique et de théologie morale, Le Supplément, N° 152, fév. 1985. pp. 31-43.

« Une religieuse russe à Paris. Mère Marie Skobtsov (1891-1945) », Unité des chrétiens, n° 58, 1985, p. 21-23.

« Que ta volonté soit faite », Courrier de l’ACAT, n° 55, mai 1985 p. 20-21.

“In Memoriam: Nadejda Gorodetzky (1901-1985)”, Sourozh 22, 1985, p. 7.

« Marie, mère de Dieu : Mariologie traditionnelle et questions nouvelles », Irénikon 58, n4, 1985, p. 451-470 ; Irénikon 59, n1, 1986. p. 20-31. (Repris dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 189-224).

« L’altérité homme-femme dans le contexte d’une civilisation chrétienne” in : Michel Gourgues et Gilles D. Mailhiot, L’altérité. Vivre ensemble différents, Approches pluridisciplinaires, Paris, Cerf ; Montréal, Bellarmin, 1986, pp. 389-426. (Repris dans Contacts, Vol. XXXIX, 1987, et dans Le ministère de la femme dans l’Église, pp. 33-86).

« Une créature nouvelle, réconciliée avec Dieu en Jésus-Christ (2 C 5,17-6,4a) », dans Unité des chrétiens, n° 64, 1986, p. 2-3.

«  Nil Sorsky, un hésychaste lettré », in : Monachisme d'Orient d'Occident, éd. Les amis de Sénanque, 1986, p. 35-54.

« L'hospitalité eucharistique », Courrier de l’ACAT, n° 75, m, 1987, p. 7-8.

« Ordination von Frauen ? Ein Versuch des Bedenkens im Licht des lebendigen Tradition des orthodoxen Kirche », in Warum keine Ordination des Frau ?, Freiburg, 1987. pp. 50-72.

« Les Églises orthodoxes s'interrogent sur la place de la femme dans l'Église », Irénikon 61, n4, 1988. p. 523-529.

« Marie, visage de l'humanité nouvelle », dans Unité des chrétiens, n° 69, 1988, p. 20-2. Repris en partie dans Unité des chrétiens, n° 95, 1994, p. 37.

« Le baptême de la Russie », Courrier de l'ACAT, n° 84, avril 1988, p. 7-8 et dans Bulletin de la crypte, n° 164, 1988, p. 16-18.

« Développements de la théologie orthodoxe en Europe occidentale (COE, Prague, 1988) », Supplément SOP 131-C, 1988.

Mère Marie Skobtsov », Le Messager orthodoxe, N111, 1989. p. 56-72. Extraits repris dans Le Bulletin de la Crypte, N171, 1989 ; puis N224, 1994 ; et dans Discerner les signes du temps, pp. 51-64.

« L'Église orthodoxe et l’ACAT », Courrier de l ACAT, n° 100-101, déc. 1989, p. 25-27.

« Hesychasm and the Western Impact in Russia: St. Tikhon of Zadonsk (1724-1783) », in : Christian Spirituality III: Post Reformation and ModernAn Encyclopedic History of the Religious Quest, Vol. 18, edited by Louis K. Dupre, Donald Saliers and John Meyendorff, New York; Crossroad, 1989. p. 432-446. Aussi chez Crossroad/Herder & Herder, 1991.

« La folie en Christ dans la Russie ancienne » in : Dimitri Obolensky, Vladimir Vodoff, Jean-Paul Arrignon, Mille ans de christianisme russe 988-1988 , Paris : YMCA Press, 1989. pp. 141-152.

« Orthodoxie et catholicisme (Quelques points de divergence doctrinale) », dans Courrier de l’ACAT, N109, nov. 1990, p. 22-23.

“A ‘Protestant Orthodox’”, One World, N156, 1990. p. 14-15.

« Orthodoxy and women in France » (avec Nicole Maillard) in : Jeanne Becher, Women, Religion and Sexuality: Studies on the Impact of Religious Teachings on WomenGeneva, WCC, 1990; Trinity Press International, 1991.

« La prière d’intercession », in : Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT), Torturés, tortionnaires, espérance chrétienne, Actes de la rencontre internationale de Bâle, 26-28 octobre, Cerf, 1992. pp. 73-88. SOP 152, 1990. pp. 16-21.

“The Ordination of Women : An Ecumenical Problem”, Theology 97, 1994. p. 9-26. Version française: « Femmes et sacerdoce : un problème œcuménique ; Développements récents dans la sphère de l’Église orthodoxe », Contacts, Vol. 42, N150, 1990.

« Ci si può fermare qui? », Le donne secondWojtyla, recueil édité par M. A. Macciocchi, Milan, Paoline, 1992, p. 137-159.

“The Ordination of Women, an Ecumenical Problem”, Mary Martha, vol. 2/2, 1992, p. 9-11.

« Le Dieu de l'espérance », Courrier de l’ACAT, n°123, mars 1992, p. 7. Repris dans SOP 166, p. 21-23.

« Le baptême dans l’Esprit chez Syméon le Nouveau Théologien », Tychique, n° 97, 1992, p. 67-75.

« Réflexion sur le ministère et les ministères dans l'Église. Une voix orthodoxe », Trajets (Cahiers universitaires catholiques), n° 1993-1994, p. 53-57.

« Les femmes-prêtres vues par des orthodoxes », dans Mary Martha, vol. 3/3-4, 1994, p. 24-25.

« Aux sources de la spiritualité orthodoxe », Lien des contemplatives, 1995, n° 120, p. 1-18.

“The Orthodox Women in a United Europe”, Mary Martha, vol. 4/1 1995, p. 15-19.

“Orthodoxy and Peace”, In Communion, Orthodox Peace Fellowship, N3, 1995. En français dans Supplément SOP 204 ; repris dans Discerner les signes du temps, pp. 121-127.

Contribution : Norman Thomas, Readings in World Mission, Londres, SPCK Publishing, 1995.

« L’ordination des femmes : Aussi une question pour les Églises orthodoxes », in : Communion et réunion : Mélanges Jean-Marie Tillard, Leuven, Peeters, 1995. Repris dans L’Ordination des femmes dans l’Église orthodoxe, Cerf, 1998. pp. 17-50. Version russe dans Smranuts, Institut Saint-André, Moscou, t. 4/1, 1999, p. 24-32.

« Le mystère de l'Église et de l'Eucharistie à la lumière de la Sainte Trinité » (recension), Irénikon 68, N1, 1995. p. 158-159.

“The life of Elisabeth Skobtsov”, Mary Martha, vol. 4/2, 1996, p. 16-21.

“The Community of Women and Men: what does this mean for prophetic and sacramental Church?”, Mary Martha, vol. 4/ 1996, p. 22-30.

« Le Père Cyrille Argenti, 1919-1994 » (avec Olivier Clément et Gérard Grange), Istina Vol. 41, N1, 1996. p. 29-34.

« Anche la Donna è a immagine di Di», Maschie femmina li creò » Bose, Qiqajon, coll. Spiritualità ortodossa 16, 1996, p. 19-28.

« L'ordination des femmes: la consultation de Rhodes », dans Unité des chrétiens, n° 107, juillet 1997, p. 12-13.

« Entretien avec Lyn Breck », Mary Martha, vol. 5/2, 1997, p. 13-1.

« Marie et les femmes » in : Théologie, histoire et piété mariale Colloque de la faculté de théologie de Lyon, Profac, 1997, p. 309-32 ; aussi dans : Au tournant de l’Histoire, Chrétiennes et chrétiens vivant de nouvelles alliances, Éd. Protac, 1998. Repris dans Discerner les signes du temps, pp. 21-33.

« Les tâches de la formation théologique orthodoxe au XXIe siècle », Contacts, Vol. 51, N185, 1999. repris dans Unité des chrétiens, n° 116, 1999, p. 21-25 ; et dans SOP 235, 1999, p. 19-28. Version anglaise : “What Are the Tasks of Theological Education for the Twenty-First Century”, Diakonia 32, n3, 1999. p. 223-232.

« La place des orthodoxes dans le mouvement œcuménique », dans Œcuménisme-informations, n° 287, 1998, p. 20-21.

“Jesus and the Women”, Mary Martha, vol. 6/1, 1998, p. 35-36.

“Women in Jesus' early life” (p. 51-55) and “The meaning of ministry” (p. 93-97) in : Orthodox women speak : discerning the "signs of the times", Kyriaki Karidoyanes FitzGerald [Editor],Geneva : WCC Publications, 1999 ; Brookline, Mass : Holy Cross Orthodox Press, 1999. Version française du premier texte : « Jésus et les femmes », Discerner les signes du temps, pp. 15-19. Deuxième texte repris dans Trajets.

“The Ordination of Women is being discussed in the Orthodox Church as well”, russe dans Smranuts, Institut Saint-André, Moscou, Vol. 4/2, p. 190-200.

« Regards orthodoxes sur le protestantisme », Œcuménisme-informations, N301, 2000, p. 12-16, et n° 302, 2000, p. 13-16.

“Mary and Women,” Sobornost 23, 2001. pp. 23-39.

« Christianisme et droits de l'homme », Courrier de 1 ACAT, N218, 2001, p. 30-32 ; et N219, 2001, p. 32-33; repris dans Œcuménisme-informations, n° 320, 2001, p. 13-15 et N321, 2002, p. 10-12 ; et dansThéologie et droits de l'homme, ACAT.

« Dixième anniversaire de la Fraternité Saint-Élie », Œcuménisme-informations, n° 320, 2001, p. 5-6.

« Porteur de valeurs », dans Réforme, n° 3000, 10-16/10/2002, p. 11.

“The ordination of women: a point of contention in ecumenical dialogue”, St Vladimir's Theological Quarterly 48, n1, 2004. p. 49-66. Version française : « L’ordination des femmes : un point chaud du dialogue œcuménique », Contacts, 2001.

Pour un complément de bibliographie, voir « Chroniques » et « Notes de lecture et recensions » dans Toi, suis-moi, Mélanges offerts en hommage à Élisabeth Behr-Sigel par la Fraternité Saint-Élie, édité par le Carmel de Saint-Rémy / Stânceni Trinitas, Iasi (Roumanie), 2003.


5. INTERNET

AUX PAGES ORTHODOXES LA TRANSFIGURATION :

« Mon Itinéraire »
 « La Prière de Jésus : Le Mystère de la Spiritualité Orthodoxe »
« Le Chemin Spirituel de Saint Séraphim »
« La crise et le dénouement : L'itinéraire du père Lev Gillet vers l'Église orthodoxe »
« L'Ami de Mère Marie »
« Mère Marie et la père lev Gillet »
« Pour le 20e anniversaire de la mort de Mère Marie (1981-1945) »
nisation.htm#ebs">« Hommage de l'Orthodoxie à ses exilés »
« Juliana Lazarevskaïa » (aussi dans Lumière du Thabor no. 24)

AUTRES SITES :

« Les femmes prêtres vues par des orthodoxes », Interviews d'Élisabeth Behr-Sigel et de Nicolas Lossky avec Jean Mercier
http://www.womenpriests.org/fr/related/mercier.asp

« La place des orthodoxes dans le mouvement œcuménique »
http://www.portstnicolas.org/article.php3?id_article=1015

“The Ordination of Women: A Point of Contention in Ecumenical Dialogue” (Florovsky Lecture, Orthodox Theological Society of America, St. Vladimir’s Seminary, Crestwood, NY, May 1, 2003).
http://www.orthodoxwomensnetwork.org/storydetail.cfm?ArticleID=39

« Réflexions sur l'Iconostase, » in : Martin Winkler, Les Jours de Fêtes (Collection Le Monde des ?cônes) Ed. Ides et Calendes, Neuchâtel (Suisse), 1960.
http://www.myriobiblos.gr/texts/french/contacts_sigel_iconostase.html

“Orthodoxy and Peace”
http://ourworld.compuserve.com/homepages/jim_forest/behrsige.htm

Deux évènements : Un compte-rendu de l'Assemblée Générale de l'archevêché, à la lumière de la célébration liturgique, le 2 mai [2004], des saints nouvellement canonisés
http://fr.groups.yahoo.com/group/orthodoxie/message/1038?viscount=100

« Marie et les orthodoxes », La Croix, Déc. 2001.
http://www.croire.com/article/index.jsp?docId=2609&rubId=188

« Mère Marie » Article d’Elisabeth Behr-Sigel, paru dans le SOP n°288
http://www.exarchat.org/rubrique.php3?id_rubrique=87

Courrier en date du 8 novembre 2004 envoyé par Mme Élisabeth Behr-Sigel à M. Séraphin Rehbinder
http://fr.groups.yahoo.com/group/orthodoxie/message/1304?viscount=100

Enregistrement : Elisabeth Behr-Sigel évoque, le 20 mars 2005, le chemin vers l’orthodoxie du père Lev Gillet.
http://www.orthodoxie.com/2005/11/enregistrement_.html

Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com