Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 02:38


15/03/2011

De passage à Paris, le Père Raymond Abdo, Provincial des Carmes au Liban depuis presque trois ans, a répondu aux questions de l’Œuvre d’Orient.

A l'école de tripoli une fête avec les parents et les professeurs et les carmes

1. Père, comment se porte l’Église au Liban ?

Père Raymond Abdo:

Le Bienheureux Pape Jean Paul II a dit : "Le Liban est plus qu’un pays, il est un message". Le message des catholiques libanais aux autres : il est possible de vivre en Eglise unie, avec les musulmans et de leur apporter le témoignage de toute la richesse vécue de l’Evangile. L’Église libanaise a une mission importante : Témoigner du Christ devant les autres religions, surtout l’Islam, sans perdre de sa fraicheur.

Depuis la guerre la situation a beaucoup changé. Les chrétiens ont perdu confiance en eux ; quelques-uns se sont renfermés sur eux-mêmes, d’autres se sont éloignés du pays ou de l’Eglise. Le vrai problème de nos communautés est la Foi : Il faut avoir confiance en Jésus Christ plutôt qu’en nous-même. C’est Jésus qui porte l’Eglise et non l’inverse.

Le Monde Islamique a besoin de l’Église ; il a besoin de rencontrer des chrétiens convaincus et joyeux de témoigner leur foi en Jésus. Je peux vous assurer que les musulmans qui ont rencontré le Christ, se sont convertis au christianisme, (même si on ne peut pas annoncer ces conversions très nombreuses pour des causes socio politiques).

Le témoignage le plus important pour les nouvelles générations chrétiennes, (et aussi pour les non-chrétiens) est celui de l’unité au sein de l’Eglise, et des différentes Eglises chrétiennes.

2. Y a t-il actuellement beaucoup d’émigration ?

Père Raymond Abdo:

L’Église est face à un important défi avec l’émigration. Les jeunes émigrent majoritairement vers l’Europe, les Etats Unis, l’Australie. Ils partent également dans le Golf et en Afrique mais alors ils reviennent au pays.

Le jeune chrétien libanais, après des études universitaires, ne trouve pas facilement un travail qui lui assure un revenu équitable.

Dans le domaine public on trouve du travail selon son appartenance religieuse ou politique, et cela défavorise fortement les chrétiens actuellement. Les grands postes dans le secteur public reviennent majoritairement aux musulmans. Il n’y a donc pas de place pour les chrétiens dans les institutions publiques.

Mais la principale motivation des chrétiens pour émigrer reste la situation politique. Alors il faut chercher des solutions à ce niveau, mais cela ne dépend que partiellement de l’Eglise.

Actuellement l’Église cherche à aider les chrétiens, surtout les jeunes, à rester sur place, dans leur village. L’émigration commence quand on quitte le village pour aller à la ville (dans ce cas Beyrouth). On essaie de les empêcher de vendre leurs terrains, ou leurs maisons. Beaucoup de capitaux de provenance arabe et musulmane essaient d’envahir notre pays ; pour les empêcher de s’approprier le Liban il nous faut une grande Foi en Jésus Christ, en son Eglise, et en notre pays et en nous-même.

Je vais vous donner un exemple : A Kobayat, un maronite libano français pratiquant a décidé d’installer une filiale de son entreprise pour procurer du travail sur place. Tous les 6 mois il recrute de nouveaux jeunes. On approche bientôt de 100 jeunes recrutés.

3. Quelle est la situation des Carmes au Moyen-Orient :

Père Raymond Abdo:

Dans le Moyen Orient les Carmes se sont installés en Terre Sainte lieu d’origine de l’Ordre (Hayfa, Stella Maris, Le Sacrifice, avec quatre Monastères de Carmélites), Au Liban (six communautés masculine et deux communautés de Carmélites cloitrées) en Irak (un couvent à Bagdad), en Egypte (Un couvent au Caire avec un Monastère des Carmélites à Fayyoum), et en Syrie (Carmélites à Alep). Ils étaient auparavant présents au Koweit, mais ils ont dû partir. D’autres congrégations carmélites se trouvent dans la région, comme Le Carmel Saint Joseph, Carmélites de Sainte Thérèse de Florence…

4. Quelle est votre action au Liban ?

Père Raymond Abdo:

Les Carmes, présents au Liban depuis 1643, sont actuellement au nombre de 33 si on ne veut pas compter les trois évêques latins de Beyrouth et de Bagdad qui sont des carmes aussi: parmi nos religieux et jeunes il y a des libanais, syriens et irakiens. Notre vocation est d’évangéliser et d’enseigner et d’essayer d’être fidèles à notre vocation de carmes, contemplatifs et actifs en même temps.

o L’évangélisation s’ancre principalement dans les écoles, les paroisses et dans les aumôneries. Nous avons des groupes de prières et de jeunesse très dynamiques, surtout un groupe inspiré par la spiritualité de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, qui s’appelle «Jésus Ma Joie». Le concept s’étend en Terre Sainte et en Egypte.

o Nous avons cinq écoles dont deux écoles techniques. L’enseignement dans nos établissements est ouvert à tous : les écoles libanaises chrétiennes accueillent les élèves musulmans comme les chrétiens. C’est très important. Le contact entre les enfants chrétiens et musulmans est une condition de formation au dialogue et à l’acceptation de l’autre ; La majorité des musulmans connait forcément un membre de sa famille ou de ses amis qui a étudié dans une école catholique. C’est pour cela que l’Islam libanais est plus modéré que l’Islam des autres pays arabes.

o Depuis quelques années, nous travaillons sur la Pastorale de la spiritualité, surtout la spiritualité des grands Saints du Carmel (Ste Thérèse de Jésus, Jean de la croix, Thérèse de l’E.J., Edith Stein). Nous traduisons toutes les œuvres de ces saints en arabe. En même temps nous avons des Centres Spirituels pour la diffusion de cette spiritualité par des cours et des retraites spirituelles.

o Nous voulons aussi travailler pour une nouvelle évangélisation, celle basée sur la vitalisation de nos communautés avant d’évangéliser les autres.

5. Qu’attendez-vous de nous ?

Père Raymond Abdo:

L’Œuvre d’Orient aide concrètement notre communauté carmélitaine au Liban dans plusieurs secteurs : Elle assiste nos communautés par des honoraires de messes, et soutient chaque année, par un programme de bourses, quelques étudiants.

Enfin l’Œuvre d’Orient contribue efficacement à consolider le travail de la pastorale de la spiritualité en aidant à la restructuration de deux centre spirituels dirigés par nos religieux carmes libanais : à Hazmieh (région de Beyrouth), et à Kobayat (région de Akkar – Nord).

Je pense que la vraie aide est de nous donner l’Espérance de rester et ainsi de témoigner du Christ dans notre entourage pluraliste.

Le Monde oriental a besoin de nous ; notre Eglise doit s’engager à renouveler son identité basée sur la Personne du Christ.

Vous pouvez nous aider matériellement et moralement, à rendre possible cette tâche.

Merci

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com