Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 08:08

 

silence chut

Un prêtre missionnaire en Afrique, que j’ai rencontré à Paris voici plusieurs mois, a envoyé à quelques personnes, le 19 janvier dernier, une « Lettre aux amis depuis l’Afrique ». Ce texte n’était pas destiné à être publiée, mais j’ai insisté auprès de ce prêtre : un tel concentré d’intelligence et de bon sens ne pouvait pas être réduit au “happy few”, mais devait être largement diffusée. Ce prêtre, que je remercie chaleureusement, a charitablement déféré à ma demande… Voici les 16 points de son exposé lumineux. Prenez le temps de les lire et de les méditer. Vos commentaires seront, évidemment, bienvenus…

 

1. Sachez-le : beaucoup d’Africains sont écœurés du retentissement de cette affaire en comparaison des ravages et des massacres des islamistes partout dans le monde et notamment chez nous avec Boko Haram. Le Cameroun est en GUERRE, avec de nombreuses victimes parmi nos vaillants militaires et les civils du Nord. Le silence radio sur les chrétiens persécutés est dû, j’en suis convaincu, à une pensée politico-médiatique dominante qui estime que les chrétiens n’ont qu’à disparaître. (Un bon chrétien est un chrétien mort, pour paraphraser une citation tristement célèbre.) Je n’oublie pas les autres victimes, non chrétiennes. Mais les chrétiens sont les premiers visés ; et ils forment la communauté la plus persécutée dans le monde.

2. Pourquoi un tel retentissement ? On a érigé Charlie Hebdo en sacro-sainte icône de la liberté d’expression, avec ses grands héros-martyrs, Charb’ et les autres. (Je m’interdis de les juger personnellement ; mais ils étaient lourdement décriés de leur vivant.)

3. Le drame de Charlie Hebdo a été parfaitement instrumentalisé et récupéré par la caste politique française. Que pensez-vous de la présence, dans la méga manif « Je suis Charlie », de gouvernants étrangers pourvoyeurs de djihadisme et d’antisémitisme (Palestine, Turquie, Qatar, etc.) ?

4. Que signifie « Je suis Charlie » ? Je m’adresse à tous les « Charlie ». Quel est votre engagement, votre combat ? Ne seriez-vous pas des moutons ? Et où étaient les « Je suis chrétien persécuté », « Je suis Asia Bibi », « Je suis juif » ? Et où était la “diversité ” musulmane ?

5. L’attentat contre Charlie Hebdo n’est pas un acte terroriste (frapper des innocents pour répandre la terreur). C’est “juste” l’exécution de la fatwa islamique qui condamne à mort les blasphémateurs.

Ce qui devait arriver est arrivé. À jouer avec le feu, on se brûle. Comment se fait-il queCharlie Hebdo ET les politiques aient persévéré dans le déni du danger islamiste en pleine explosion ? Tous les voyants étaient au rouge depuis longtemps (incendie du journal il y a 4 ans, attentats récurrents, etc.).

6. Implacable réalité : partout dans le monde, les musulmans approuvent l’attentat, voire s’en réjouissent. Si certains d’entre eux le déplorent, c’est parce que la violence islamique salit l’image de l’islam.

7. Derrière tout cela, il faut voir la haine viscérale du monde musulman envers l’Occident. Le pire est que, pour les musulmans, cet occident est prétendument “CHRÉTIEN”. Alors qu’en réalité, il a renié ses racines chrétiennes, a vendu son âme au diable dans le matérialisme, l’athéisme, le relativisme, une “morale” libertaire, le nihilisme ou la perte de tous les repères, l’effondrement de l’éducation… Je généralise à peine. Comment voulez-vous qu’un honnête musulman ne déteste pas cela ? Cette dépravation de l’Occident alimente le feu islamiste. (Boko Haram = « L’éducation occidentale est impure ») Ce qui n’exonère en rien l’islam(isme) de sa violence.

8— Notre aveuglement face à l’islam est consternant. Nous imaginons que le monde islamique fonctionne avec le même “logiciel” que nous. Notre ethnocentrisme et notre manque de psychologie et de prudence face à l’islam dépassent l’entendement.

9— Comble de la crétinerie : En pleine « guerre » contre l’islamisme, Charlie Hebdo,financé par l’État, en rajoute avec son dernier numéro. Quant à la ruée descharliemaniaques, de Gaulle ne parlait-il pas de « veaux » ?

La relance de Charlie Hebdo en ce moment même, met le feu aux pays musulmans. Les chrétiens en sont les principales victimes. (Voyez les médias) Car les musulmans, eux, ignorent le « pasdamalgam ». Merci « Charlie » et ton troupeau d’idiots utiles.

10— Comprenez-vous le logiciel islamique, et pourquoi l’islam se dit RELIGION DE PAIX ?Pas simplement en jouant sur les mots islam (soumission) et salam (paix). En réalité, tout vrai musulman est convaincu que la PAIX dans le monde ne sera possible que si l’islam règne par sa loi, la charia. Pour tout vrai musulman, seul l’islam, la vraie religion, est laSOLUTION aux problèmes du monde. (N’est-ce pas ce que nous pensons aussi, nous les chrétiens ? À ce détail près que le logiciel islamique n’est pas le même que celui de l’Évangile.) C’est cela qu’a exprimé Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux (décoré de la Légion d’honneur) : « Si l’islam fait la guerre, c’est pour imposer la paix. » Certains de mes élèves musulmans l’approuvent, et estiment que notre morale chrétienne est beaucoup trop laxiste. Il devient dès lors normal, dans la logique islamique, de combattre par tous les moyens (!) pour imposer LA seule véritable solution pour le monde. De même qu’un soldat défend son pays attaqué, le vrai musulman doit “défendre” la cause de Dieu : c’est le sens même du DJIHAD. Les djihadistes ne sont pas de mauvais musulmans. Ils appliquent la Loi du coran à la lettre, radicalement. Tragique utopie, qui défie notre logique, et qui ravage notre monde depuis 14 siècles ! Combien de temps durera lenégationnisme islamiquement correct vis-à-vis de l’islam, de ses sources violentes, de son histoire sanglante, et enfin de son actualité brûlante !?

11. Beaucoup d’enfumeurs publics mettent les religions dans le même sac. Jusqu’à prétendre que tous les intégrismes se valent ; et que le plus grand danger en France, c’est l’intégrisme catholique ! Après la déculottée, l’enfumage continue ; il faut d’autres boucs émissaires : c’est la faute à Zemmour, à Houellebecq, aux islamophobes, au FN, etc.

12. La liberté d’expression en France est une intouchable vache sacrée. Celle-ci n’est pas simplement le droit légitime d’exprimer son opinion. Depuis les “Lumières” (sombres !), la liberté d’expression est en réalité à l’image de Charlie Hebdo : le droit au blasphème ou de bouffer du curé, c’est-à-dire d’insulter tout ce qui est sacré, essentiellement le christianisme (catholicisme = feu à volonté), et accessoirement l’islam (gare à l’islamophobie). Cette liberté d’expression est donc très « orientée ». (Grand Orient de France ou Libre Pensée : on l’a vu récemment avec l’affaire des crèches à Noël alors que ces instances ferment les yeux sur toutes les compromissions « laïques » avec l’islam.)

Quant à la véritable liberté d’expression en France, demandez à Éric Zemmour et à tous ses semblables si elle existe encore. Demandez à ceux de la manif pour tous, et à ceux qui veulent mettre en question l’islam et l’immigration massive (essentiellement islamique). Tous se font traiter d’affreux nazis / racistes / islamophobes / xénophobes / extrémistes / frontistes / fauteurs-de-haine / intégristes… DONC responsables de l’intégrisme islamique dans nos pays ! Véritable procès en sorcellerie (parlons d’inquisition !). Même chose avec PEGIDA en Allemagne. La liberté d’expression a ses limites. Point n’est besoin du pape François pour comprendre que s’impose le RESPECT minimum de l’autre. L’article 4 de laDéclaration des droits de l’Homme stipule que « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Or Charlie Hebdo n’a cessé de piétiner cela en insultant de la pire façon les religions, donc les croyants, donc les personnes — 100 fois plus le catholicisme que l’islam (dixit l’avocat de Charlie Hebdo). Mais à la différence du christianisme qui prévoit la persécution, donc supporte davantage les vexations, l’islam ne l’envisage pas : il doit dominer. Incroyable que cela échappe aux thuriféraires de la “diversité”, du “multiculturel” et du “vivre ensemble” !

13. En revanche, exerçons notre vraie liberté et même notre devoir d’expression, que je pratique autant que possible au Cameroun : Informer sur l’islam, interpeller les musulmans sur leur religion, leurs textes sacrés, leurs contradictions, leur perpétuelle victimisation, et leur devoir de se réformer (possible ?). Et en leur présentant autant que possible le vrai visage du Dieu amour révélé en Jésus-Christ. Nous devons le faire avecautant de fermeté que de respect, et même de fraternité. Mais toujours dans la VÉRITÉ. Malgré cela, certains prétendront encore que je suis dans l’affrontement. Ceux-là fonctionnent en langage binaire : POUR ou CONTRE les musulmans, POUR ou CONTRE la fraternité ou le dialogue. Ceux-là n’ont toujours pas compris qu’on peut dialoguer et combattre une idéologie sans combattre ou haïr les hommes. Au contraire : c’est pour le bien de tous. Débattre pour ne pas se battre. La plupart des musulmans respectent celui qui est fort dans sa foi et ses valeurs. Si nous, les chrétiens, ne le sommes pas, qui le sera ? Et qui évangélisera les musulmans ? Merci à nos frères protestants et pentecôtistes qui le font, eux, à la différence de la grande majorité des catholiques.L’islam est fort de notre faiblesse ; et il est faible de notre force.

14. Le spectre de l’islamophobie : combien de victimes et de morts à cause des dangereux islamophobes ? ZÉRO ! — Pour l’instant. Car à force de visser la cocotte et d’interdire tout débat, elle pourrait bien exploser un jour. Ce sera DONC la faute des islamophobes ! C.Q.F.D.

15. Ici, trop de nos “épiscopes” ont manqué l’occasion …de se taire bien parler. Dans leur complainte (jusqu’à sonner le glas) et dans l’appel à la fraternité (avec l’incontournablepasdamalgam), PAS UN MOT sur la pseudo « liberté d’expression ». Et PAS UN MOT pour inviter les musulmans à se poser les bonnes questions, notamment sur le respect de « l’autre » ou la liberté de conscience en islam (ne fût-ce que par égard pour nos frères chrétiens persécutés). « Si le sel perd sa saveur, on le jette et on le piétine. » (Mat 5,13).

16. Et l’islam dans tout ça ? (Je termine ici par un rappel des fondamentaux).Officiellement, toujours le lavage de cerveau des politiques et leurs médias, et des représentants de l’islam vedettes de nos TV : « Ce n’est pas ça l’islam » ou « Pas d’amalgme », « L’islam est une religion de paix », « Les musulmans sont les premières victimes » (ah bon !? Combien de mort ? Ah oui, la stigmatisation). Il faut croire qu’ils sont encore nombreux les « Charlie » qui gobent ça. Je constate chaque jour que ceux qui veulent noyer le poisson ou “poison” de l’islam n’ont jamais ouvert un coran et sont d’une ignorance abyssale sur la question, notamment sur la violence et le totalitarisme dans les sources sacrées de l’islam, dans son histoire et dans ses lois. Les bons sentiments prévalent, même en Afrique : « Ça dépend du contexte ou de l’interprétation. »(= logiciel typiquement chrétien, ignoré dans l’islam). Mais quand je demande comment ils interprètent « tuez les infidèles », silence. (Les sourates sont faciles à trouver sur le Net). Il y a aussi les “bonnes excuses” de beaucoup de musulmans (ou sympathisants) qui sont gênés de la violence islamique, car « elle salit l’image de l’islam. Et ça stigmatise. »(Et pour cause ! Appréciez l’altruisme.) On a le choix entre « guerre défensive », « c’est pareil dans la bible », « c’est la faute à la pauvreté, aux ‘croisés’, aux colons, aux américains », Bref : toujours VICTIME, jamais RESPONSABLE.Tout est bon pour ne jamais voir le problème chez soi. (D’honnêtes musulmans reconnaissent cependant la « maladie de l’islam » et voudraient réformer celui-ci ; mais ils sont généralement menacés voire persécutés par les radicaux). Dans le christianisme, on a appris le contraire : voir d’abord la « poutre » dans notre œil. Mais c’est devenu pathologique chez nous ; nous en sommes devenus aveugles, avec notre indécrottable repentance, et notre perpétuelle excuse pour ceux qui nous martyrisent (ou plutôt martyrisent nos frères d’orient). Est-ce bien ainsi qu’il faut comprendre le « tendre l’autre joue » ? Reste la question des « bons musulmans », les modérés ou « vrai islam », dit-on. La majorité : 80 % environ. Et alors ? Vont-ils réformer ou libéraliser l’islam, s’interposer face aux radicaux, dénoncer les innombrables infractions aux lois nationales ? Trop risqué ou impossible de protester ! Jamais. Trop risqué. Mais ils se multiplient, font des enfants, occupent de plus en plus le terrain — et se plaignent quand ils sont stigmatisés. Derrière eux, les “barbus” veillent. Ceux-ci sont bien sûr minoritaires, mais 20 % tout de même. Sur 6 millions, ça fait la bagatelle de 1,2 millions. En France. FINALEMENT, que faire ? Je m’arrête ici pour ne pas être beaucoup trop long et rester dans l’actualité. Mais il y a des réponses précises à cette dernière question. (Dans l’espérance, on peut toujours y croire.). En gros, elles sontexactement le CONTRAIRE de ce que nos gouvernants et les directives européennes veulent nous imposer. Quoi donc ? Et pourquoi cela ? Peut-être une autre fois.

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire en cliquant sur :