Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 00:11

 
Vladika Jovan ( Puritch): 
 
Les éléments théologiques du chant
 
Le chant est composé de trois éléments: la parole, la mélodie et le rythme.
 
1. La parole
 
C'est seulement l'homme qui a été doué de parole, d'où le fait qu’il peut offrir sa voix et ainsi imiter son Créateur. Saint Jean Chrysostome dit que notre parole procède de notre âme, comme le Verbe procède du Père »(Lettre à Euthropio, PG 52, 403).
 
La parole a aussi une dimension sociale. Il est forme de communication d'un homme à un autre. (Voir Saint-Jean Chrysostome Commentaire sur l'Epître aux Ephésiens, PG 62, 126).
 
Par les paroles, l'homme communique également avec Dieu. Cependant, nous ne pouvons pas exprimer dignement le mystère divin, par conséquent, nous avons recours au chant (Homélie Voir saint Jean Chrysostome sur l'Ascension de notre Seigneur, PG 52, 775). Saint Nil du Sinaï pense la même chose: «Dieu doit être glorifié avec des mots, respecté par des actes et adoré par des pensées" (Proverbes, PG 79, 1249c).
 
2. La Mélodie
 
Dans le chant orthodoxe les paroles et la mélodie sont indissociables. La mélodie renforce la parole, comme « vêtement » de la parole. La parole traduite par une mélodie dit bien plus que la parole nue. Mais la mélodie n'est pas un complément artificiel, mais, comme le mot, elle procède de la nature humaine, c’est-à-dire que c'est un don.
 
3. Le Rythme
 
Dieu, en créant le monde, a créé le rythme spécifique de mouvement du monde, comme le rythme du temps (par exemple, le passage du jour à la nuit, le mouvement des planètes, etc.) Et ainsi le rythme apparaît comme une partie de l'harmonie divine, puis le rythme révèle la présence de la beauté divine dans le monde. Il a aussi ses dimensions éthiques: en respectant l'ordre établi par Dieu et y participant, l'homme est conforme au rythme divin, c’est-à-dire qu’il est conforme à Dieu.
 
Le rythme est inséparable de la parole et de la mélodie.
 
CHANTS ET RÉVÉLATION
 
Dans l'Ancien Testament, il y a trois types différents de poésie: le chant, le psaume et l’hymne.
 
Le Chant
 
La chant est mentionné pour la première fois dans le livre de l'Exode, où Moïse chante un chant d'action de grâces à Dieu pour Le remercier de leur avoir fait traverser la mer Rouge. Ce chant, outre qu’il est un chant d’action de grâces, a aussi un caractère doxologique.
 
Saint Basile le Grand appelle les chants la «haute théologie» (Commentaire sur le Psaume 49, PG 29, 305C), puisque les actions de Dieu sont révélées par le chant (la révélation de Dieu au monde et la réponse de l'homme à la révélation).
 
Le Psaume
 
Le terme psaume est d'abord mentionné dans le premier livre des Rois (16,18). Lorsque Saül fut assiégée, David lui fit des psaumes et, partant, le libéra de l'esprit «malin» (nous voyons ici une dimension thérapeutique du chant).
 
En ce qui concerne le contenu, les psaumes sont très semblables à des chants.
 
L'Hymne
 
Les hymnes sont la troisième partie de chant et se retrouvent très souvent dans l'Ancien Testament. Le problème avec les hymnes, c'est qu'ils sont très difficiles à différencier, à la fois des chants et des psaumes, et quelquefois, ils sont nommés avec ces deux appellations.
 
Les hymnes ont des caractères descriptifs et sont des actions de grâces, et leur contenu est, pour la plupart, dogmatique. Saint Athanase se réfère à des psaumes comme à des hymnes. (Homélie sur la souffrance et la crucifixion de notre Seigneur, PG 28, 193A).
 
Version Française Claude Lopez.-Ginisty
d’après

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com