Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 01:39

 

Mgr Jean 113

Saint Jean de Saint Denis
(1962)


Je prêche chaque dimanche et si souvent au cours de la semaine dans cette chaire, qu’aujourd'hui, parvenu à la vingt-cinquième année de ma prêtrise, je me sens troublé. Plus les années s'écoulent et plus on sent qu'on n'a rien fait ; mais plus on sent son indignité, et plus on s'étonne de la grâce divine. En vieillissant, on comprend véritablement les paroles de l'apôtre Paul : dans notre infirmité est la puissance de la grâce (2 Co 12, 10).

Lorsqu'un jeune commence son chemin spirituel, il a en main un verre d'eau et une goutte d'huile de la grâce, puis, il lui semble être comme un cierge qui se consume. Il ne compte plus sur ses propres forces, et alors la miséricorde divine grandit.

Je voudrais en cet anniversaire de mon sacerdoce, chanter celle que le Christ aima, pour laquelle Il a donné son Sang, qu'Il appela «Mon Epouse», pure, sans taches, sans rides. Je voudrais chanter l'Eglise du Christ !

Vous participez à la liturgie en plénitude, car elle est célébrée par notre archevêque Jean[7] , en présence de l'évêque André venu nous visiter. Il y a des prêtres, des diacres, des sous-diacres, des acolytes, des fidèles, toute la hiérarchie de l'Eglise est présente aujourd'hui ! Et non seulement la hiérarchie, mais aussi des prêtres qui gravissent avec tremblement et confiance les degrés de l'Ordre.

Cette Eglise est là, aujourd'hui ! Discernez-vous la beauté de la hiérarchie de l’Eglise ? Je crains que non. Je crains que la majorité des fidèles ne s'imagine que la hiérarchie angélique et celle de l'Eglise sont semblables au monde : celui qui a le plus de dignité a plus de devoirs mais, en premier, plus de pouvoir et d'honneur pour lui. Mon Eglise du Christ, ce qui est remarquable en Toi, c'est qu'il n'en est pas ainsi, car ton Epoux, ton Créateur t'a enseigné : celui qui est le premier sera le dernier et si vous voulez être maître, soyez comme un serviteur.

Oui, les phalanges angéliques, l'Eglise, tout est hiérarchisé en elles comme dans le monde ; cependant à quelles conditions ! Celui qui est haut placé descend vers le bas, plus il se tient sur la marche supérieure de la hiérarchie et plus il est serviteur. Plus il est une petite chose dans l'Eglise et plus il est quelque chose; plus on s'élève et plus on s'abaisse.

Contemplez cette Eglise étrange créée par le Christ, son Epoux. Ainsi que disait Grégoire de Nysse: l'Eglise est une perpétuelle descente vers le haut.

Comment doit et comment peut être cette hiérarchie si étrange, si inattendue pour le monde extérieur où l'on se bouscule afin d'acquérir les pouvoirs spirituels, le pouvoir social, sa «situation», pour suivre son honneur ? Dans l'Eglise l'on tâche, à l'opposé, d'être plutôt humilié qu'honoré. Que se passe-t-il dans cette curieuse société parvenue sur terre ? Il se passe qu'elle fut créée par Dieu-Homme, et que Dieu est pour nous condescendance perpétuelle.

Dieu vient en prenant la forme d'esclave, Dieu descend jusqu'à la mort, se fait notre serviteur, lave nos pieds, pénètre dans l'enfer, poursuit sa route jusqu'au bas de l'échelle de la hiérarchie des êtres pour les faire remonter avec Lui.

Eblouis par cet amour condescendant, ineffable, de Dieu accordant son Fils comme nourriture et son Esprit comme vie, qui s'est anéanti afin que nous existions et soyons sauvés et déifiés. Les prêtres de l'Eglise, la hiérarchie de l'Eglise, éblouis par cet amour ineffable de Dieu, écrasés par cette lumière, essaient d'agir comme le Christ. Le hiérarque s'abaisse d'autant qu'il est élevé. La grande joie du pasteur dans l'Eglise est de servir de marchepied nécessaire à l'élévation de vous tous et de chacun de vous. Chaque pasteur désire s'anéantir pour Dieu, être oublié et voir grandir ses enfants qu'il a engendrés en Christ. L'évêque se réjouit de ses fidèles, le prêtre se réjouit de ses fidèles, tous, dans la hiérarchie de l'Eglise, disent avec saint Jean Baptiste : Qu'ils grandissent ! À moi de les faire venir vers Lui !

Dans cet abaissement de «service», ce désir de devenir la matière qui vous fera monter vers le ciel, cette belle Eglise rachetée par le Sang du Christ et son Amour sans fin pour l'homme, Amour qui est aussi celui du Père et de l'Esprit, cette Eglise recèle aussi la succession apostolique qui l'entretient à travers les siècles sans qu'elle puisse jamais être détruite, et lui confère son attitude propre vis-à-vis du monde.

L'Eglise a tous les pouvoirs, demain, elle peut tout arrêter ! Savez-vous que les évêques, les prêtres, les successeurs apostoliques ont tous les pouvoirs du Christ, comme s'Il avait dit : Je vous donne toutes les puissances que j'ai reçues ?

Emploient-ils leurs pouvoirs ? Non ! Ils préfèrent être martyrisés, maltraités, plutôt que de les appliquer. Le Christ pouvait se défendre, Il ne s'est pas défendu.

Voilà pourquoi, au long de deux mille ans, l'Eglise du Christ, l'incomparable et la plus belle, choisie par Dieu comme Epouse, inspirée par son Maître et son Epoux, ne se sert pas de ses droits puissants et préfère traîner comme une martyre, maltraitée, méprisée, incomprise, pauvre, bien qu'enrichissant le monde.

Si vous considérez le monde, que de choses n'a-t-il pas reçues de cette Eglise souvent repoussée ? Si le monde est riche, c'est parce que les moines étaient pauvres. Si le monde cherche la paix, c'est parce que les martyrs sont morts pour la paix ; s'il existe encore la charité dans le monde, c'est parce que l'Eglise s'est anéantie dans sa propre charité pour le monde.

Oh ! Belle Eglise, unique Eglise, issue de l'abnégation et de l'humilité, tu es plus belle, tu surpasses toutes les civilisations. Toujours rajeunissant, sans ride et sans tache, c'est en toi et par toi que viendront le Royaume de Dieu, les cieux nouveaux et la terre nouvelle.

Et lorsque les temps seront accomplis, quand l'univers achèvera son cheminement, alors auront lieu les noces entre toi, Eglise, et le Christ, et, en toi, entre Dieu et le monde, mais le monde qui aime et qui s'humilie. Amen.

 


Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Homélies

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com