Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 05:11


Voilà l’ « argument choc » totalement insensé et dénué de toute vérité, utilisé par certaines personnes appartenant aux juridictions orthodoxes « officielles », afin de discréditer les chrétiens qui suivent et gardent fidèlement la Foi vivante et traditionnelle de l’Eglise Orthodoxe.

Ces personnes ou ces juridictions « officielles » se disent les seules légitimes, les seules justes, les seules canoniques, en dépit des positions objectivement  et gravement contradictoires qu’elles tiennent à l’égard de la Vérité chrétienne, de la Tradition et des saints canons de l’Eglise.
Les évêques, les prêtres, les diacres et tous les chrétiens qui sont en désaccords avec leurs dérives  sont surnommés par eux avec suspicion et mépris« Vétéro-calendaristes ».

Ces « vétéro-calendaristes » ne sont pourtant que de simples chrétiens orthodoxes qui ne se considèrent pas plus parfaits ou saints que les autres Hommes, mais qui aiment de tout leur cœur l’Eglise Orthodoxe du Christ qui leur a donné la Vie divine dans la Trinité. Leur fidélité est la preuve de leur Amour qu’ils ont pour l’Eglise orthodoxe.
Le Seigneur Christ avait prévenu : « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. » Jean 15:20
Garder et pratiquer l’enseignement des saints Conciles œcuméniques et des Pères c’est être fidèle à la Parole du Christ, et donc à l’Eglise du Christ. L’Eglise est le Corps du Christ, muni de l’infaillibilité du Christ. Elle est conduite par l’Esprit-Saint donateur de Vie.
L’autorité de l’Eglise repose sur le Corps tout entier de l’Eglise, non dans des  hiérarques ambitieux et politiques, dans les écoles de théologies modernes, les groupes d’ecclésiastiques avant-gardistes ou innovateurs.
Face aux condamnations péremptoires de ces milieux qui nous disent mensongèrement schismatiques, nous répondons humblement ceci :

Les chrétiens orthodoxes qui suivent le calendrier des Pères, calendrier  décrété par les saints conciles œcuméniques, ne font que  suivre les pas de leurs pères dans la Foi : voilà leur crime !

Ils n’ajoutent rien ni  ne retranchent rien à la Foi  catholique (pleine et universelle) orthodoxe qu’ils ont reçu à leur Baptême : voilà leur rébellion.

Ils continuent sans dévier, à vivre la Foi orthodoxe….Pourquoi sont ils des témoins gênants pour les ambitions des réformateurs œcuménistes ?
Car enfin pourquoi condamne-t-on les « vétéro - calendaristes » sinon parce qu’ils dérangent des visées ambitieuses qui n’ont rien à voir avec le Message du Salut et la Foi inchangée de l’Eglise? Pourquoi ces personnes tentent-t-elles de  modeler l’Eglise Corps du Christ à leur image et à leur ressemblance ? L’Eglise n’est pas une chose,  une institution politique que l’on peut changer au grès de ses envies ou des circonstances extérieures, c’est le Mystère insaisissable du Christ !
Du Mystère à l’idéologie…de position de serviteur à celle de Maître impitoyable… de statut d’humble locataire à celui de petit propriétaire terrien, avide et mesquin il n’y a qu’un pas à franchir…et tous peuvent le franchir… « Partout où il y a de l’Homme, il y à de l’Hommerie » me disait me disait un vieux prêtre. L’Eglise, ses canons, ses conseils et ses préceptes sont là pour protéger l’Homme de telles attitudes. Si on commence à les tordre ou à les violenter, comment l’Eglise du Christ pourra-t-elle encore manifester la Grâce du Christ parmi les Hommes ?
Les chrétiens fidèles à l’ancien Calendrier et à la Foi orthodoxe ne sont pas des  fétichistes calendaires, ils ne sont les défenseurs d’aucun « -isme » (traditionalisme, intégrisme, modernisme, œcuménisme, légalisme…). Ils ne sont pas passéistes: ils sont juste des chrétiens orthodoxes, membre de l’Eglise orthodoxe du Christ.  Ces chrétiens vivent avec leur temps, ils utilisent les bienfaits des progrès techniques et intellectuels. Ce ne sont pas les fanatiques qu’on se plait à dépeindre dans les  milieux officiels et fardés afin de mieux impressionner et diriger la foule des fidèles.
Ceux qui nous condamnent et nous rejettent par le biais de faussetés, de mensonges ou de calomnies  canoniques et théologiques le font pour des raisons essentiellement politiques. Ils veulent le pouvoir ; pouvoir de commander, pouvoir de plaire au monde et aux communautés non-orthodoxes. Il faut donc et se débarrasser du poil à gratter,  des témoins gênants qui leur rappellent leur devoir de chrétien orthodoxe.  Ils veulent une Orthodoxie aux couleurs des tendances de l’actualité : Une orthodoxie sans conflit et sans problème avec ce monde malade et agressif. Ils sont prêt à tous les procédés, y compris, par pure politique à commettre des sacrilèges innommables (re-baptême des vétéro-calendaristes,  nouvelles ordinations…) alors que des évêques, des prêtres et des diacres sont passés du clergé « vieux-calendariste » à des juridictions « officielles » sans aucune ré-ordination : Quelle honte pour ceux qui réitèrent les Mystères pour des raisons de politiques ecclésiastiques ; ils souillent la Grâce du Saint-Esprit !  Tout est bon pour semer le discrédit et la calomnie spirituelle…du moment que la partie est gagnée !!!
Pour nous, nous savons que nous ne sommes pas sur terre pour briller dans la mondanité mais pour vivre et témoigner de l’Amour du Christ, vraie Lumière des Hommes ; pour emprunter la voie étroite dont parle le Seigneur.
L’Eglise n’a pas besoin des maquillages de ce monde passager pour toucher le cœur humain par sa Beauté. Elle est l’Epouse éternellement jeune et belle du Seigneur Christ. L’Eglise n’a pas besoin d’être moderne car la réalité spirituelle qui la fonde et la constitue, c’est la Vie de Dieu ; cette vie qui reste la même hier, aujourd’hui et demain.
Les chrétiens fidèles à l’ancien Calendrier n’ont que faire des convenances sociales et mondaines, des modes philosophiques: l’Eglise de Jésus-Christ donne l’authentique  liberté et la vraie Charité. La Foi catholique orthodoxe que nous avons reçue, nous la gardons comme un grand trésor et nous la transmettront à ceux qui veulent vivre du Christ, en l’unité d’un seul Corps qui est l’Eglise.
Le nouveau calendrier, pierre de touche des juridictions officielles est né en 1924, en Grèce, dans des circonstances politiques et religieuses notoirement  troubles et particulièrement violentes.
Le nouveau calendrier ne vient pas de l’Eglise orthodoxe et n’a rien à voir avec Elle. Il a été imposé à l’Eglise orthodoxe de l’extrérieur,  par le biais d’hommes politiques et certains hiérarques orthodoxes corrompus et ambitieux. Cela est un fait historiquement objectif et  avéré. Avec l’intrusion du nouveau calendrier et de l’œcuménisme (son corollaire) c’est tout le rapport à la Tradition  et aux canons et donc à la Foi qui est bouleversé. Que faire alors sinon que de refuser les maudites innovations, et par elles le viol de l’Eglise ?

Le nouveau calendrier constitue profondément un non sens pour la vie et l’unité  de l’Eglise car certains gardent l’ancien calendrier, d’autres utilisent le nouveau calendrier et d’autres utilisent le calendrier de l’Eglise romaine (en filande)…On multiplie les fêtes à des dates différentes : bien venue dans la Babylone liturgique ! Le point commun, ce qui rassemble c’est le faux œcuménisme.Quelle tristesse ! Quel Gâchis !
Rappelons que le nouveau calendrier fut condamné par trois Conciles pan-orthodoxes successifs, sous le patriarche Jérémie II Tranos : en 1583, en 1587 et en 1593.
A cette triple condamnation, il faut ajouter deux anathèmes jetés sur le nouveau calendrier par deux encycliques Patriarcales de 1593 et de 1848.
Que nous répondrons les tenants du nouveau calendrier ? Que ces condamnations sont des points de détails ? Qu’elles appartiennent à une époque révolue ?
Pourquoi révolutionner ce que les siècles ont affermis à plusieurs reprises ?
D’autre part, dire que nous n’avons aucune succession apostolique est non seulement faux mais encore profondément sacrilège puisque c’est l’Eglise Russe Hors Frontières qui l’a donné de manière incontestable pour que l’Eglise puisse continuer sa Mission.
Combien d’Eglises aujourd’hui reconnues comme canoniques sont parfois restées de très longues périodes dans une non-canonicité apparente ?...Cela ne continue-t-il pas pour certaines juridictions encore actuellement ?...
Alors que ceux qui cherchent la paille dans l’œil de ceux qu’ils surnomment avec mépris « vétéro calendaristes », regardent bien dans le leur….sans doute pourraient-ils tirer de la situation, un peu plus de pondération et qui sait…de vérité et de Charité…
Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans textes à méditer

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com