Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 23:09

Nous avons eu plusieurs commentaires très intéressant sur ce sujet à la fin de l'année dernière sur un fil qui traitait d'autre chose. J'ai pensé intéressant d'en faire un billet spécifique, car il s'agit là d'une question assez controversée et donnant lieu à bien des fausses interprétations. 

Faisons d'abord une mise au point: 

1/ L'Immaculée Conception concerne la conception de la Vierge Marie, la Mère de Dieu, et non celle de Jésus Christ, dont la conception virginale et sans pêché ne fait pas question. Si je le spécifie ainsi, c'est bien parce que cette confusion est assez largement répandue! 

2/ Orthodoxes et Catholiques sont d'accord que Marie est Immaculée quand elle conçoit et met au monde le Fils de Dieu, et que ceci est l'effet d'une grâce spéciale du Saint Esprit: Marie fait totalement partie du genre humain, pêcheur, mais elle est lavée de tout péché pour l'Incarnation. La différence vient du moment de cette grâce: à la conception de Marie pour les Catholiques, au moment où elle dit "OUI" à l'archange, pour les Orthodoxe, et cela change tout! 
 
L'Eglise orthodoxe proclame dans ses hymnes "bienheureuse et très pure, toute immaculée Mère de Dieu", "plus vénérable que les chérubins et incomparablement plus glorieuse que les séraphins", sans compter les merveilleux noms qui lui sont donnés dans l'hymne acathiste. 

L'Eglise orthodoxe croit que Marie est immaculée depuis sa conception mais dans le sens qu'elle n'a JAMAIS commis de péché PERSONNEL. Cependant Marie étant née de l'union charnelle de deux époux, donc, étant de la descendance d'Adam, elle a partagé notre nature déchue en naissant comme nous dans un corps mortel ... et donc sous la loi du péché. Certes Marie a tenu ses pensées, son cœur et sa volonté dans la lumière du Seigneur et s'est gardée du péché mais cela par son propre combat contre le péché; ce n'était pas une espèce de divinité incapable de toute possibilité de péché. Par l'incarnation du Christ, le Saint Esprit a alors triomphé définitivement en Elle et par le OUI de Marie, non seulement, Dieu a racheté le genre humain déchu, mais a aussi scellé la Grâce en la Mère de Dieu. Ce OUI a marqué le consentement du genre humain à l'Œuvre salvatrice, le rétablissement de l'union à Dieu perdue par le péché d'Eve et d'Adam. Nous faisons la différence entre péché des origines, qui est le péché personnel d'Adam, et loi du péché qui est la condition humaine naissant dans un monde déchu avec toutes les conséquences du péché d'Adam (sollicitation à pécher, maladie, souffrance, mort...), et péchés personnels de chacun. 

Dans l'Eglise catholique, ces notions n'ont pas du tout le même sens. Le dogme du péché originel, selon la théorie augustinienne, est défini davantage comme une souillure innée qui correspond à la concupiscence que tout être humain, de ce fait maudit, porte en lui dès sa conception. Partant de ce dogme purement propre à l'Eglise d'Occident (qui considère Saint Augustin comme le Père des Pères de l'Eglise), toutes les questions se sont posées concernant Marie: avait-elle la concupiscence en elle? Le dogme de l'Immaculée Conception en résulte. Mais les Orthodoxes posent alors une question fondamentale : si Jésus est né d'une mère 'parfaite', cela fausse complètement l'affirmation du Credo "s'est fait homme"; dès le départ il n'est pas comme nous! 
Et ce n'est pas tout: selon le sens donné au dogme de l'Immaculée Conception, l'Eglise catholique considère Marie comme Eve AVANT la chute et donc non passible de mort, d'où le dogme qui suivit, celui de l'Assomption, passant complètement sous silence la Dormition "humaine" de la Mère de Dieu. 

En allant plus loin Marie a été considérée dans les milieux catholiques un peu comme "le pendant féminin du Christ". C'est là un extrême qui diffère considérablement, qui contredit même le sens théologique du mystère de la Pureté de Marie telle que professé par l'orthodoxie, et même le mystère du salut tout entier. 

C'est le dogme du péché originel chez Saint Augustin, à l'origine du problème, qui n'a rien à voir avec la conception orthodoxe de péché des origines et de loi du péché: "la dogmatisation du péché originel sur la base de la conception augustinienne a entraîné l'Eglise d'occident dans de terribles controverses théologiques concernant Marie; ellesi ont obligé l'Eglise catholique à réaffirmer la pureté de Marie depuis sa conception, aboutissant ainsi au dogme de l'Immaculée Conception. Notre commentateur citait d'ailleurs un article récent (il n'en donnait pas les références) où "le Pape Benoît XVI soulignait que l'une des plus grandes impasses de l'Eglise (catholique?) était de ne pas avoir pu définir précisément et comprendre ce qu'EST le PECHE ORIGINEL." Ce serait là une véritable remise en question de dogmes catholiques fondamentaux qui serait bien dans la ligne de la redécouverte des autres pères que Saint Augustin par les Catholiques au XXe siécle… sous l'influence du dialogue avec les Orthodoxes? 

Je tiens à préciser que j'ai utilisé plusieurs contributions pour rédiger ce billet et je remercie donc ces contributeurs érudits et surtout @Daniel qui m'a donné la trame de ce billet 
Rédigé par Vladimir GOLOVANOW 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe - dans textes à méditer

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com