Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 22:41
Des centaine de milliers de personnes rendent hommage au patriarche Pavle, le 19 novembre 2009 à Belgrade
© 2009 AFP (Andrej Isakovic)



Près de 600.000 personnes, selon la police, ont rendu un dernier hommage, jeudi à Belgrade, au patriarche Pavle, le chef spirituel de l'Eglise orthodoxe serbe pendant près de vingt ans, lors de funérailles marquées par l'émotion et le recueillement.

Près de 600.000 personnes, selon la police, ont rendu un dernier hommage, jeudi à Belgrade, au patriarche Pavle, le chef spirituel de l'Eglise orthodoxe serbe pendant près de vingt ans, lors de funérailles marquées par l'émotion et le recueillement.Le patriarche Pavle a été inhumé en début d'après-midi au monastère de Rakovica, dans la banlieue de Belgrade, au pied d'un pommier et d'un thuya, des arbres qu'il aimait.

 

Une fidèle embrasse la main du patriarche Pavle, décédé dimanche, lors d'un dernier hommage, le 17 novembre 2009 à la cathédrale de Belgrade

 

Une vingtaine de dignitaires religieux, ainsi que les hauts responsables de l'Etat serbe ont assisté à la mise en terre.

Comme le veut la tradition orthodoxe, plusieurs personnes ont jeté une poignée de terre dans la tombe et notamment le président Boris Tadic, ainsi que son Premier ministre, Mirko Cvetkovic


Dans un message lu devant l'assistance, le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe, Kirill, a salué le défunt pour lequel des prières devaient être dites jeudi dans les églises de Russie.

Mgr Pavle est mort dimanche à l'âge de 95 ans. Il dirigeait l'église orthodoxe serbe depuis décembre 1990. Il en a été le guide spirituel tout au long des tumultueuses et sanglantes années qui virent l'éclatement de l'ex-Yougoslavie et l'essor du nationalisme serbe, au début des années 90.

Les cérémonies avaient débuté en début de matinée par un service religieux dans la cathédrale de Belgrade, où le cercueil ouvert du patriarche était exposé depuis dimanche à la vénération des fidèles qui se sont succédé pendant les trois journées de deuil national, de lundi à mercredi


Un dignitaire religieux cité par la télévision publique RTS a estimé que 500.000 personnes s'étaient recueillies devant le cercueil du patriarche entre dimanche soir et mercredi.
La police serbe a déclaré s'attendre à un afflux d'un demi-million de personnes dans les rues de la capitale serbe.

Le cortège funéraire a ensuite pris la direction de la cathédrale de Saint Sava, l'un des plus imposants édifices de l'orthodoxie chrétienne situé à quelques kilomètres de là.

Une foule considérable s'était assemblée tout le long du parcours du cortège, recueillie dans le plus grand silence et occupant la chaussée après le passage du convoi pour le suivre, dense et compacte.

"Je suis trop triste pour dire quoi que ce soit", dit les larmes aux yeux Jelena, une institutrice de 54 ans avant de se signer au passage du cercueil.

Les forces de l'ordre, en costume d'apparat, entouraient le cortège, précédé de plusieurs dizaines de popes revêtus de leurs chasubles blanches et dorées brillant sous le soleil.

"C'était un saint. Regardez ce soleil printanier au milieu de l'automne, c'est la meilleure des preuves que Dieu va l'accueillir dans la joie", estimait Zivko, un garçon de café venu de Bijeljina (est de la Bosnie).

Parmi les dignitaires religieux présents, figuraient le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, et des dignitaires religieux venus de Russie, de Pologne, de Géorgie, de Jérusalem, d'Alexandrie et des Etats-Unis.

Tous les alentours de la cathédrale Saint Sava étaient noirs de monde pour assister à la messe à la mémoire du disparu et à laquelle assistaient notamment le président serbe, Boris Tadic, le président monténégrin, Filip Vujanovic, et le Premier ministre de la Republika Srpska, l'entité serbe en Bosnie, Milorad Dodik.

"Je suis convaincu de partager l'opinion des citoyens en exprimant ma gratitude au patriarche Pavle qui continuera d'exister grâce à ses oeuvres et ses paroles, nous invitant à être des hommes et à ne pas répondre au mal par le mal", a dit M. Tadic pendant la cérémonie.

"Nous avons été les témoins de sa profonde inquiétude pour son peuple et sa patrie, mais aussi de sa crainte devant la chute des valeurs morales, la pauvreté, l'indifférence cruelle des riches pour les pauvres", a déclaré Bartholomée Ier.

Le convoi a gagné ensuite le monastère de Rakovica, où le patriarche avait exprimé lui-même le souhait d'être inhumé.

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com