Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 01:08


 

Saint CLÉMENT d'Alexandrie, père de l'Église († 217)

Saint JEAN DAMASCÈNE, Père de l'Église    (676-749)

Mémoire des saints:

BARBE (BARBARA), vierge, martyre   à Nicomédie († 235)

MARUTHAS, évêque de Séleucie

BERTHOARE, abbesse à Bourges († VIIe s.)

ADNETTE, abbesse au Mans († 689)

 

 

Temporal :                                               

 Is 63/7 à 64/11

7 Je veux célébrer les bienfaits du Seigneur et ses glorieux exploits, à cause de tout ce qu'il a fait en notre faveur, et pour sa grande bonté dont il nous a comblés dans sa tendresse et dans la richesse de son amour. 8 « Assurément, se disait-il, ceux-là sont mon peuple, des fils qui ne me renieront pas ». Et il s'est fait leur sauveur 9 dans toutes leurs détresses. Ce n'était ni un messager ni un ange, mais sa propre Face qui les sauvait; dans son amour et dans sa tendresse

il les rachetait lui-même; il les a constamment soutenus et portés au cours du passé. 10 Mais ils se sont révoltés, ils ont froissé son Esprit saint; dès lors il devint leur ennemi, et leur fit la guerre. 11 Alors ils se souvinrent des jours anciens, de Moïse son serviteur : où est celui qui tira des eaux î le berger de son troupeau? Où est celui qui mit en lui son Esprit saint ? 12 celui qui fit agir à la droite de Moïse son bras glorieux, qui fendit les eaux devant les siens pour s'assurer un renom éternel, 13 qui les fit marcher à travers l'abîme, comme un cheval dans la steppe, sans broncher 14 plus que des bœufs qui dévalent? L'Esprit du Seigneur les menait au repos. C'est ainsi que tu as conduit ton peuple, pour assurer ton glorieux renom. 15 Regarde du haut du ciel et vois de ta sainte et glorieuse demeure : que sont devenus ton amour jaloux et ta puissance, et l'émotion de ton cœur? Laisse libre cours à ta tendresse, 16 car tu es notre Père. Abraham, en effet, nous ignore, et Israël ne nous connaît point; c'est toi, Seigneur, qui es notre Père, notre Rédempteur dès les temps anciens. 17 Pourquoi, Seigneur, nous fourvoyer loin de tes voies, rendre nos cœurs insensibles à ta crainte? Reviens, pour l'amour de tes serviteurs et des tribus de ton héritage! 18 Pourquoi des païens ont-il envahi ton temple, et nos ennemis ont-ils piétiné ton sanctuaire? Nous sommes depuis longtemps des gens que tu ne gouvernes plus, et qui ne portent pas ton nom. 64 1 Oh! Si tu déchirais les cieux î, si tu descendais faire crouler devant toi les montagnes 2 comme le feu fait brûler le bois sec, comme la flamme qui fait évaporer l'eau! Tu ferais ainsi connaître à tes adversaires qui tu es, et les nations trembleraient devant toi, 3 en te voyant accomplir des prodiges inattendus, dont jamais on n'avait entendu parler. (Ah! si tu descendais, les montagnes seraient ébranlées devant toi!) 4 nulle oreille n'a entendu, nul œil n'a vu un autre dieu sauver ainsi ceux qui comptent sur lui. 5 Tu viens î au-devant de ceux qui se conduisent bien, et se souviennent de tes voies. Voici que tu t'es irrité, et nous étions coupables, cela dure longtemps, comment serions-nous sauvés? 6 Nous sommes tous devenus comme des hommes impurs, nos bonnes actions sont comme un linge souillé; nous sommes tous flétris comme des feuilles, emportés par nos péchés comme par le vent. 7 Il n'y a personne pour invoquer ton Nom, pour se ressaisir et s'attacher à toi, parce que tu nous caches ta Face, et tu nous laisses aller à nos péchés. 8 Et pourtant, Seigneur, tu es notre Père, nous sommes l'argile dont tu es le potier, nous sommes tous façonnés par tes mains. 9 Oh! Seigneur, ne t'irrite donc pas à l'excès! Ne garde pas indéfiniment le souvenir de la faute. Regarde donc! C'est nous ton peuple : 10 pourtant nos villes saintes sont devenues un désert, Sion est devenue un désert, Jérusalem une solitude. 11 Notre temple saint et glorieux, où nos pères célébraient tes louanges, est devenu la proie des flammes; tout ce que nous avions de précieux a été saccagé.

                                                                     

Mc 13/33-37

33 Prenez garde, soyez vigilants, car vous ne savez quand viendra le moment. 34 Il en sera  comme d'un homme qui part en voyage, laisse sa maison, délègue son autorité à ses serviteurs, délimite à chacun sa tâche et ordonne au portier de veiller. 35 Veillez donc : vous ne savez quand reviendra le maître de la maison, si ce  sera le soir, ou au milieu de la nuit, au chant du coq, ou le matin; 36 craignez qu'il ne survienne à l'improviste et ne vous trouve endormis. 37 Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez! »

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Lectures du jour

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com