Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 05:00

 

 

8 novembre

 

L' Église catholique fait aujourd'hui mémoire d'Élisabeth Catez, mieux connue sous le nom d'Élisabeth de la Trinité. Née en 1880 à Avor, près de Bourges, Élisabeth passe son enfance à Dijon. Elle avait un caractère difficile et la mort de son père quand elle n'était encore qu'une petite fille la marqua profondément. Elle eut une jeunesse tourmentée. En conflit avec sa mère qui s'opposait à sa vocation religieuse, l'adolescente devint une excellente pianiste et fréquenta les milieux de la haute société, sans jamais perdre son grand attrait pour la vie intérieure. Élisabeth s'engage au Carmel à vingt et un ans pour y vivre radicalement l'appel à entrer dans ce qu'elle-même appelle " la cellule du cœur ", destinée à devenir demeure de la Trinité. Sa vie monastique ne fut rien d'autre que la recherche de l'inhabitation de Dieu dans son cœur: et c'est dans son cœur, dans sa conscience, qu'Élisabeth tenta d'offrir un lieu maternel où l'Esprit en elle puisse engendrer le Verbe. Atteinte par une forme sévère de tuberculose, elle vécut la dernière année de sa vie dans d'atroces souffrances. Mais c'est durant cette période très douloureuse et angoissante précisément qu'Élisabeth trouva enfin la paix à laquelle elle avait tant aspiré. Assidue à lire les Écritures, surtout les lettres de saint Paul, elle réussit à faire de sa croix un chemin d'amour sans réserve: en témoignent ses notes de Retraites, rédigées peu avant sa mort. Élisabeth est morte le 8 novembre 1906, à vingt-six ans à peine, en murmurant ces dernières paroles : " je vais vers la lumière, vers l'amour, vers la vie. "

"O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité! Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos; que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice..."

 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com