Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 05:53

le 9 février

Maire.jpg

 

Vie de saint Maire

 

 

Maire était né en 515 dans le pays des Eduens, et descendait, selon le Propre de Lausanne, des anciens rois burgondes. Il fut attiré dès son enfance par la religion et embrassa de bonne heure l'état ecclésiastique. Il passa quelques années à l'abbaye de saint Symphorien d'Autun, puis il partagea les quarante dernières années de sa vie entre la Broyé et Lausanne.

 

Maire fut nommé à Avenches (où plusieurs évêques s'étaient déjà succédé) au moment où cette ville, ravagée et occupée par les barbares, subissait l'hérésie arienne et la misère.

 

Le jeune Maire, plein de foi, de courage et de zèle, dédia sa première église à Avenches au jeune martyr d'Autun, saint Symphorien, qui avait « osé braver les pompes de Satan ». Il fera construire plus tard deux autres églises à saint Saphorin-sur-Morges (qui est une déformation de saint Symphorien) et à Vevey.

 

La qualité dominante de Maire était la charité, l'amour du prochain, y compris de l'ennemi. Il en imposait même aux barbares par sa piété, sa patience, son aménité naturelle, sa culture, son travail, son abnégation totale. Il donna à l'Eglise et à la classe indigente toutes les immenses richesses léguées par ses parents.

 

Il défrichait, travaillait la terre avec les paysans, leur apprenait de nouvelles méthodes de culture. Il s'occupait également de l'instruction des enfants, à qui il apprenait à lire la Bible et à psalmodier.

 

En 574, une église de chrétiens sincères et actifs entourait et respectait son évêque. rayonnant. En 587, il fonda une nouvelle église dédiée à la Vierge, à Payeme, puis une autre à Baulmes.

 

En 575, une invasion poussa saint Maire à venir s'installer à Lausanne où une première église dédiée à saint Thyrse existait déjà, et il devint l’évêque de cette ville en partie dévastée. Avec une foi, une charité, un dévouement inlassables, il recommence à édifier, construire et sanctifier par ses prières et son travail  la ville et son Eglise, qui restera siège épiscopal pendant mille ans.

 

Participant actif au concile de Mâcon en 585, saint Maire eut la joie de voir promulguer le décret sur la célébration solennelle de la fête de Pâques durant une semaine, réponse victorieuse à l'hérésie arienne qu’il avait toujours combattue.

 

Saint Maire, évêque civilisateur, est considéré comme un bienfaiteur de la Suisse. Très tôt après sa mort, l'église Saint-Thyrse prit le nom d’église saint Maire, jusqu’à sa destruction en 1536.

Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com