Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 04:24
le 27 février

saint-Leandre-de-Seville-copie-1.jpg

 

Vie de saint Léandre, archevêque de Séville (530-596)

  

Saint Léandre naquit en Espagne d'une famille princière. Des cinq enfants qu’ils étaient, il y eut quatre saints : lui-même, l’ainé Fulgence, évêque d’Ecija en Espagne, Isidore, archevêque de Séville, Florentine, supérieure de cinquante monastères et son neveu, Herménégilde. Il embrassa de bonne heure la vie monastique et y puisa l'esprit de dévouement et de discipline qui devait lui valoir d'exercer une influence prépondérante sur l'avenir de son pays.

 

 Séville fut le théâtre de son zèle et de ses vertus. Moine d'abord, puis archevêque de Séville, il uniformisa la liturgie espagnole, jetant les fondements de ce qui deviendra la liturgie mozarabe. Après le IIIe concile de Tolède qui jeta l’anathème sur l’arianisme, il imposa la récitation du Symbole de Nicée dans la liturgie eucharistique.

 

 Il créa, à l'ombre de sa cathédrale, une école destinée à propager, en même temps que la foi catholique, l'étude de toutes les sciences et de tous les arts. Il présidait lui-même aux exercices des maîtres savants et des nombreux élèves qu'il avait su attirer.

 

Parmi ses disciples, le plus célèbre fut son jeune frère, Isidore, qui devint son successeur comme archevêque de Séville. Une autre illustration de l'école de Léandre fut son neveu Herménégilde, un des fils du roi Leuvigilde ; il avait gravé au cœur de l'illustre jeune homme cette foi invincible qui lui valut d’être mis à mort par son propre père. Ce dernier, qui professait l’arianisme, persécuta furieusement l’Eglise ;  il bannit d’Espagne les évêques catholiques ainsi que ses beaux frères saint Léandre et saint Fulgence, et ceux qui avaient le plus contribué à la conversion de son fils.

 

Saint Léandre était ami du pape saint Grégoire le Grand qu’il avait rencontré à Constantinople lorsque ce dernier y était apocrisiaire. « Absent par le corps, écrivait le pape à son fidèle ami, tu es toujours présent à mes regards, car je porte gravés au fond de mon âme les traits de ton visage [...] Ma lettre est bien courte, mais elle te montrera combien je suis écrasé par le poids de ma charge, puisque j'écris si peu à celui que j'aime le plus au monde. ».

 

Léandre, éprouvé par les persécutions, eut enfin le bonheur de voir le triomphe de son Église. Sentant la mort venir, le roi Leuvigilde se repentit, se convertit, et rappela les exilés. Il mit même son autre fils Récarède sous la conduite du saint archevêque, revenu d’exil. Récarède eut la gloire de ramener tout son peuple à l'Eglise catholique, gloire partagée par saint Léandre.

 

Saint Léandre présida au IIIe concile de Tolède, en 589, qui régla les relations entre l'Eglise et la couronne.

 

Par son apostolat, il a mérité le titre d’« apôtre des Goths ».

 Concile-de-Tolede-copie-1.jpg

le concile de  Tolède

Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com