Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 05:38



Notre père parmi les saints Hilarion de Meglin était un évêque du XIe siècle, connu pour ses enseignements contre les hérésies et son soutien au monachisme. Il est commémoré par l'Eglise le 21 octobre aux côtés de saint Hilarion le Grand et du vénérable Hilarion, le moine mégaloschème des Grottes de Kiev.
Vie

Saint-Hilarion est né de parents grecs dans le village de Promahi, en Grèce, vers les années 1080 à 1090. Il reçut une éducation très pieuse et chrétienne de ses pieux parents. Ses parents avaient été stériles et après des années de jeûne et de prière incessante, la Vierge Marie apparut à sa mère et la consola avec la promesse qu'ils donneraient naissance à un fils qui ferait venir de nombreux êtres à la lumière de la connaissance de la vérité de Dieu.
Lorsque Hilarion eut trois ans, il avait l'habitude de chanter constamment l'hymne: "Saint, Saint, Saint, le Seigneur, Dieu Sabbaoth!" À l'âge de dix-huit ans, il rejoignit un monastère local et fut tonsuré moine. Il était bien éduqué et vécut dans un ascétisme extrême pendant de nombreuses années. En raison de sa vie vertueuse et rigoureuse, il fut choisi pour être l'higoumène de ce monastère. Il est très préoccupé du salut des âmes des moines. Il fut particulièrement tenace pour éradiquer l'ivresse à l'intérieur du monastère.

Au cours de sa vie, il fut célèbre pour avoir fondé et établi un monastère fondé sur la Règle de saint Pacôme. Ce monastère fut consacrée aux Apôtres. La plus ancienne mention historique du Synaxarion pour ce saint ne précise pas si ce monastère était consacré aux douze apôtres ou plus spécifiquement aux apôtres Pierre et Paul. Cette clarification a été faite plus tard par une découverte archéologique appelé le Code Markianos, Codex # 524, en date du 13ème siècle. Ce texte existe en langue grecque.

En 1134, il fut sacré évêque de Meglin par Eustathe, archevêque de Trnovo. La sainte Tradition mentionne qu'Eustathe fut également visité par une vision de la Vierge Marie qui lui annonça qu'Hilarion serait bientôt mis à la tête de la région de Meglin. Pendant ce temps, l'hérésie bogomile se répandait à travers la Bulgarie. Les partisans de ce groupe a estimé que "le bien et le mal se manifestaient en tant que principes indépendants et qu'une lutte entre les deux en découlait".

Son combat continu et sa contribution à l'église orthodoxe fut dirigée contre les Bogomiles. En réfutant leurs enseignements, Hilarion dit:
"Vous n'êtes pas du tout chrétiens, puisque vous êtes hostiles à la Croix du Christ le Sauveur. Vous ne reconnaissez pas le Dieu Unique, vous calomniez les enseignements de l'Ancien Testament, vénéré par les chrétiens. Vous trompez le peuple par une douceur hypocrite tout en étant remplis d'orgueil. La vraie piété n'est pas possible pour ceux qui ne voient pas la corruption de leur cœur, mais elle l'est pour ceux qui demandent la grâce de Dieu par la prière et l'humilité. Les mauvaises pensées, l'envie, la vanité, la cupidité, les mensonges ne sont pas l'acte de quelque chose de mal dans l'homme à conquérir par le simple jeûne. Ces vices sont le fruit de l'amour-propre, qui exige qu'on le déracine par des efforts spirituels."

Par les prières et les exhortations d'Hilarion, beaucoup de Bogomiles abandonnèrent leurs enseignements et se convertirent au christianisme orthodoxe.

Hilarion lutta avec succès contre la montée des monophysites arméniens en Bulgarie, qui ne reconnaissaient que la nature divine du Christ.

Hilarion eut la prescience de sa mort et il reposa paisiblement dans le Seigneur en l'an 1164.

A sa demande, le moine Pierre, son disciple pendant de nombreuses années, lui succéda comme higoumène du monastère. Il est mentionné dans le Codex 524 que, pendant son service funèbre, du myrrhon s'écoula sans cesse de ses yeux et que plus tard, il apparut à plusieurs reprises dans des visions aux moines des monastères pour les afermirr dans l'accomplissement de leurs devoirs monastiques.

Transfert des reliques

Le transfert des reliques de Saint Hilarion, évêque de Meglin, dans la ville bulgare de Trnovo, eut lieu entre 1204 et 1206, par le Tzar bulgare Asanis Ioannis à l'Église des Quarante Saints. Avant cet événement, le corps du saint reposait dans la ville de Meglin.

Version française Claude Lopez-Ginisty d'après http://orthodoxwiki.org/Hilarion_of_Meglin

Tropaire
Ton 3

Ayant reçu le miracle de la guidance spirituelle,
Tu rayonnas les vertus de Dieu,
Tu gardas les choeurs monastiques,
Tu purifias les sièges hiérarchique,
Tu ne doutas jamais de la chute des hérétiques,
Tu relevas les églises du Christ, Vénérable Hilarion,
Tu mourus comme l'on s'endort,
On voit ton corps entier et non corrompu
Qui accorde la guérison aux malades de diverses infirmités
et qui chasse les démons:
C'est pourquoi nous te demandons de prier pour sauver nos âmes.

+

KONDAKION,
Ton 3

Ô Hiérarque, ta mémoire se révéla porteuse de lumière,
Après avoir surmonté beaucoup d'obstacles,
Après avoir brillé à la lumière des dons divins,
Et après avoir invité tous les êtres à la joie,
Tu as reçu la bénédiction de Dieu, ô Hilarion
Et tu fus un moine de haut rang. 


+
Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com