Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 23:04
Saint CLAUDE, Evêque de BESANÇON 6 juin

Fils du gouverneur de la ville de Besançon, Saint Claude naquit en 607. Bien qu'ayant nourri sa jeunesse par la lecture des vies de Saints, il fut cependant assigné au métier des armes. Vers l'âge de vingt ans, il quitta l'armée terrestre pour rejoindre la sainte milice du Christ, et fut reçu parmi les Clercs du chapitre de la cathédrale de Besançon, qui vivaient, tout comme dans un monastère, en suivant la règle que venait d'écrire leur Evêque, Saint Donat. Par son zèle Saint Claude devint rapidement le modèle des autres clercs et fut chargé par l'Evêque d'enseigner dans l'école de la cathédrale. Il ne prenait tous les jours qu'un seul repas, fort frugal, vers le soir, et veillait souvent toute la nuit pour étudier et prier.

Au bout de douze années de vie ascétique au chapitre, il devint moine au Monastère de Condat, alors appelé Saint-Oyend, jadis fondé par Saint Romain (cf 28 fév.), qui était, avec Luxeuil, l'un des monastères les plus renommés de ce temps. Ne se nourrissant que de racines, dormant sur un grabat, "la pâleur de son visage et la maigreur de son corps lui servaient d'ornements", et il devint là aussi le modèle des frères dans l'ascèse et le zèle divin. L'higoumène, Injuriose, lui proposa de prendre sa place, mais le Saint s'y refusa toujours. A la mort d'Injuriose (644), il dut pourtant se plier à la volonté unanime des frères et assuma la direction de la communauté. Après une démarche auprès du roi Clovis II, et grâce à l'appui de Sainte Bathilde son épouse (cf. 30 janv.), il obtint une dotation, qui permit d'assurer non seulement la subsistance du monastère, ainsi que celle des pèlerins et des pauvres de la région, mais aussi l'agrandissement des bâtiments. Saint Claude introduisit l'observation de la Règle de Saint-Benoît et enseignait régulièrement ses moines dans la pratique des Saintes vertus, tant par des homélies que par de paternelles remontrances.

A la mort de l'Evêque de Besançon, Gervais, le peuple et les clercs entrèrent en querelle sur le choix du successeur. Ils se mirent en prière et une voix se fit entendre du ciel, qui leur ordonnait de prendre Saint Claude pour pasteur. Quand on lui fit part de cette nouvelle le Saint refusa, mais il dut finalement obéir une fois de plus à la volonté de Dieu et du peuple, et fut conduit à Besançon dans une grande liesse.

Dans la fonction épiscopale, il continua de se montrer un vrai moine et menait la vie commune avec ses chanoines. Il s'adonnait avec zèle à toutes les activités requises d'un Evêque : visitait les infortunés, exhortait régulièrement ses fidèles au repentir et aux oeuvres de la charité; mais, ne pouvant toutefois oublier la douceur de la vie au monastère, il ne cessait pas de veiller à la direction des moines de Saint-Oyend. Après sept années d'Episcopat, comme il constatait que les Clercs se laissaient aller au relâchement et restaient insensibles à ses admonestations pour rétablir la discipline instaurée par Saint Donat, il renonça au trône épiscopal et retourna à son monastère (693). Il y vécut six ans dans la paix, avant de remettre son âme à Dieu, le 6 juin 699. Au XIIe siècle on découvrit son corps incorrompu et les miracles commencèrent à abonder auprès de ses reliques qui devinrent l'objet, pendant des siècles, d'un très célèbre pèlerinage (1).

1). La plus grande partie de ces reliques fut détruite de manière sacrilège par les révolutionnaires en 1794.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com