Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 08:49

Krivochéine_EtudesArchevêque Basile Krivochéine, « Dieu, l’homme et l’Église. Lecture des Pères », préface du métropolite Hilarion de Volokolamsk, présentation du P. Serge Model, Éditions du Cerf, Paris, 2010, 294 p., coll. « Patrimoines. Orthodoxie ».
Mgr Basile Krivochéine (1900-1985), après avoir étudié le grec à la Sorbonne (1920-1924), fut moine pendant vingt-cinq ans au Mont-Athos (1924-1951), puis alla étudier la patrologie à Oxford (1951-1959), avant de devenir archevêque de Bruxelles (1960-1985). Entre 1936 et 1979, il publia (en particulier dans le « Messager de l’exarchat du patriarche russe en Europe occidentale ») un certain nombre d’études patrologiques qui furent et restent des textes de référence. Ces études ont été réunies dans ce volume.

Il s’agit de :
— La doctrine ascétique et théologique de saint Grégoire Palamas
— Les anges et les démons dans la vie spirituelle selon l’enseignement des Pères orientaux
— Le thème de l’ivresse spirituelle dans la mystique de saint Syméon le Nouveau Théologien
— Les textes symboliques dans l’Église orthodoxe
— La spiritualité orthodoxe
— L’ecclésiologie de saint Basile le Grand
— Autorité et Saint-Esprit
— « Essence créée » et « essence divine » dans la théologie spirituelle de saint Syméon le Nouveau Théologien
— L’œuvre salvatrice du Christ sur la Croix et dans la résurrection
— L’autorité et l'infaillibilité des conciles œcuméniques
— Simplicité de la nature divine et distinctions en Dieu selon Grégoire de Nysse
— Saint Syméon le Nouveau Théologien à travers les âges (XIe-XXe siècle)
Mgr Basile Krivochéine fut, avec le P. Staniloae, l’un de ceux qui contribuèrent à promouvoir l’œuvre de saint Grégoire Palamas, qui avait été quelque peu oubliée. L’étude qu’il lui consacra en 1936 reste l’une des meilleures introductions à ce grand Père de l’Église.
Il fut aussi et reste l’un des meilleurs spécialistes du grand mystique du XIe siècle saint Syméon le Nouveau Théologien dont il publia les œuvres complètes dans la  collection « Sources chrétiennes » et auquel il consacra un excellent livre paru en 1980 aux éditions de Chevetogne.
Le travail scientifique de Mgr Basile, universellement estimé, s’exprima aussi dans sa participation à la réalisation du célèbre « Patristic Greek Lexicon » de Lampe.
Savant distingué, connaissant admirablement le grec et ayant une compréhension en profondeur des auteurs et thèmes qu’il étudiait, écrivain au style limpide, Mgr Basile avait en même temps une expérience profonde de la vie en Église. Il fut un évêque très apprécié de ses ouailles, et il reste dans les mémoires comme l’un des meilleurs prélats de l’Église patriarcale russe en Occident (à laquelle il fut toujours fidèle sans se départir de son esprit critique, qu’il exprima autant que les intérêts de  son Église, alors sous la menace du pouvoir communiste, le permettaient) et l’un des patrologues orthodoxes les plus remarquables du siècle passé.
Les études publiées ici, bien qu’elles soient anciennes, gardent toute leur valeur.
Jean-Claude Larchet
Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans textes à méditer

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com