Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 05:36


A l'occasion du Communiqué commun suite à la 6e réunion de la commission mixte russo-iranienne pour le dialogue orthodoxie-islam signalé sur le site Orthodoxie.com, une question mérite d'être posée : Quel dialogue peut être envisagé entre le Christianisme et l'Islam ?
L'Islam ne reconnaît pas Jésus+Chris comme étant Dieu, et le Christianisme ne reconnaît pas Mahomet comme un prophète.

Si donc le dialogue théologique s'avère impossible, peut-il porter sur la société et la morale ? Dans ce cas où sont les condamnations quant aux persécutions dont sont victimes les Chrétiens ? L'Eglise Russe reproche-t-elle ces persécutions ? L'Islam condamne-t-il ces dernières ?

Tant que l'Islam ne condamnera pas clairement et avec force les actions accomplies en son nom contre les Chrétiens, un dialogue - après avoir trouvé un sujet pouvant être commun – deviendrait-il possible ?

SS Benoît XVI pour sa part ne s'est pas impliqué dans les invitations qui lui étaient faites.

Communiqué commun suite à la 6e réunion de la commission mixte russo-iranienne pour le dialogue orthodoxie-islam
Suite à sa récente réunion à Téhéran, en Iran, la commission mixte russo-iranienne pour le dialogue orthodoxie-islam a publié le communiqué suivant:
"La Commission mixte pour le dialogue orthodoxie-islam a tenu sa 6ème réunion les 6 et 7 octobre 2010, à Téhéran, dans la République islamique d'Iran. Il a discuté du « rôle de la religion dans la vie de l'individu et la société». La réunion était présidée par l'évêque Théophylacte de Smolensk et de Viazma et le Dr Mahdi Mostafi, président de la culture islamique et de l'organisation des relations, d'Iran. Le Dr Mostafi a ouvert la réunion avec les mots de bienvenue. Mgr Théophylacte a apporté un message de salutations de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies.
Des exposés ont été présentés sur l'influence de la religion sur la santé spirituelle de la société, le rôle de la religion dans la consolidation de l'institution des valeurs familiales et de la famille, les relations de la tradition religieuse et la doctrine des droits de l'homme et de la liberté et l'influence de la tradition religieuse sur le la morale de l'individu. La réunion a également discuté d'une similitude historique dans le développement des civilisations russe et iranienne.

Dans leur discussion, les participants ont exprimé la conviction que la tradition religieuse est d'une importance essentielle pour la vie de la société moderne. La crise de la société moderne est liée dans une large mesure à la négation de la tradition religieuse. Au cours du dialogue, les participants ont souligné à plusieurs reprises le danger de la laïcité agressive qui considère la religion comme une source de violence et les conflits, et insiste sur son exclusion de la vie publique.

La laïcité utilise souvent l'institution des droits de l'homme et des libertés pour la lutte contre la religion. Les participants ont parlé à l'unanimité contre la sécularisation agressive et son imposition sur le monde.
Les droits de l'homme et la liberté ne peuvent pas être mis en opposition à la tradition religieuse.

La réunion a souligné le danger de soumettre les vues religieuses à des normes légales qui ont été développés exclusivement sur la base des idées non-religieuses. Au contraire, la vision religieuse du monde doit apporter sa propre contribution à l'élaboration des normes du droit national et international afin qu'elles puissent acquérir un caractère vraiment universel. Il a été jugé nécessaire d'unir les efforts de l'Eglise orthodoxe russe et de la communauté musulmane en Iran dans le développement de la notion de «valeurs traditionnelles» et de demander sa reconnaissance dans le droit international et le respect dans le travail des organisations internationales. Les valeurs traditionnelles comprennent le rôle important de la religion dans la vie privée et publique, le désir de la perfection morale de l'homme, la préservation de la vie de famille comme l'union de l'homme et la femme, le respect pour les personnes âgées, la diligence, l'aide aux pauvres et la protection des faibles.

Les participants ont souligné le rôle particulier que joue la religion dans la formation et le développement de l'institution des valeurs familiales et de la famille. Ils ont également exprimé le souci de la tendance actuelle à brouiller les fondements moraux de la vie familiale et à diffuser ainsi qu'à propager l'immoralité et se sont déclarés prêts à organiser d'autres conférences communes visant à consolider les valeurs morales traditionnelles dans la famille et la société.

Les parties se sont inquiétées du fait que les principaux médias sont soumis aujourd'hui à l'influence des porteurs de la vision du monde séculière qui prévaut dans les établissements d'enseignement et les normes pédagogiques. Les parties ont condamné les cas d'outrage contre les symboles religieux et les sanctuaires.

Les participants ont également noté l'atmosphère de d'hospitalité et d'ouverture dans laquelle la discussion a eu lieu. Ils ont également exprimé leur satisfaction avec le développement du dialogue entre l'Eglise orthodoxe russe et la communauté musulmane de la République islamique d'Iran, lequel a commencé il y a quinze ans.

Il a été jugé utile de poursuivre le dialogue bilatéral en contribuant à l'élargissement des relations culturelles et interreligieuses et la création des fondements d'une atmosphère de coopération fructueuse.

Il est prévu d'organiser la 7e réunion du dialogue islam-orthodoxie en 2012 à Moscou.
Traduit de l'anglais pour Orthodoxie.com. Source: Patriarcat de Moscou.
Rédigé le jeudi 21 octobre 2010 à 06:32 dans Actualités-Monde 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com