Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 01:39

LA VIE EN CHRIST

 

LE MONACHISME

Des monastères, l'évêque Jean de Saint-Denis nous enseigna qu'il: sont "les poumons de l'Eglise."

 

Le monachisme orthodoxe N'est PAS une discipline pour acquérir des "mérites" et ainsi "gagner" le ciel.

 

Le monachisme orthodoxe est un effort d'adaptation pour acquiescer à la grâce divine et réaliser la transformation intérieure par le don de Dieu et la liberté.

 

Don de Dieu et liberté sont ces "deux ailes" que l'homme possède, une grâce répondant à chaque effort nouveau de sa volonté.

 

C'est la transfiguration des univers, vécue dès ici-bas.

 

L'ŒUVRE REDEMPTRICE DU CHRIST

 

L'œuvre rédemptrice du Christ EST la victoire sur le péché et la mort, remportée par le Sauveur et réalisée sans cesse en nous par la communion avec Lui.

 

L'orthodoxie enseigne que, ne pouvant être enfoui par le péché, le germe divin n'est pas enlevé à l'homme. Par le Christ, il est retrouvé et, à nouveau, fécondé. En vertu de l'appel divin toujours présent en elle, en vertu de la grâce toujours infuse, l'humanité garde la possibilité de se mettre en route vers la déification.

 

Bien plus que sur l'inexorable jugement de l'humanité pécheresse, l'orthodoxie voit "en anticipant, la transfiguration des élus, du cosmos entier." (Saint Jean Damascène "De la foi orthodoxe")

 

LES SAINTS

 

Pendant les sept conciles œcuméniques, il y eut d'abord l'époque christologique.

 

IIe et IIIe siècles : Clément de Rome, Ignace d'Antioche, Irénée de Lyon, Clément d'Alexandrie, Cyprien de Carthage.

 

IVe et Ve siècles : en Occident, Ambroise de Milan, Hilaire de Poitiers. Martin de Tours ; Basile le Grand, Grégoire le Théologien, Grégoire de Nysse, Jean Chrysostome ; à Alexandrie, Athanase le Grand et Cyrille ; en Syrie, Ephrem et Macaire le Grand.

 

VIe siècle : Grégoire le Grand.

 

VIIe siècle : Maxime le Confesseur.

 

VIIIe siècle : Jean Damascène.

 

Puis vint l'époque pneumatologique. Celle de la glorification trinitaire et de la quête du Saint Esprit.

 

IXe, Xe et XIe siècles : Photius le Grand, Cyrille le Philosophe, Siméon le Nouveau Théologien.

 

XIIe et XIIIe siècles : Grégoire le Sinaïte, Grégoire Palamas, Philotée de Constantinople, Alexis de Moscou.

 

XIVe et XVe siècles : Nicolas Cabasilas, Siméon de Salonique.

 

XVIe siècle : Nil Sorski.

 

XVIIe siècle : Dosithée de Jérusalem.

 

XVIIIe siècle : Nicodème l'Hagiorite.

 

XIXe siècle : Philarète le Grand, Séraphin de Sarov.

 

XXe siècle : Jean de Cronstadt, Silouane de l'Athos, Nectaire d'Egine.

 

Certes, notre liste est loin d'être exhaustive !... Mais elle balise la sainteté de l'Eglise au cours des siècles. Et nous pouvons espérer qu'on inscrira un jour, au catalogue des bienheureux du XXe siècle, Jean de Saint-Denis, qui ressuscita l'antique Eglise orthodoxe d'Occident.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Catéchèse

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com