Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 23:39

 

Vigiles pascales

 

Lecture de l'épître du bienheureux apôtre Paul aux Hébreux. (He 13, 20-21)

Mes frères, que le Dieu de paix, qui a ra­mené d'entre les morts le grand ber­ger des brebis, par le sang d'une al­liance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne oeuvre pour l'accomplissement de sa volonté ; qu'Il fasse en vous ce qui Lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles. Amen.

 

Homélie de saint Jean Chrysostome.

Que tout homme pieux aimant le Seigneur vienne goûter à cette belle et lumineuse fête. Que tout serviteur fidèle entre dans la joie de son Maître.

Que celui qui a porté le poids du jeûne reçoive maintenant son denier. Que celui qui a travaillé dès la première heure reçoive aujourd'hui le juste salaire. Que celui qui est venu à la troisième heure célèbre cette fête en rendant grâces. Que celui qui est arrivé à la sixième heure n'éprouve aucun doute, car il ne perdra rien. Que celui qui a tardé jusqu'à la neuvième heure s'approche sans hésitation et sans crainte.

Celui qui n'est apparu qu'à la onzième heure ne souffrira pas de son retard. Car le Seigneur est généreux : Il reçoit le dernier comme le premier. Il accorde le repos à l'ouvrier de la onzième heure comme à celui qui, dès l'aube, s'est mis au travail. Il fait grâce au dernier et soulage le premier.  Il donne à celui-ci sans oublier celui-là.  Il reçoit l'oeuvre, Il complète l'intention, Il honore le travail et Il loue le bon propos.

Entrez donc tous dans la joie de votre Maître. Recevez la récompense, les premiers comme les derniers ; riches et pauvres, célébrez la fête ensembles ; abstinents et négligents, honorez ce jour ; vous qui avez jeûné et vous qui n'avez pas jeûné, réjouissez-vous aujourd'hui.

Le festin est prêt, venez donc tous. Le veau gras est servi, nul ne s'en ira affamé. Que tous prennent part au banquet de la foi.  Venez tous puiser aux richesses de la grâce.

Que nul ne regrette sa pauvreté, car le royaume commun est apparu. Que nul ne pleure ses fautes, car le pardon s'est levé du tombeau. Que nul ne craigne la mort, car la mort du Seigneur nous a libérés. Il l'a terrassée alors qu'elle Le tenait enchaîné ; Il a rempli d'effroi l'enfer, celui qui y est descendu ; Il a rendu amère la mort, celui qui l'a goûtée dans sa chair.

Tout cela, Isaïe l'a prédit :

L'enfer, dit-il, a été rendu amer lorsqu'il T'a rencontré sous la terre.

Il est devenu amer parce qu'il a été réduit à l'impuissance.

Il est devenu amer parce qu'il a été trompé.

L'enfer a saisi un corps, et c'est un Dieu qu'il a rencontré.

Il a saisi la terre et il a rencontré le ciel.

Il a saisi le visible et s'est écroulé sur l'invisible.

O mort, où est ton aiguillon ; enfer où est ta victoire ?

Christ est ressuscité et tu as été terrassé.

Christ est ressuscité et les démons sont tombés.  Christ est ressuscité et les anges sont dans l'allégresse.

Christ est ressuscité et les morts quittent le tombeau.  

Christ est ressuscité, prémices de ceux qui se sont endormis.

A Lui, gloire et honneur aux siècles des siècles.

 

Lecture du saint Évangile selon saint Matthieu. Mt 28, 1-7

 

Cél.        En ce temps-là,  après le sabbat, à l'aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le sépulcre. Et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s'as­sit dessus. Son aspect était comme l'éclair, et son vêtement blanc comme la neige. Les gardes tremblèrent de peur, et devinrent comme morts. Mais l'ange prit la parole, et dit aux femmes : Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n'est point ici ; Il est ressuscité, comme Il l'avait dit. Venez, voyez le lieu où Il était cou­ché, et allez promptement dire à ses disciples qu'Il est ressuscité des morts. Et voici, Il vous précède en Galilée, c'est là que vous le verrez. Voici, je vous l'ai dit.

 

Liturgie

 

Lecture de l’épître du bienheureux apôtre Paul aux Colossiens.  Col 3, 1-4

Mes frères, si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec Lui dans la gloire.

 

Lecture du saint Evangile selon saint Matthieu. Mt 28, 8-10

Dia.     En ce temps-là, Marie de Magdala et l’autre Marie s'éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici, Jésus vint à leur rencontre, et dit : Je vous salue. Elles s'appro­chèrent pour saisir ses pieds, et elles l'adorèrent. Alors Jésus leur dit : ne craignez pas ; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée : c'est là qu'ils Me verront.

Bénédiction des oeufs et de la paska.

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Lectures du jour

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com