Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 23:05

 

Temporal :                                               

Ac 26/1-18          

26 1 Alors, Agrippa dit à Paul : « Tu as la parole pour te défendre. » Et Paul, faisant un geste de la main, commença sa défense :2 « Roi Agrippa, je m'estime heureux d'avoir à me défendre aujourd'hui devant toi de toutes les accusations que les Juifs ont portées contre moi, 3 car tu connais parfaitement leurs coutumes et leurs controverses. Je te prie donc de m'écouter avec patience. « Ma vie, telle qu'elle s'est passée depuis ma première jeunesse au sein de ma patrie et à Jérusalem, est connue de tous les Juifs. 5 Ils savent de longue date, s'ils veulent en témoigner, que j'ai vécu en pharisien, cette secte la plus rigide de notre religion. 6 Or, maintenant, je suis traduit en jugement pour avoir mis mon espérance dans la promesse faite par Dieu à nos pères, 7 et dont nos douze tribus, qui servent Dieu sans relâche, nuit et jour, attendent la réalisation. C'est pour cette espérance-là, sire, que je suis accusé par les Juifs. 8 Quoi? Semble-t-il incroyable parmi vous que Dieu ressuscite les morts?9 « Quant à moi, j'avais cru devoir faire vigoureusement obstacle au nom de Jésus de Nazareth. 10 Je l'ai fait à Jérusalem. J'ai fait avec plein pouvoir des grands prêtres enfermer en prison bon nombre de frères, et quand on les mettait à mort, j'y apportais mon suffrage. 11 Souvent même, parcourant les synagogues, je sévissais contre eux pour les forcer à blasphémer. Et j'allais, dans l'excès de ma fureur contre eux, jusqu'à les persécuter à l'étranger.12 « C'est ainsi que je me rendis à Damas, muni du mandat et des pouvoirs des grands prêtres. 13 Il était midi, j'étais en chemin, sire, quand je vis resplendir autour de moi et de mes compagnons, une lumière plus éclatante que celle du soleil. 14 Nous étions tous tombés à terre; et j'entendis une voix qui me disait en hébreu : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il t'est pénible de regimber contre l'aiguillon. _ 15 Et je dis : Qui es-tu, Seigneur? _Le Seigneur répondit : Je suis Jésus, que tu persécutes. 16 Mais lève-toi, tiens-toi droit. Je te suis apparu pour faire de toi le ministre et le témoin des choses que tu as vues, et d'autres pour lesquelles je t'apparaîtrai encore. 17 Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du sein des nations vers qui je t'envoie. 18 Tu leur ouvriras les yeux, afin qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, et qu'ainsi, par la foi en moi, ils reçoivent la rémission des péchés et leur part d'héritage avec ceux qui ont été sanctifiés.

               

Lc 8/40-56          

40 À son retour, Jésus fut accueilli par la foule, car tout le monde était à l'attendre.  41 Survint alors un homme du nom de Jaïre, qui était chef de la synagogue. Il vint se jeter aux pieds de Jésus, et le pria de venir chez lui, 42 car sa fille unique, âgée de douze ans, se mourait. En cours de route, la foule serrait Jésus à l'étouffer.43 Or une femme, affligée depuis douze ans d'une perte de sang, et que personne n'avait pu guérir, 44 s'approcha de lui par derrière et saisit la houppe de son manteau; instantanément, son flux de sang s'arrêta. 45 Jésus dit : « Qui m'a touché? » Comme tous s'en défendaient, Pierre lui dit : « Maître, la foule te presse et t'écrase... » 46 Jésus reprit : « Quelqu'un m'a touché, car j'ai senti qu'une force sortait de moi. » 47 Se voyant découverte, la femme vint en tremblant se jeter à ses pieds et expliqua devant tout le monde pourquoi elle l'avait touché, et comment à l'instant même elle avait été guérie. 48 « Ma fille, lui dit Jésus, ta foi t'a sauvée; va en paix. »49 Il parlait encore qu'on vint de chez le chef de la synagogue pour lui dire : « Ta fille vient de mourir; il ne faut pas importuner le Maître. » 50 Mais Jésus l'entendit : « Ne crains pas, dit-il, crois seulement, et elle sera sauvée. » 51 Arrivé à la maison, il ne laissa personne entrer avec lui, sinon Pierre, Jean et Jacques, ainsi que le père et la mère de l'enfant. 52 Tout le monde pleurait et se lamentait sur elle. « Ne pleurez pas, dit Jésus, elle n'est pas morte, elle dort. » 53 Et ils se moquaient de lui, sachant bien qu'elle était morte. 54 Mais il la prit par la main et dit à haute voix : « Enfant, lève-toi! » 55 Le souffle lui revint, et elle se leva sur-le-champ. Jésus lui fit donner à manger. 56 Ses parents restèrent stupéfaits, et Jésus leur recommanda bien de n'en rien dire à personne.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Lectures du jour

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com