Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 03:38
Les musulmans sont-ils ou ne sont-ils pas des ennemis pour les Chrétiens ?
 
Il ne s’agit pas de polémiquer sur la compréhension que pourrait avoir l’évêque de Paris, - à l’inverses de SS Benoît XVI qui me semble l’un des plus grands Pape de Rome -, j’ai toujours été déçu par les approches et les propos des prélats occupant le siège de la capitale française.
L’Islam existe, n’en déplaise à Mgr Vingt-Trois, dès lors que des êtres croient à la réalité de la prédication de Mahomet,  et cette prédication est très claire face à ceux qui sont alors considérés comme des infidèles face à cette prédication que résume le Coran.
Hors de l’habile construction de ce livre prévoyant des dires et leurs contraires, la considération qu’il est des versets abrogeants et des versets abrogés, il n’en demeure pas mois que pour le vrai croyant en cette prédication, tout ce qui est écrit dans le Coran est à recevoir sans rien en retrancher. De la sorte, aucun élément du Coran n’est de fait abrogé et tout devient « parole d’Evangile » sans faire de mauvais jeux de mot.
II
Ainsi, nombreux sont les versets qui prônent le massacre des infidèles à savoir des Chrétiens, et par exemple :
« [2:191] Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous on chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

[4:89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

[4:91] Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste.

[5:33] La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

[8:12] Et ton Seigneur révéla aux anges: « Je suis avec vous : affermissez donc les Croyants. Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

[8:17] Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.

[9:5] Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakát, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

[17:33] Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée.
Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi). Donc selon le Coran il existe des raisons tout à fait valables, conformes au droit, de tuer.

[33:61] Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement.

[47:4] Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

b) Haine contre les Juifs, les Chrétiens et les infidèles (dans le coran) :

[5:51] Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

[9:30] Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?

 
5:14] Et de ceux qui disent: « Nous sommes Chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient. »
III
Fort de ces rappels du texte coranique à l’encontre des Chrétiens, comment peut-on dire, – si l’on ne cherche pas à pactiser  par ignorance ou croire à des relations diplomatiques illusoires (lorsque l’Eglise n’a pas à s’occuper  des domaines de l’Etat, frontières bien décrites par les Papes de Rome à travers tout l’histoire, sauf récemment peut-être) -, qu’un musulman n’a pas le « devoir » de persécuter les Chrétiens ? S’il est fidèle à ce à qu’il croit vrai, il agit alors au nom d’un ordre qu’il pense venir de Dieu.
Le problème posé à la suite des dires de Mgr Vingt-Trois, est de savoir, non pas si les musulmans sont nos ennemis, formulation trop imprécise et donc irrecevable, mais de définir si les Chrétiens se doivent de reconnaître les musulmans comme des prochains et donc ne n’être pas des ennemis des disciples de Mahomet de première part, et/ou déduire si les chrétiens pour les musulmans sont des ennemis.
Joséphin PELADAN dans son roman « Un cœur en peine » faisait dire (de mémoire) l’encontre des démons : «Il serait temps non pas de les prier, la Droite de Dieu les a marqué, mais de prier pour eux, la Droite de Dieu ne s’étend jamais pour barrer la Charité. »

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe - dans textes à méditer

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com