Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 00:15

_a-skite-sainte-foyPour les Journées européennes du patrimoine plus de 600 personnes sont venues pour visiter le skite Sainte-Foy à Saint-Julien-des-Points le dimanche 19 septembre entre 14h et 17h. Face à cette foule les moines, surpris et ravis, installent des bancs et des boissons fraîches à l'ombre des chênes centenaires pour faire patienter les visiteurs qui doivent attendre leur tour. Dès que le portail de l'enceinte est franchi les visiteurs deviennent pèlerins et ressentent dans la cour intérieure l'atmosphère paisible du monastère, un ancien prieuré du XVIème siècle.La visite commence par le chapelle entièrement fresquée par l'iconographe russe Iaroslav Dobrynine. De nombreux saints locaux couvrent les murs: saints Victor, Gilles, Cassien, Julien, Irénée, Martin, Privat (évangélisateur de la Lozère)…saintes Enimie, Foy, Geneviève… Le hiéromoine Gérasime explique longuement les fresques, chacun prend le temps d'admirer les vitraux d'Henry Guérin et les broderies d'Emmanuelle Vernoux, qui travaille pour les plus grands couturiers: Dior, Yves Saint Laurent…
Ensuite vient la découverte des ateliers et de la bibliothèque dont les fenêtres dominent la Vallée Longue. Au XIIème siècle le Verdier, lieu où se situe le skite, servait de tour à signaux. La tour était construite sur un éperon rocheux avec une vue de 360° sur la Vallée Longue qui va du col de Jacreste, ligne du partage des eaux, au château de Portes sur le chemin de la Régordane.
       Dans l'atelier les visiteurs découvrent les photographies du frère Jean,  qui depuis plusieurs années écrit par la poésie et la photographie: les jeux de la lumière, la naissance d'un fruit, d'une feuille, d'une fleur… Chaque photographie est une louange à la Création. Il dit: "Je n'arrache pas les fleurs, je les cueille par mes images".
       La visite continue par le réfectoire où, autour d'une immense table de chêne, trône d'un côté la fresque de la sainte Cène et de l'autre une cheminée monumentale cévenole en pierre. Le four à pain, dans la cour, a une circonférence de 2m (on y tient assis et couché) il fait face à une mosaïque de maître Patrizio, de 2m de haut représentant le Christ bénissant.
       Le frère Joseph prend la relève pour continuer la visite.
       La maison des hôtes a été entièrement restaurée par des artisans locaux (toiture en lauze, portes et fenêtres en châtaignier, enduit à la chaux). La restauration a fait l'objet de nombreux articles dans des revues spécialisées d'architecture. Frédérique Hébrard situe une scène de son livre Châtaigniers du désert dans une chambre qui "sent bon la paille et la prière". Après quelques marches d'escalier les visiteurs découvrent la crypte taillée dans le rocher. Un vitrail laisse filtrer une douce pénombre dans ce cœur de pierre. Les historiens datent cette partie du Verdier du XIIème siècle.
       Puis les visiteurs ressentent une émotion en franchissant, pour cette journée exceptionnelle, un espace habituellement réservé aux moines. Les cellules furent installées dans l'ancienne clède (bâtiment où l'on fait sécher les châtaignes), puis le portail conduisant au jardin. De ce côté le monastère découvre toute la noblesse de l'ancien prieuré bénédictin avec les murs à pierres sèches, un cadran solaire, une vue sur la vallée, le Gardon et… une cupule. La cupule, vasque taillée dans le rocher, montre que les Celtes, avant le christianisme, avait fait de ce piton rocheux un lieu de sacrifice, de dévotion et de prière.
       La visite se termine par un passage à la librairie où les visiteurs souhaitent conserver un souvenir de ce moment de grâce en achetant un ouvrage ou des photos du frère Jean, des calligraphies du frère Joseph, une icône originale ou collée de sœur Véra, des confitures de sœur Enimie…

              Pour ceux qui le souhaitent il est possible de visiter le monastère par internet, ou de venir  visiter du mardi au vendredi de 14h à 17h en téléphonant au : 04 66 45 42 93, la divine liturgie est célébrée chaque dimanche à 10h.

Photographie, de père Gérasime: le skite Sainte-Foy dans son environnement (source).

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com