Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 02:59

Lenine et autres symboles: on déboulonne ou on restaure ?
Vladimir Golovanow 

TOUT UN SYMBOLE 

Les vacances m'ont fait rater un événement hautement symbolique de la résurrection de l'Église Russe et j'y reviens (malgré les 2 mois de retard). C'est en effet dans l'après-midi du 28 août dernier, jour de la fête de la Dormition de la Mère de Dieu, qu'à eu lieu la bénédiction solennelle de l'icône murale du Christ-Sauveur miraculeusement sauvée du vandalisme bolchevik (lire ICI ). Elle avait donné son nom à la Tour du Sauveur, qui constitue l'entrée principale du Kremlin et domine la Place Rouge. 
Malgré la pluie, un millier de personne s'était rassemblé pour la cérémonie présidée par le patriarche Cyrille et le président Medvedev, qui avait tenu à y assister, en a brièvement souligné la portée: "La cérémonie d'aujourd'hui est un événement d'un sens particulier qui traduit notamment l'unité de l'Eglise avec le peuple [russe]. Je suis persuadé qu'avec la restauration de cette icône, notre pays obtient une protection de plus (…) Nous devons garder mémoire de ceux qui, durant la période de l'athéisme, en risquant nos seulement leurs fonctions mais aussi leur vie, ont contribué à conserver cette icône qui protège le Kremlin, la ville de Moscou et nous tous"

Lenine et autres symboles: on déboulonne ou on restaure ?
Dans sa réponse, le patriarche Cyrille a souligné que "l'histoire de cette icône est un symbole de ce qu'a vécu notre peuple au 20e siècle. On a fait comme si les vraies valeurs sacrées étaient détruites, comme si la foi avait disparu. […] Mais notre peuple n'avait pas abandonné la foi. Elle était conservées pieusement par les martyrs et les confesseurs, par nos grands-mères et nos mères, par tous ceux qui n'avaient pas peur de perdre la vie pour garder la foi. (…) Et quand avec la grâce de Dieu est arrivé à notre pays et à notre peuple ce qui arrive aujourd'hui avec cette icône, alors le vrai visage de notre peuple s'est manifesté au monde", a-t-il poursuivi. 

L'icône, datée du XVI ou XVIIe siècle, représente le Christ-Sauveur sur un fond doré, avec, Serge de Radonège et Varlaam de Khoutyne (Novgorod) à ses pieds. Elle trône au-dessus de la grande porte d'entrée sous la principale tour du Kremlin, juste en face de l'église Saint-Basile-le-Bienheureux. C'est délibérément qu'en 1918 l'icône avait été dissimulée sous un épais treillis métallique par décision des autorités, puis, en 1937, alors qu'une nouvelle vague de campagnes antireligieuses battait son plein, elle avait été complètement recouverte de plâtre. Elle a été dégagée de sa couche de plâtre en avril dernier, en même temps qu'une autre icône ornant la tour "Nikolskaïa" ("de Nicolas"), plus au nord, toujours sur la place Rouge, et qui avait subi le même sort. Les deux icônes ont fait l'objet d'une restauration et dominent le Mausolée de Lénine et la nécropole stalinienne; des voix se sont d'ailleurs élevées une fois de plus à cette occasion pour en demander le déménagement, ainsi que le remplacement des étoiles rouges qui couronnent les tours du Kremlin par les aigles à deux têtes qui y étaient avant la révolution. 
("P.O" Aujourd'hui, le 4 novembre, fête de l'unité russe, le patriarche Cyrille sanctifie la deuxième icône retrouvée sur les donjons du Kremlin) 

Sources: Ria-Novosti (photos +vidéo) et SOP

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com