Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 12:56

Publié le : 24-12-2009 

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La chaîne TV américaine CBS a diffusé, dans le cadre de son émission “60 Minutes”, un exposé révélateur sur les violations des droits de la minorité grecque de Turquie, à travers l’interview de Bartholomée Ier, actuel primat de l'Église orthodoxe de Constantinople. Le journaliste arméno-américain Harut Sassounian revient sur ce reportage édifiant et souligne que c’est la première fois qu’une importante chaîne de télé américaine ose diffuser une émission révélant les pratiques discriminatoires du régime répressif turc contre la minorité grecque. Divers responsables turcs, dont le Président Gül, ont réagi avec colère à la diffusion de cette émission. Harut Sassounian regrette toutefois l’absence de toute référence, dans ce documentaire, à une autre minorité opprimée de Turquie : les Arméniens, qui forment la plus grande communauté chrétienne de Turquie, sont totalement ignorés par Bob Simon, le correspondent de “60 Minutes”. Ils ont pourtant subi (et subissent encore) de nombreuses injustices, y compris un génocide… Le Collectif VAN vous soumet la traduction de la chronique hebdomadaire en anglais de Harut Sassounian, éditorialiste de The California Courier (USA). 



CBS dévoile la violation des droits de la minorité grecque par la Turquie, mais ignore les Arméniens 


De Harut Sassounian 
Édité par The California Courier 
Éditorial de Sassounian du 24 décembre 2009 

L’émission de CBS Network’s “60 Minutes” diffusée le 17 décembre : un exposé dévastateur des violations des droits de la minorité grecque de Turquie. 

Le Patriarche oecuménique Bartholomée de l’Église Orthodoxe Grecque dont le siège est situé à Istanbul, a courageusement critiqué le gouvernement turc qui le traite comme un “citoyen de seconde classe.” Il a continué en déclarant qu’il se sentait comme “crucifié.” 

C’est peut-être la première fois qu’une importante chaîne de télé américaine a osé diffuser une émission qui révèle les pratiques discriminatoires du régime répressif turc contre la minorité grecque. Il semble bien que CBS a été capable de résister à l’intense pression qu’exerce systématiquement Ankara et ses lobbyistes grassement payés à Washington pour faire censurer les programmes qui montrent l’attitude abusive du gouvernement turc. 

Sans surprise, divers responsables turcs, y compris le Président Gül, ont réagi avec colère. Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a suggéré sournoisement que le Patriarche grec aurait dû soumettre ses griefs aux autorités d’Ankara. 

Le ministre des Affaires étrangères a agi comme s’il n’était pas conscient des plaintes déposées depuis des années par le Patriarche quant aux injustices subies par son peuple. Le gouvernement turc est non seulement resté passif en ce qui concerne ces plaintes, mais il a mené une politique délibérée de harcèlement et d’intimidation pour forcer des milliers de Grecs, d’Arméniens, d’Assyriens et de juifs à abandonner leurs maisons et leurs entreprises et à aller s’installer à l’étranger. 

Bob Simon, le correspondent de “60 Minutes” a rapporté que : “au tournant du siècle dernier, il y avait près de 2 millions de chrétiens orthodoxes en Turquie; 1.5 million a été expulsé en 1923 et 150 000 autres sont partis après les émeutes anti chrétiennes d’Istanbul en 1955. Aujourd’hui, dans toute la Turquie, il ne reste que 4 000 chrétiens orthodoxes.” Les chiffres cités par Simon ne se réfèrent qu’aux Grecs. 

”J’ai rendu visite au Premier ministre, à de nombreux ministres, leur soumettant nos problèmes… leur demandant de nous aider”, a dit le Patriarche Bartholomé à Simon. Il n’a jamais eu de réponse. 

“60 Minutes” indique également sur son site Internet que : “les autorités turques sont saisi les biens des chrétiens et ont fermé les églises, les écoles et les monastères chrétiens.” Les “paroissiens grecs ont peur que les autorités forcent Bartholomée et son église – la plus ancienne de toutes les églises chrétiennes – à quitter la Turquie.” Le gouvernement turc “serait heureux de voir disparaître le patriarche ou de le voir déménager, mais nous croyons que cela n’arrivera jamais”, a dit Bartholomée à Bob Simon. 

Périodiquement, le harcèlement des Grecs et des autres minorités devient mortel, comme dans le cas du journaliste arménien Hrant Dink qui a été assassiné en janvier 2007 à Istanbul devant les bureaux de son journal. En fait, alors que Simon finissait la visite des locaux du patriarche grec, un policier turc a déclaré que la vie du patriarche Bartholomée était menacée. De précédentes menaces ont été suffisamment graves pour que la police place des caméras et des barbelés autour du patriarcat et qu’elle fournisse une protection rapprochée au Patriarche 24h/24. 

Simon a bientôt découvert qu’en dépit de sa façade islamiste, le gouvernement du Premier ministre Erdogan violait continuellement la tolérance prônée par le Prophète Mohamed qui avait écrit une lettre au monastère grec du Mont Sinaï il y a pratiquement 1400 ans, offrant protection et liberté religieuse aux chrétiens. 

Simon a déploré le fait que le message de bonne volonté de Mohamed n’a pas été suivi d’une application par les autorités turques. L’école de théologie Halki, le seul séminaire grec orthodoxe en Turquie, a été fermée par le gouvernement turc en 1971. Les lois turques requièrent que tous les prêtres et les patriarches soient des citoyens turcs, la fermeture du séminaire rend impossible la formation de nouveaux prêtres, menaçant ainsi la continuité de l’existence de l’Église en Turquie.

Malheureusement, CBS a complètement ignoré le destin des Arméniens et des autres minorités persécutées en Turquie, et n’a pas mentionné une seule fois ne serait-ce que l’une d’entre elles ! De fait, Simon a semblé ignorer délibérément leur existence. 

Dans une certaine partie de l’émission traitant de l’emplacement du Patriarcat grec dans Istanbul, Simon a même décrit le quartier disant qu’il avait été “grec et chrétien.” Encore une tentative pour éviter de reconnaître les Arméniens. Sans détourner l’attention des procès et tribulations de l’Église Grecque Orthodoxe en Turquie, Simon aurait pu faire une référence passive aux Arméniens – la plus vaste minorité chrétienne du pays – qui a aussi subi de nombreuses injustices, y compris un génocide ! 

Les lecteurs sont appelés à poster un commentaire sur le site de CBS, louant l’exposé exceptionnel des abus et persécutions subis par le Patriarche œcuménique et ses ouailles en Turquie. Les lecteurs devraient également demander pourquoi il n’y a pas une seule mention des Arméniens ou des autres minorités chrétiennes qui ont souffert sous le joug turc. Pour poster un commentaire, veuillez cliquer sur le lien qui suit : 

http://www.tv.com/video/6rTv4nAHrSXkIu6EsHMsPCk38xx_MfR3/The+Patriarch+Bartholomew?o=cbs&tag=vid_carousel;vid;1 
ou 
http://www.cbs.com/primetime/60_minutes/video/?pid=DV1hpnDSLg_cIxpZ_cWLlpXsOfx1V6O6 


©Traduction de l'anglais: C.Gardon pour le Collectif VAN - 24 décembre 2009 - 07:54 -www.collectifvan.org 

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com