Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 16:09
Le Courrier de la Serbie

Sur la Toile :
Mise en ligne : dimanche 24 janvier 2010

Qui est Irinej, le nouveau patriarche de l’Église orthodoxe de Serbie ? Ni progressiste, ni conservateur, réaliste et ouvert au dialogue oecuménique, c’est un homme de compromis, peut-être le « meilleur patriarche possible » pour la Serbie. Entretien avec Živica Tucić, théologien et analyste religieux.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps

JPEG - 6.3 ko
(Le patriarche Irinej
©CdS/Marija Janković)

Le Courrier de la Serbie (CdS) : Vous avez bien connu Irinej, évêque de Niš. Quel patriarche sera-t-il ?

Živica Tucić (Ž. T.) : Irinej a 80 ans. S’il n’est pas progressiste, il n’est pas non plus conservateur. Il tient le milieu. C’est avant tout un homme de dialogue. Quelqu’un de réaliste. Je ne suis pas sûr que ce soit un visionnaire. Mais il est accessible, direct, sans apparat ni agressivité. Il entretient de bonnes relations avec le gouvernement, les médias et les représentants des autres religions. À défaut de faire la révolution, peut-être insufflera-t-il un air nouveau au sein du Patriarcat.

CdS : À quoi pensez-vous ?

Ž. T. : L’Église orthodoxe de Serbie doit s’adapter aux temps nouveaux. Au lieu de resservir les discours sur l’Histoire et la nation, et de se poser en sempiternelle victime, elle ferait mieux de s’intéresser aux problèmes de la vie quotidienne des Serbes. De poser des questions d’éthique et de s’exprimer par un langage que tout le monde comprend. Bref, d’être plus proche des gens. Mais cela vaut également pour l’Église orthodoxe de Moscou ou celle de Constantinople...

CdS : Le patriarche a-t-il le pouvoir de réformer l’Église ?

Ž. T. : Irinej sera sans doute plus à même que Pavle, qui était malade, de conduire l’Église. Cela dit, le patriarche de l’Église serbe n’a pas un pouvoir équivalent à celui du pape. Même s’il a de bonnes idées, il ne dispose que d’une seule voix. Il peut donc être mis en minorité par les évêques. En outre, même si Irinej semble en bonne santé, il est âgé. Le temps lui est compté.

CdS : Irinej est réputé ouvert au dialogue interreligieux. Est-il un rassembleur ?

Ž. T. : Il est surtout proche de l’Église catholique. Il s’est déclaré prêt à accueillir Benoît XVI en Serbie, en 2013, pour célébrer les 1700 ans de l’Édit de Milan qui a rétabli la liberté de culte et mis un terme aux persécutions à l’encontre des chrétiens.

CdS : Que pense-t-il de l’intégration de la Serbie dans l’Union européenne ?

Ž. T. : Il ne déborde pas d’enthousiasme… mais il n’est pas contre non plus. En tout cas, il est loin de la rhétorique du métropolite Amfilohije et de ses diatribes contre une « Union européenne sans Dieu ».

CdS : Que dit-il du Kosovo ?

Ž. T. : Il est réaliste. Il prône avant tout la modération. Dans son discours d’intronisation, il a certes évoqué le Kosovo comme la « Jérusalem des Serbes ». Mais cela relève avant tout de la phraséologie d’un théologien. Je ne crois pas qu’il faille y voir une allusion politique.

CdS : Que répondez-vous à ceux qui le qualifient de « patriarche de la serbitude » ?

Ž. T. : Qu’il soit Serbe de Serbie est une bonne chose. Au moins, il est conscient de nos problèmes.

CdS : Comment avez-vous réagi à son élection à la tête du Patriarcat ?

Ž. T. : Ce fut une surprise et un soulagement. Beaucoup de gens attendaient le résultat avec inquiétude. Les trois candidats en lice étaient très différents les uns des autres. Pour moi, Irinej est la meilleure personne qui puisse diriger l’Église à l’heure actuelle. Mais après tout, la « main de Dieu » n’est pas pour rien dans ce vote, non ?...

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com