Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 00:01

Eglise Vieille Catholique de l' Union Latine.

Archevêché de Lorraine d' Union Latine, hors union anglicane d' Utrecht. Mgr Uriel Vieux Catholique consacré par Mgr De Coster. Filiation issue de la lignée Apostolique de St Pierre à Antioche par la transmission de Mgr Joseph René VILATTE et de Rome (Utrecht/Brésil), ainsi que des lignées apostoliques issue du Patriarcat Syriaque Orthodoxe d' Antioche et de tout l'Orient par diverses transmissions dont celle du 17 septembre 1988 de Mgr Robert Amadou (1924 - 2006) à Mgr Bertil Persson.

 

 
" Faire voler l' Aigle, selon l' expression hermétique, c' est faire sortir la lumière du Tombeau..."
( Fulcanelli " Le Mystère des Cathédrales " )

Nous demanderons maintenant à Louis-Isaac Lemaistre de Sacy, écrivain et théologien janséniste, qui vécut de 1613 à 1684, traducteur d'une version fort estimée de la Bible, ce qu'il nous dit de l' apôtre Jean en son "Argument" placé en tête de l'évangile de ce nom :

" Le quatrième et dernier évangéliste, selon l'ordre chronologique, est l'apôtre Jean, surnommé le « Disciple Bien-Aimé ». Il était de Bethsaîda, ville de la Galilée, fils de Zébédée et de Salomée, et ainsi frère de l'apôtre Jacques, appelé le Majeur, qui eut la tête tranchée quelque temps après la mort de Jésus-Christ, sous Hérode Agrippa, dit le Tétrarque.
« Il écrivit son évangile à Ephèse, âgé de quatre vingt-dix ans, l'an 96 de l'ère vulgaire, soixante-trois ans après la mort de Jésus-Christ, étant de retour de l'île de Pathmos où il avait été exilé sous l'empereur Domitien. Saint Jérôme nous dit qu'il n'entreprit cet ouvrage qu'à la sollicitation de plusieurs de ses amis, et aux instantes prières des Evêques d'Asie. Et le même Père ajoute, dans la préface de son Commentaire sur saint Matthieu », que saint Jean n'y consentit qu'à la condition que les Eglises se disposeraient, par un jeune public, à lui attirer du Ciel les grâces dont il avait besoin pour réussir.
« Saint Clément d'Alexandrie, au rapport d'Eusèbe, nous dit que le motif qui l'engagea à travailler fut qu'il s'était aperçu que les trois premiers évangélistes n'avaient proprement parlé que des deux dernières années de la prédication de Jésus-Christ, et qu'ainsi il jugea nécessaire d'y suppléer la première qu'ils avaient omise. Et saint Jérôme prétend que saint Jean y ajouta ce qui regarde la naissance divine et éternelle de Jésus-Christ, afin d'y réfuter tacitement l'hérésie de Cérinthe et d'Ebion, qui niaient sa divinité. 
« On ne doute point qu'ayant eu pour objet d'instruire les Eglises d'Asie, il n'ait écrit en grec, mais, comme il était hébreu, son style tient un peu de cette langue. Ainsi il n'est pas étonnant qu'on y trouve des expressions toutes syriaques et des hébraïsmes très fréquents, qui rendent son élocution moins pure et moins élégante que celle de saint Luc. Il a rapporté beaucoup de faits et de circonstances de la vie de Jésus-Christ qui ont été omis par les autres évangélistes, entre lesquels on peut remarquer n'ont pas pris garde qu'il n'y a rien de plus ordinaire aux écrivains sacrés, et surtout aux Hébreux, que ces répétitions, de même que le fait de parler de soi à la troisième personne, comme ici saint Jean (XXI, 24).
« Saint Epiphane rapporte, que les Aloges attribuaient à Cérinthe cet ouvrage de l'apôtre Jean. Mais ce Père les réfute, en soutenant qu'il n'est pas raisonnable de le donner à ces hérétiques, puisque rien ne lui était plus opposé et ne combattait plus directement les erreurs qu'ils enseignaient.
« Saint Jérôme dit que saint Jean fut appelé fort jeune à l'apostolat et qu'il a gardé toute sa vie le célibat et la virginité. Il a vécu jusqu'à la troisième année du règne de l'empereur Trajan et il est mort aqé de près de cent ans, la cent unième année de Père vulgaire, soixante-huit ans après la mort de Jésus-Christ. Saint Irénée, Tertullien, Eusèbe, et presque. tous les anciens Pères disent qu'il est enterré à Ephése », 
(Voyez saint Augustin, traité 124, sur saint Jean.)

Telles sont les données communes sur saint Jean l’ Evangeliste.
 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com