Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 04:47
L'Archimandrite Job Getcha:
Cyprien de Kiev - L'introduction du typikon
sabaïte dans l'office divin" 

L'Archimandrite Job Getcha (né en 1974),
canadien d'origine ukrainienne, est docteur
en théologie.Il enseigne la liturgie à l'Institut
d'études supérieures en théologie orthodoxe
auprès du Centre orthodoxe du Patriarcat
œcuménique à Chambésy-Genève et à l'Institut
catholique de Paris. 
La présente étude est consacrée à l'une
des phases essentielles de la " synthèse byzantine "
: la réforme liturgique associée au nom de
Cyprien Tsamblak, né vers 1330 dans la région
de Trnovo (Bulgarie), disciple du patriarche
de Constantinople Philothée Kokkinos. 
Etroitement lié à cette grande figure de
I'hésychasme byzantin du XIVe siècle, Cyprien fit un séjour à l'Athos où
il fut ainsi initié à l'enseignement des moines hésychastes. Il devint
par la suite métropolite de Kiev et de Lituanie (en 1375), avant d'être
définitivement intronisé métropolite de Kiev et de toutes les Russies,
siège qu'il occupa à deux reprises de 1381 à 1382, puis de 1390
jusqu'à sa mort en 1406.

Imitant son maître Philothée qui avait canonisé l'ordo néosabaïte
à l'origine de l'actuel rite byzantin, Cyprien entreprit une grande
réforme liturgique en Russie à la fin du XIVe siècle. Jusqu'alors,
deux Typika étaient en usage : le Typikon de la Grande Eglise de
Constantinople dans les cathédrales et les églises paroissiales, et
le Typikon du patriarche Alexis le Stoudite, observé dans les monastères. 
Cyprien s'efforça d'uniformiser la liturgie en opérant une grande synthèse
consistant en l'introduction d'un seul et unique typikon néo-sabaïte
observé à la fois dans les monastères et les églises séculières.
En plus de raconter dans le détail les particularités de la réforme
liturgique du métropolite Cyprien, ce livre évoque aussi l'ambiance
historico-culturelle, et par-dessus tout spirituelle, du mouvement
hésychaste de l'époque, pressentant les caractéristiques essentielles
du métropolite-liturgiste, découvrant ses motifs, démontrant de manière
convaincante que son but n'était pas tant une réforme qu'une restauration
: un retour à la tradition patristique et monastique dans le contexte du
renouveau hésychaste. 
Cela résume à la fois la manière dont la liturgie byzantine s'est
développée et les problèmes ultérieurs qu'ont posés ses sources
existantes non seulement aux liturgistes d'autrefois mais aussi
aux chercheurs d'aujourd'hui.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 3 Novembre 2010

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com