Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 01:42

Une icône garde sa fraоcheur une centaine d'années. Elle noircit ensuite à cause du vieillissement de ses composants et de la fumée des cierges dans les églises. Autrefois, au lieu de restaurer les icônes, on les recouvrait d'une nouvelle image, peinte directement sur la plus ancienne. C'est seulement au XXe siècle avec l'amélioration des techniques de restauration, que l'on a pu faire ressortir les couleurs étonnement fraiches des icônes anciennes. 
Les icônes russes présentées pour la première fois en 1913 à Moscou lors de l'exposition d'art russe ancien frappèrent le monde entier. On exposa en effet les chefs-d'oeuvre restaurés des écoles de Moscou et de Novgorod du XIVe au XVIe siècle. Elles y apparurent dans toute leur beauté oubliée : couleurs vives, audaces des compositions et du choix des couleurs, force et sagesse spirituelle irradiant d'elles. Ce fut l'une des découverte artistique les plus importantes du XXe siècle. L'art de l'icône russe apparut comme un phénomène unique au monde, d'importance artistique capitale. 
Au XXe siècle, les restaurateurs mirent également à jour des icônes anciennes, souvent conservées intactes sous plusieurs couches d'oeuvres plus tardives. C'est ainsi que fut redécouverte la Vierge de Vladimir du XIIe siècle. Elle fut mise à jour dans les années 1918-1919 par un groupe de restaurateurs sous l'égide du professeur A.I Anissimov. « Nous estimions, raconte l'un des membres du groupe, I.E Grabar, que le plus petit élément témoignant de notre histoire nationale et artistique doit être précieusement conservé. C'est pourquoi nous n'avons supprimé que les couches sous lesquelles pouvaient se trouver des icônes plus anciennes de grande valeur, recopiant avec soin ce que nous supprimions. Nous déterminions ainsi chaque époque, retraзant l'histoire de l'icône». 
La Mère de Dieu de Vladimir. XIIe siècleL'histoire de la Mère de Dieu de Vladimir est fort complexe. Peinte au XIIe siècle à Byzance, elle reproduit le type grec del'eleousa, en russe umilenie, ou Vierge de tendresse. Marie est en effet vibrante de tendresse envers son Fils, qui l'enlace et se presse sur la joue maternelle. Les yeux de la Mère de Dieu sont particulièrement frappants, qui semblent fixés sur celui qui regarde l'icône. Dans son regard se mêlent infinie tendresse, insondable tristesse et douloureux questionnement. Comment supporter ce regard, comment s'élever jusqu'au dialogue avec la Mère de Dieu ? Seule la prière et l'humilité peuvent nous en rendre dignes. Ainsi est faite une véritable icône, résultat de la plus haute fusion de l'image du terrestre et du céleste, l'ultime frontière que peut atteindre l'homme. 
La Vierge de Vladimir est sans équivalent dans l'histoire de l'art mondial. Apportée de Constantinople à Kiev en 1136, elle fut transférée par le prince André Bogoliubov dans la ville de Vladimir qui lui donna son nom. En 1395, elle resta quelques temps à la cathédrale de la Dormition de Moscou, puis fut rendue à celle de Vladimir. En 1480, elle trouva de nouveau abri à Moscou, où elle se trouve aujourd'hui encore. L'icône fut repeinte à 4 reprises et seuls le visage de la Mère de Dieu et de l'enfant Jésus et la main gauche de ce dernier sont du XIIe siècle. Les autres parties furent repeintes ou repassées par des iconographes russes dans la seconde moitié du XIIIe siècle, au début du XVe, en 1514 et en 1896. On a émis l'hypothèse que le restaurateur du XVe siècle aurait été André Roublev. On peut à juste titre parler d'icône russo-bysantine, d'autant plus qu'elle servit de modèle à de multiples vierges à l'enfant de l'iconographie russe.

Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com