Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 07:15


24/02/2011

Interview de Joseph Alichoran par Matthieu Mégevand Source Le Monde des religions

Kurdistan Irakien

Selon un récent rapport de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), l'exode des chrétiens d'Irak vers la région autonome du Kurdistan s'accélère en raison des menaces auxquelles ils sont confrontés dans le reste du pays. Plus d'un million avant l'invasion américaine de 2003, le nombre de chrétiens a aujourd'hui diminué de moitié. Les villes de Bagdad et de Mossoul sont particulièrement dangereuses pour cette minorité qui subit la violence quotidienne des groupes crapuleux et des extrémistes islamistes. Analyse de la situation par Joseph Alichoran, journaliste et chercheur en histoire de la chrétienté mésopotamienne, originaire de Dohok en Irak.

Quelle était la situation des chrétiens d'Irak avant la chute de Saddam Hussein?

On peut dire qu'avant la chute du régime, il y avait une sécurité relative pour les chrétiens. Ceux-ci possédaient des droits, surtout depuis le décret de 1972 accordant les droits culturels aux minorités chrétiennes de culture araméenne ou syriaque, à condition qu'ils ne se mêlent pas d'affaires politiques. Évidemment, tous les chrétiens n'étaient pas logés à la même enseigne ; par exemple, le Mouvement Démocratique Assyrien qui avait plus de revendications politiques et réclamait des droits plus étendus vivait dans la clandestinité et subissait la répression de la part du pouvoir. En dehors de cet aspect-là, la grande majorité des chrétiens vivait plutôt bien, pour preuve la construction de nombreuses églises, notamment à Bagdad, entre la fin des années 1960 et le milieu des années 1980, avec la permission voire l'aide financière du régime. 

Une relative liberté religieuse donc, bien sûr limitée par les droits de la majorité musulmane ; ainsi il était impensable qu'un musulman se convertisse au christianisme. Et puis, dans les dernières années de Saddam Hussein, on a conseillé - voire imposé- aux minorités de donner à leurs enfants des prénoms arabes plutôt que chrétiens. Mais en résumé, le régime baasiste, quelque soit par ailleurs son aspect sanguinaire et brutal, a plutôt été un facteur de stabilité pour les chrétiens d'Irak.

Et comment la situation a-t-elle évolué à partir de l'invasion américaine et la chute de Saddam Hussein?

Pendant la première année qui a suivi la chute du régime, il n'y a pas eu d'hostilité visible envers les chrétiens. La première fois que l'on s'en est véritablement pris à eux c'était le 1er août 2004, soit plus d'un an après l'invasion américaine.

Partager cet article
Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Actualités

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com