Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 00:03

St Jean Chysostome (né v. 349 - mort en 407), commentant l'Ecriture, expose aux catéchumènes à l'approche de Pâques comment le baptême, sacrement de purification et d'illumination, exige la conversion de leur coeur, une vie chrétienne qui évite les pièges du démon et recherche non les parures du corps, mais celles qui ornent l'âme. On soulignera outre l'admirable éloquence de Jean Chrysostome (= "bouche d'or"), la profonde sympathie de ce pasteur qui s'adresse à ceux qui vont rejoindre les "fidèles" au sein de l'Eglise.

Extraits de la 1ère Catéchèse :

"1. [...] Je vous félicite, avant même que vous soyez introduits dans cette demeure sacrée, je vous félicite, et tout ensemble j'applaudis à votre généreuse ardeur, car vous ne venez pas, comme certains négligents, recevoir le baptême à la dernière extrémité (1) ; au contraire, semblable à des serviteurs zélés, qui se sentent pressés d'obéir à leur maître, vous placez votre vie sous la discipline du Christ avec une pieuse impatience, vous prenez ce joug si doux, ce fardeau si léger. A la vérité, ceux qui sont baptisés à la fin de leurs jours reçoivent la même grâce que vous, mais le généreux empressement de la bonne volonté, l'appareil des saintes cérémonies, ils ne l'ont pas. Ils reçoivent le baptême sur leur lit, et vous c'est dans le sein de l'Eglise notre mère commune ; ils le reçoivent au milieu des larmes, et vous dans la joie et l'allégresse ; ils le reçoivent en gémissant, et vous avec mille actions de grâces ; eux, ils sont dévorés par la fièvre, vous, remplis de l'abondance d'une joie toute spirituelle. [...]"

"2. Celui qui va s'approcher des mystères sacrés et redoutables doit veiller sur lui-même, être exempt de tout souci mondain, tempérant plein d'un saint empressement, chasser de son esprit toute pensée étrangère et tenir la maison de son âme parfaitement nette et pure comme s'il devait recevoir le Roi. Telle est votre préparation, telles sont vos pensées, telle est la disposition de votre coeur. Aussi attendez-vous à recevoir de Dieu une récompense digne de votre excellente disposition, de Dieu dont les bienfaits surpassent toujours le mérite de notre obéissance.[...]"

"... parlons d'abord de la dénomination de cette purification spirituelle ; elle ne porte pas rien qu'un nom, mais plusieurs. Elle est appelée le bain de la régénération : Il nous a sauvés, dit l'Apôtre, par l'eau de la régénération et de la rénovation du Saint-Esprit [Tite 3, 5]. Elle est encore appelée illumination ; écoutez saint Paul : Rappelez en votre mémoire ce premier temps, où après avoir été illuminés par le baptême, vous avez soutenu le grand combat des souffrances ; et ailleurs : car il est impossible que ceux qui ont été une fois illuminés, qui ont goûté le don du ciel, et qui après cela sont tombés, se renouvellent par la pénitence [Hb 10, 32 ; 6, 4].
Elle est aussi nommée baptême : Car vous tous qui avez été baptisés en Jésus-Christ, vous avez été revêtus de Jésus-Christ [Ga 3, 24]. Elle est aussi appelée sépulture. Car, dit l'Apôtre, nous avons été ensevelis avec lui par le baptême pour mourir au péché ; également circoncision : C'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision qui n'est pas faite de main d'homme, mais qui consiste dans le dépouillement des vices [Col 2, 11]. Elle est appelée croix : Car notre vieil homme a été crucifié afin que le corps du péché soit détruit [Rm 6, 6]. On pourrait encore citer beaucoup d'autres noms [...]."

"Il y a une espèce de purification qui est commune à tous les hommes, elle s'opère par le bain qui enlève les souillures du corps ; les Juifs ont aussi une sorte de purification plus auguste que le bain dont je viens de parler, mais bien inférieure à notre bain spirituel qui confère la grâce ; lui aussi enlève les souillures du corps, et non seulement celles-là, mais encore celles de l'âme. [...]"

3. "[...] Seriez-vous impudique, seriez-vous fornicateur, idolâtre, auriez-vous commis n'importe quel crime, seriez-vous couvert de toutes les souillures qui peuvent flétrir un homme, plongez-vous dans la piscine de ces eaux saintes, et vous en sortez plus pur que les rayons du soleil. Ne croyez pas que j'exagère ; écoutez saint Paul parlant de l'efficacité de ce bain spirituel : Ne vous y trompez pas, ni les idol$atres, ni les fornicateurs, ni les adultères, ni les impudiques, ni ceux dont les débauches outragent la nature, ni les avares, ni les intempérants, ni les médisants, ni les ravisseurs du bien d'autrui ne possèderont le royaume de Dieu."

"[...] Quoi de plus admirable que de voir la justification produite sans travail, sans peine et sans le secours des bonnes oeuvre ! car telle est la grandeur de ce don divin que sans aucune peine il nous rend justes devant Dieu. Si une simple lettre très courte signée par l'empereur peut rendre à la liberté des hommes chargés de toutes sortes de crimes et élever quelques-uns de ses sujets aux plus hautes dignités, combien plus l'Esprit-Saint, qui est tout puissant, nous délivrera-t-il de toute iniquité, établissant en nous le règne de la justice et nous remplissant d'une constance inébranlable."

Extraits de la 2e catéchèse :

"1. Il n'y a que peu de jours, mes frères, que je vous ai parlé, et je viens déjà réclamer les fruits de mon instruction. Nous ne parlons pas en effet que pour vos oreilles, mais pour vos esprits, afin qu'ils retiennent nos paroles, et pour que vous nous le fassiez voir par vos oeuvres, ou plutôt pas à nous, mais à Dieu qui connaît le fond des coeurs. Aussi appelons-nous notre instruction Catéchèse(2), parce qu'il faut que même en notre absence l'écho de nos paroles retentisse dans vos âmes.

Ne vous étonnez pas, si après un délai de six jours seulement je viens pour réclamer les fruits de la semence que j'ai répandue ; en effet, semer et moissonner le même jour dans les âmes n'est pas chose impossible, pour la raison que ce n'est point appuyé sur nos seules forces, mais sur le secours divin que nous sommes invités aux combats contre le mal. O vous donc, qui avez reçu nos paroles et les avez mises en pratique, persévérez et avancez ! et vous qui n'avez point encore mis la main à l'oeuvre, commencez dès maintenant, et qu'à l'avenir vos efforts vous sauvent de l'accusation de négligence ! On peut toujours, si négligent qu'on ait été, on peut, avec de la diligence, réparer le temps perdu... [...]"

[à suivre...]


Note (1) : A l'époque de Jean Chrysostome, de nombreux catéchumènes, par peur de retomber dans le péché après leur baptême, retardaient le moment de recevoir le sacrement, par lequel, effectivement, leurs péchés antérieurs étaient pardonnés ; cette attente durait même parfois pour certains jusqu'à la fin de la vie, et ce pouvait être quasiment sur le lit de mort qu'ils demandaient enfin à recevoir le baptême ! C'est à ce fait, fréquent, mais qui privait les catéchumènes de recevoir la grâce du baptême, que Jean Chrysostome fait ici allusion.

 

Note (2) : Catéchèse : Acte et contenu d'un enseignement destiné à faire comprendre aux baptisés la Révélation et sa cohérence d'ensemble.(Glossaire du site de la Conférence des Evêques de France)

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère orthodoxe - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com