Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 00:03
 

 

"Le septième Concile œcuménique qui a été convoqué pour la défense des saintes icônes a fait la déclaration suivante:
«Avec toute la précision [requise] et après un examen approfondi, nous définissons la règle selon laquelle d'une manière semblable à la croix précieuse et vivifiante, les vénérables et saintes icônes, peintes ou en mosaïque, ou en tout autre matériau approprié, doivent être placées dans les saintes églises de Dieu, sur les vases sacrés et les ornements, sur les murs et les panneaux, les maisons et les rues, de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ et de notre Toute Immaculée Souveraine la Sainte Mère de Dieu, et aussi des Saints-Anges, et de tous les les saints. "
 
Au vu de cette déclaration vous pouvez constater que les icônes ne sont pas seulement peintes, mais ont été produites dans tout matériau approprié disponible à cette époque-là. Ainsi, les icônes ont été peintes, elles ont été faites en mosaïque, sculptées dans le bois, gravées sur les vases de métal et brodées sur les vêtements. De même, à cette époque, la Bible et tout autre livre étaient copiés à la main parce qu'il n'y avait pas de machines à imprimer.
 
Une icône n'est pas seulement une image du Christ, de la Mère de Dieu, des saints, des anges etc, c’est aussi la Parole de Dieu (la Bible), représentée dans les images. Il y a une similitude entre la Bible et l'icône – les deux expliquent l'enseignement du Christ et les deux sont l'image du Christ: on la présente soit verbalement soit en images. La Bible n'est pas sainte en raison de l'encre et du papier, mais parce que les mots qu'elle contient sont les paroles de Dieu, écrites par des hommes inspirés par l'Esprit Saint. De la même manière, l'icône n'est pas sainte à cause du bois et la peinture, mais parce qu'elle proclame la Parole de Dieu. Avec l'invention des machines d'impression la Bible a été mise à la disposition de tous, mais parce que nos copies sont imprimées cela veut-il dire que la Bible que nous lisons à la maison n'est pas sainte ni véritable? Si la Bible imprimée peut être considérée comme sainte et véritable, l’icône imprimée peut également être considérée de même. Les icônes peintes à la main sont bien sûr préférables, mais elles peuvent être très coûteuses et tout le monde n’est pas en mesure d'en acheter une pour son usage personnel à la maison. La technologie moderne a mis l'icône à la disposition de millions de personnes à un prix abordable. En bref, la déclaration faite par le 7e concile œcuménique nous permet d'utiliser tout matériel disponible afin de produire une icône. Quelle que soit la matière utilisée, elle demeure valable. Nous ne vénèrons pas la matière mais la personne qu'elle représente. Saint Jean Damascène a déclaré: «Je n’adore pas la matière, j’adore le créateur de la matière, qui est devenu matière pour mon salut, qui a voulu demeurer dans la matière, qui a accompli mon salut à travers la matière."
 
Dans l’Eglise grecque c’est la coutume de conserver l'icône dans le sanctuaire de l’église pendant quarante jours, pour la rendre sainte et véritable. C'est une vieille coutume et les gens apportent des icônes à l'église (en général le Dimanche de l'Orthodoxie) et les laissent dans l'église pendant quarante jours. Les Russes, d'autre part apportent leurs icônes à l'église et les font bénir par le prêtre par une prière spéciale pour les icônes. En vérité, cela ne rend pas l'icône plus sainte qu’elle ne l'est en réalité. Ce qui rend l’icône sainte c’est l'inscription du nom. Une icône doit être une interprétation fidèle du prototype [original], montrant une image reconnaissable et le nom de la personne qu'elle représente. Le nom identifie la personne ou les personnes et en même temps est un sceau de sanctification, ainsi en est-il avec la croix et la Bible, l'icône n'a pas besoin de recevoir de prières spéciales ni de recevoir toute autre forme de bénédiction par un prêtre pour la rendre sainte. Comme je l'ai déjà mentionné, l'icône est la Parole de Dieu dans les images et de la même façon que nous ne bénissons pas la Bible nous n'avons pas besoin de bénir l'icône. Elle ne peut recevoir aucun avantage supplémentaire de la bénédiction d'un prêtre ou de n'importe quelle application de Myron. Certaines icônes n’ont aucune inscription, ce qui est contraire à la théologie de l'icône, car c'est l'inscription qui entraîne sa sanctification: sans elle, l'icône reste une œuvre d’art ordinaire.
 
Mais cette compréhension de l'icône produit également un sérieux problème avec les icônes imprimées. Elles ne sont pas seulement des documents imprimés destinés à la vénération, mais elles peuvent être librement imprimées sur des dépliants, livres, magazines et journaux. Après avoir été lus, ceux-ci sont ensuite abandonnés et jetés à la poubelle. Si l'icône est sainte sans avoir besoin d'une bénédiction d'aucune sorte, ces images jetées n’en demeurent pas moins saintes. Nous ne pouvons pas contrôler ce que les non-orthodoxes font avec ces images, mais les orthodoxes doivent apprendre à les détacher des articles auxquels elles sont associées et s’ils ne veulent pas les garder, alors ils doivent les détruire par le feu. Cela peut facilement être fait en utilisant une boîte de conserve à l'extérieur pour éviter tout danger et les cendres peuvent être jetées dans un coin ou enfouies dans un lieu approprié que les pieds ne fouleront pas."
 
(Version française de Maxime le minime
 d'après "Questions and Answers"
sur le site The Orthodox Pages
de Père Christophe Klitou
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère Orthodoxe - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire en cliquant sur :