Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 23:09

 

Dans le cadre de l’exposition « Vienne 1900, Klimt, Schiele et leur temps »,  la fondation Beyer de Bâle rend hommage au grand peintre symboliste  autrichien, le chef de fil du courant artistique La Sécession.

En 1897, avec 19 autres artistes, Gustav Klimt crée La Sécession, mouvement d' « Union des Artistes Figuratifs ». Ce groupe perdurera jusqu'en 1939 et Klimt en sera le premier président. Le journal « Ver Sacrum » (Printemps Sacré), émanation du groupe, servira à faire connaître les artistes grâce à des reproductions de tableaux. Par ailleurs, l'architecte Josef Maria Olbrich érigera un édifice qui abritera leurs œuvres.

La Sécession  se développe parallèlement à l’Art Nouveau français, au Jugendstil allemand et au Liberty anglais. La première exposition – dans laquelle l’association défend l’idée de l’art total - a lieu en mars 1898 ; elle remporte, dans un premier temps, un succès considérable, grâce à la visite de l’empereur mais ce dernier interrompt son soutien après le scandale du tableau Le philosophe.

Comme chez les symbolistes français, la peinture ne prétend pas être seulement une œuvre picturale mais elle se veut interprétation globale du monde. Ce n’est donc pas un hasard si des éléments religieux y côtoient des éléments profanes. En fait, ce mouvement, marqué par les  récentes découvertes de Freud, qui souligne le rôle tout puissant des pulsions sexuelles, – ce qui bouleverse la société viennoise - propose une réinterprétation érotique d’une thématique religieuse.

Dans le tableau intitulé le Baiser, qui est une des toiles les plus célèbres du peintre,  cette volonté de donner toute sa place à l’activité sexuelle est manifeste. La toile représente clairement l’assomption du couple humain sous l’effet de la fusion sexuelle. L’auteur réutilise les motifs de la peinture sacrée, comme l’Assomption de la Vierge, mais en altère fondamentalement la signification. Le tableau est clairement blasphématoire.

Il remet donc en question la place traditionnelle que l’Eglise donne à la  sexualité humaine, à la place de la femme et à la finalité qui lui est assignée. La femme à genoux est sauvée par son amant qui se substitue au Christ. La scène réinterprète le couronnement de la Vierge.

La partie inférieure du tableau est constituée d’une symbolique de  la terre, représentée par un parterre de fleurs, emblèmes du  printemps, de la sève et de l’amour, qui remonte  au paganisme antique. La partie supérieure représente le couple d’amants : le corps de la femme est partiellement décoré par les fleurs qui figuraient dans la partie inférieure, ce qui confère un équilibre entre le bas et le haut du tableau ; mais cela doit aussi nous faire comprendre que la femme permet l’envol du monde inférieur au monde supérieur. Il s’agit bien ici d’une exaltation de la femme qui permet à l’homme d’être sauvé : il faut lire, au travers de ce tableau, une transposition du destin de la Vierge. Le corps de l’homme est représenté d’une façon très différente, qui n’a plus rien de naturel ni de mystique : il est recouvert de motifs rectangulaires, ce qui met en valeur la virilité mais aussi la rationalité. Klimt utilise, pour ce tableau, la technique de la feuille d’or, empruntée aux mosaïques byzantines, ce qui nous ramène, de nouveau vers l’art sacré : l’idée serait que la fusion physique est dotée d’une dimension sacrée. Le halo sacré qui entoure le couple résulte de la fusion physique de deux corps. Le format du tableau, dans ce contexte, ne peut être interprété autrement que sous un aspect phallique, destiné à confirmer le caractère extatique de la fusion érotique.

Le tableau est clairement blasphématoire. La femme est au genoux de l’homme qui se substitue au Christ.

- Gustav Klimt

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe - dans textes à méditer

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com