Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 01:38

SIXIÈME ROUTE

 

LE CHEMIN DE L’ÉGLISE

LE LITURGE

 

Cette fois, nous avançons sur une route longée d’arbres magnifiques. Le Christ n’est plus avec nous, mais deux hommes vêtus de blanc, très beaux, nous accompagnent.

Sur le poteau indicateur de la route est écrit :

 

Le liturge

Les deux hommes s’appellent : Michel et Gabriel.

Nous avons deviné que ce sont des anges, mais nous n’osons pas leur dire que nous avons deviné. Nous sommes un peu effrayés.

Ils nous demandent : que signifie cette inscription ? Nous ne le savons pas. Alors, ils nous expliquent :

C’est notre Seigneur Jésus-Christ qui a institué les sacrements.

 

Les trois grands sacrements sont :

le baptême, la confirmation, la communion.

 

Il y en a aussi beaucoup d’autres comme l’absolution, l’enterrement, le mariage... mais nous vous raconterons l’histoire des trois premiers et de l’absolution. Celui qui administre les sacrements, ave l’approbation de l’Église, s’appelle un liturge et Jésus est le Grand Liturge avec le Saint-Esprit qui ne le quitte jamais.

 

Le Baptème

 

Vous vous souvenez qu’au début de cette année, nous avons lu ensemble le récit du baptême du Christ, lorsqu’Il est descendu dans le Jourdain et que le fleuve émerveillé «est retourné en arrière», comme nous le chantons. Dieu, par Sa descente dans l’eau, a plongé Sa divinité dans toute la nature et nous a donné l’exemple. Le démon qui rend mauvaises toutes les forces qu’il touche peut maintenant être vaincu par nous. Tout est purifié. En étant plongés dans l’eau du baptistère, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, c’est-à-dire au nom de la Sainte Trinité, Jésus-Christ a manifesté pendant Sa vie sur terre, que nous pouvons devenir des hommes divins, des «nouvelles créatures» et imiter Dieu incarné.

On peut non seulement baptiser chaque personne, mais aussi des foules. Quand le Christ ressuscité apparaît aux apôtres avant de monter au ciel, Il leur dit :

«Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur enseignant à pratiquer tout ce que Je vous ai commandé. Et voici que Je suis avec vous en tout temps jusqu’à la consommation du siècle» (Matthieu 28, 16-20), c’est-à-dire jusqu’à la fin du monde.

 

Voyez-vous, il ne suffit pas d’être baptisé, il faut faire ce que Jésus nous commande et alors, Il ne nous quitte pas.

 

La confirmation

Après que le Christ soit monté auprès du Père, le Saint-Esprit est descendu sous forme de langues de feu.

 

 «Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, (la Vierge, les apôtres et plusieurs personnes) quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu’on eut dites de feu ; elles se divisaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer» (Actes 2, 1-3).

 

La communion

Et maintenant, pouvez-vous me dire quand Jésus a institué la Communion ?

Tous les enfants : Ça, on sait : pendant la Sainte Cène. Il nous fait manger Son Corps et Son Sang

 

- Dites-nous comment cela s’est passé.

 

«Or, pendant qu’ils mangeaient, Jésus, ayant pris du pain et dit une bénédiction, le rompit, et l’ayant donné aux disciples dit : Prenez. Mangez. Ceci est Mon Corps. Et, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, Il la leur donna en disant : Buvez-en tous car ceci est Mon Sang, de la nouvelle Alliance, répandu pour un grand nombre, pour la rémission des péchés». Matthieu 26, 26-28).

 

L’absolution

Avant de vous laisser, mes enfants, nous vous indiquerons à quel moment le Christ donna aux Apôtres le pouvoir de donner ou de ne pas donner l’absolution, ce qui ne s’était jamais fait avant l’arrivée du Christ :

«Le soir venu, ce même jour, le premier de la semaine, alors que les portes de la maison où se trouvaient les disciples étaient fermées par peur des Juifs, Jésus arriva et Se trouva devant eux et Il leur dit : Paix à vous ! et, en disant cela, Il leur montra Ses mains et Son côté. Les disciples furent tout joyeux de revoir le Seigneur. Alors Jésus leur dit de nouveau : Paix à vous ! Comme le Père M’a envoyé, à Mon tour Je vous envoie. Cela dit, Il souffla sur eux et leur dit : Recevez l’Esprit Saint : les péchés de ceux à qui vous les remettrez leur seront remis ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez» Jean 20, 19-23).

Sitôt dits les derniers mots, les deux hommes très beaux, vêtus de blanc, ont disparu.

 


 

Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Catéchèse

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com