Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 01:25

PREMIÈRE ROUTE

 

Au début de la première route, il y a une borne indicatrice avec les mots : POUR TOUS

 

La Samaritaine

 

Les Juifs pensaient que le Messie devait venir pour eux. Ils ne pensaient pas que le Messie pourrait être, pour tous. Ils se disaient : ce sera un très grand Roi., pacifique, qui rétablira le Royaume d’Israël.

Le chemin sur lequel nous partons avec le Christ, va sembler tellement inattendu pour les Juifs que, même les Apôtres, auront de la peine à comprendre ce qui se passe.

 

Il fait très chaud, Jésus est fatigué, il est midi. Il s’assied près de la «Source de Jacob». Il a soif. Il voit une Samaritaine qui vient puiser de l’eau. Les Juifs méprisaient les Samaritains.

 

Jésus «Donne-Moi à boire»

 

La Samaritaine       «Comment Toi qui es Juif, me demandes-Tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ?»

 

Jésus «Si tu savais... quel est Celui qui te dit : donne-Moi à boire, c’est toi qui L’aurais prié ! Et Il t’aurait donné de l’eau vive.»

 

La Samaritaine       «Seigneur, Tu n’as rien pour puiser et le puits est profond. Comment aurais-Tu de l’eau vive ? Serais-Tu plus grand que notre Père Jacob qui nous a donné le puits ?»

 

Jésus «Quiconque boit de cette eau (du puits) aura soif encore ; mais qui boira de l’eau que Je lui donnerai, n’aura plus soif à jamais. Mais l’eau que Je lui donnerai sera en lui une source d’eau jaillissant en vie éternelle».

 

La Samaritaine       (qui ne comprend pas) «Seigneur, donne-moi cette eau afin que je n’aie plus soif et que je ne me rende plus ici pour puiser.»

 

Jésus explique à la Samaritaine :

 

Jésus «L’heure vient où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, Ils boiront l’eau éternelle».

 

La Samaritaine       «Je sais que le Messie va venir Celui qu’on nomme Christ».

 

Jésus «Je Le suis, Moi qui te parle».

 

Les disciples arrivent, ils sont scandalisés de voir Jésus parler avec la Samaritaine.

 

Les disciples            «Pourquoi parles-Tu avec elle ?»

 

Pendant ce temps, la femme court au village et raconte sa rencontre avec Jésus. Tout le village arrive.

On invite Jésus : Il demeure deux jours avec eux Lui, le Juif, avec les Samaritains méprisés.

Lorsqu’Il repart après les avoir enseignés, tous s’écrient : Il est vraiment le Sauveur du monde !

 

JÉSUS MONTRE QU’IL EST VENU POUR TOUS

 

Lire la péricope évangélique : Jean 4, 5-42

 

Le Centurion

 

Une autre fois, sur la même route, un officier supérieur romain : «Ayant entendu parler de Jésus, envoya auprès de lui quelques-uns des anciens des Juifs, L’invitant à venir pour sauver de la mort, son serviteur».

Jésus partit. Il n’était plus loin de la maison.

 «Lorsque le Centurion lui fit dire : Seigneur, ne Te donne pas cette peine ! Car je ne suis pas digne que Tu entres sous mon toit. Aussi, n’ai-je même pas osé aller à Toi. Mais dis un mot et mon serviteur sera guéri. En effet, je suis moi-même quelqu’un de soumis à une autorité, ayant sous moi des soldats ; et je dis à celui-ci : “Va” et il vient ; et à mon serviteur : “Fais ceci” et il le fait. Jésus l’admira. Et s’étant tourné vers la foule qui le suivait, il dit : “Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé autant de foi» ! Et sur l’heure, le. serviteur fut guéri (Luc 7, 1-10).

 

JÉSUS MONTRE AUX JUIFS QU’UN ROMAIN (PAÏEN)

A UNE FOI PLUS FORTE QUE LA LEUR.

 

La Cananéenne

 

Sur la même route, Jésus rencontre :

«Une Cananéenne qui criait : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David. Ma fille est tourmentée par un démon».

 

Jésus pour l’éprouver et éprouver ses disciples ne répond pas.

Les disciples : «Guéris-la, car elle crie derrière nous».

Jésus, pour les éprouver répond : «Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël (c’est-à-dire, que pour les juifs).

La femme se prosterne et insiste : Seigneur, viens à mon secours !

 

Jésus :            «Il n’est pas bon de prendre le pain des enfants (des Juifs) et de le jeter aux petits chiens (aux païens).

 

La femme :   «Justement Seigneur, car les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leurs maîtres.»

 

Jésus :            «Ô femme, ta foi est grande ! Qu’il te soit fait comme tu veux !»

Et sa fille fut guérie à partir de ce moment là. (Matthieu 15, 22-28).

 

JÉSUS MONTRE QUE LA FOI DE CETTE PAÏENNE

fait faire à Dieu ce qu’elle désire.

 

            La Samaritaine       méprisée,

            Le Romain               envahisseur,

            La Cananéenne     païenne.

 

JÉSUS EST VENU POUR TOUS, NE L’OUBLIEZ JAMAIS !

 

 


Partager cet article

Repost0
Published by Monastère Orthodoxe de l'Annonciation - dans Catéchèse

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com