Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 01:03

LA SAINTE RENCONTRE :

Fête de la présentation de Jésus au Temple, 40 jours après Sa naissance.

L'ENFANTILLAGE DU PECHE

Les mystères évangéliques, comme je le dis fréquemment, ne sont pas semblables à des thèses philosophiques contenant une seule idée, un seul aspect. Ils renferment tant d'enseignements et je tâche, chaque année, de vous faire découvrir un des aspects du mystère.

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler brièvement, car la cérémonie est longue et je crains de vous fatiguer, d'un sujet rarement traité : celui d'un Enfant de quarante jours, Dieu incarné, dans les bras de Siméon ; le verset de l'Alléluia chante : « Ce n'est pas le vieillard qui tient l'Enfant mais c'est l'Enfant qui soutient le vieillard», car ce dernier lui demande de le laisser aller en paix.

L'Enfant-Jésus ! Dieu pouvait S'incarner en un homme mûr ; II a voulu être non seulement un homme mais passer par les différentes étapes de l'humanité, commençant par l'enfance. Les Pères nous introduisent dans ce mystère de l'enfance de Jésus. Saint Grégoire le Théologien enseigne qu'il est devenu enfant pour effacer l'enfantillage du péché. Voilà ce que je voudrais souligner.

Le péché, le mal nous paraissent redoutables mais, en réalité, ce que l'on appelle le péché adamique est, en soi, une inexpérience, une naïveté. C'est pourquoi Eve doit être nommée « vierge naïve » et Marie « vierge sage ». Il est nécessaire de le rappeler car tous nos péchés contiennent... de la bêtise, de la naïveté.

J'ai remarqué qu'il existait deux tendances ; disons, l'une de droite, « intégriste » pour employer un terme moderne, voit tellement la force du mal — et elle a raison d'une certaine manière — que le mal devient plus fort que le bien ; l'autre, « libérale », ne voit pas le mal. Les Chrétiens doivent le voir, lutter, le combattre mais, simultanément, ne pas oublier que c'est un « enfantillage ». L'humanité n'est pas encore mûre.

Prenons l'exemple de l'Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Le même Grégoire et d'autres Pères nous disent que le péché d'Adam et Eve était, en outre, d'« avoir mangé prématurément » n'étant pas encore mûris par l'Arbre de Vie, c'est-à-dire par la communion à Dieu. La croix est à la fois l'Arbre de Vie et l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Si nous analysons nos vices, nos passions, nous y trouverons un genre de naïve précipitation vers une mauvaise direction. Vouloir posséder telle ou telle chose, est un enfantillage lorsqu'on est destiné à posséder la nature divine ! chercher une jouissance terrestre lorsqu'on est appelé à jouir de la béatitude de l'union avec Dieu ! Haïr est aussi un enfantillage car on finit par se faire du mal à soi-même pour des choses sans valeur ! C'est la raison pour laquelle le Christ est devenu enfant, afin d'effacer l'enfantillage du péché, afin d'être notre Lumière et pour que, progressivement, à travers les siècles, nous devenions des adultes.

L'humanité ne sera adulte qu'au Deuxième Avènement, quand elle se présentera devant l'Epoux céleste comme une jeune fille, une fiancée.

Toute l'histoire de l'humanité n'est qu'une étape, une marche vers l'étape-adulte. L'homme adulte est uni à Dieu, il est pleinement déifié. Nous ne sommes encore que des enfants... Amen.

Eglise de la Sainte Rencontre, Nancy - 1969.

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Orthodoxe : Cathedrale Saint Irenee - dans Enseignement spirituel

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com