Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 00:04

 

 Saint Sulpice Sévère ne fut point évêque, mais simple prêtre. Il naquit eu Aquitaine, aux environs de Toulouse, d'une famille aussi noble que riche. L'étude des lettres occupa ses premières années : étant encore fort jeune, il fréquenta le barreau, et son éloquence y brilla du plus vif éclat. Il se maria à une femme de famille consulaire, qui lui apporta des biens considérables mais qui lui fut bientôt enlevée par la mort. Cette perte cruelle le détacha du monde ; il alla fixer sa demeure dans la solitude de Primuliac, village, d'Aquitaine ; il dépensait tous ses revenus en aumônes, constructions et embellissements d'églises et autres bonnes œuvres. II alla visiter saint Martin de Tours vers l'an 394 : il fut si frappé des vertus, des discours et des conseils de cet homme divin, qu'il revint chaque année passer quelque temps avec lui, afin d'apprendre à copier parfaitement tous les traits de ce beau modèle. Un jour qu'il dormait dans sa cellule, il lui sembla qu'il voyait saint Martin monter au ciel tout rayonnant de gloire. La vérité de cette vision fut confirmée par l'évènement. Il écrivit la vie de son bienheureux maître. Il passa cinq ans à Marmoutier dans la cellule de ce grand saint. Quelques auteurs disent qu'il se retira ensuite dans un monastère situé ou à Marseille, ou dans le voisinage de cette ville. On ne connaît point l'année de sa mort ; on sait seulement qu'elle arriva au commencement du Ve siècle. Saint Paulin de Nole, Paulin de Périgueux, Venance Fortunat et plusieurs autres font les plus magnifiques éloges de saint Sulpice Sévère. Gennade dit qu'il était surtout recommandable par son humilité et par son amour extraordinaire pour la pauvreté.

Guilbert, abbé de Gembloux, rapporte que, de son temps, on faisait solennellement a Marmoutier la fête de saint Sulpice Sévère. Il est surtout célèbre par ses écrits qui sont : un abrégé de l’Histoire sacrée, qui commence à la création et finit à l'an 400 du Notre- Seigneur. Il est écrit dans un style qui rappelle la rapidité, la concision et l'élégance de Salluste, la Vie de saint Martin, trois Dialogues sur les vertus des moines d'Egypte et d'Orient, et sur plusieurs circonstances de la vie et plusieurs miracles de saint Martin et plusieurs lettres à saint Paulin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Monastère orthodoxe - dans Vie des saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/ 

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com