Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2022 6 03 /12 /décembre /2022 00:17

 

 

SAINT  ELOI

 
à Didier, évêque de Cahors
 
A celui qui sera toujours son seigneur et père apostolique, Didier, prêtre par excellence,
 
Eloi, serviteur des serviteurs de Dieu.
 
Chaque fois que nous trouvons l'occasion d'écrire à Votre Grâce, chaque fois semble se combler pour nous la mesure de notre allégresse.
 
C'est pourquoi, outre la dette du salut dont je vous suis redevable, je vous demande encore avec plus d'ardeur et par-dessus tous les biens de cette terre que, chaque fois que votre âme, au milieu des soucis de ce monde, pourra trouver un instant de repos, vous n'oubliez pas d'associer à vos saintes prières le souvenir du moindre de vos serviteurs
 
Et je vous dis cela, non pas que je croie que vous nous oubliez parfois, pas plus que votre serviteur ne vieillira dans votre cœur ; mais j'ai pensé cependant qu'il ne serait pas hors de propos de vous rappeler cela en vous adressant une nouvelle prière.
 
Vous savez, sans que j'aie besoin de vous le redire, quelle cause peut seule animer mon cœur dans cette vie présente, si ce n'est l'immensité du désir de la vie éternelle que l'on goûte dans la bienheureuse patrie des justes.
 
C'est ce seul désir qui fait battre mon cœur et tressaillir mes entrailles.
 
Vous savez aussi que l'on ne parle fréquemment que de ce qui fait l'unique objet de son amour et le but de ses désirs.
 
Or donc, mon Didier, toi qui m'es cher comme moi-même, souviens-toi toujours de ton Eloi lorsque ton âme se répandra en prières devant le Seigneur,
 
Et bien qu'une immense distance nous sépare l'un de l'autre et que nous ne puissions espérer de nous retrouver corporellement en cette vie, soyons toujours unis dans le Christ et efforçons-nous de vivre de telle sorte qu'après peu de temps nous soyons réunis en corps et en âme tout à la fois, et qu'ainsi réunis nous puissions vivre éternellement.
 
Ce que daignera accorder à nos instantes prières, comme je le crois, la clémence sans bornes de notre Seigneur Jésus-Christ, à qui la gloire appartient dans l'éternité des siècles. Amen.
 
Je te salue de toute mon âme et avec l'affection la plus sincère. Dadon, notre fidèle compagnon, te salue aussi.
 
HYMNE DE MONSIEUR SAINCT ELOY
évesque de Noyon
 
Faudrait un lyre dorée
Qui eust sa tablette azurée,
Sur icelle des fils d'argent,
Son dos couvert d'orfaverie,
Chaque cheville en pierrerie 
Et l'archet de mesme entre-gent,
O sainct Eloy, preslat insigne, Pour te chanter un los condigne
Aux mérites de tes vertus,
Toy dont l'Eglise a tant de gages 
Et qui admire tes ouvrages 
D'or et de perles revestus.
 
 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Unis dans l'Amour de Dieu - dans Les Saints

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com