Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 00:34
Mercredi des Cendres occidental

Début du jeûne de Carême

 

Saint du jour : Saint Yaouen, évêque du Léon (570)

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours

et aux siècles des siècles. Amen !

Méditation

« Nous sommes ivres de l’amour de Dieu pour nous. Certes, tous les autres sujets nous intéressent mais pour parler sans équivoque, sans voile, sans rien déguiser, dans la nudité de l’esprit, l’unique intérêt n’est pas notre amour pour Lui, mais son amour qui à tout instant nous éblouit, nous écrase divinement, nous bouleverse dans son infinité »

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

L'Ecclésiaste

Chapitre 1 LES PAROLES DU SAGE

Voici les paroles du Sage, fils de David et roi à Jérusalem.

Le Sage dit : Tout part en fumée, rien ne sert à rien, rien ne mène à rien.

Psaume 69

Au chef de chœur : sur le mode joyeux. De David

Sauve-moi ô Dieu

Car les eaux me sont entrées jusqu’à l’âme

J’enfonce dans la boue sans pouvoir me tenir

Je suis tombé dans un gouffre et le flot me submerge

Je m’épuise à crier, mon gosier se dessèche

Mes yeux se consument,

tandis que je regarde vers mon Dieu

Ils sont plus nombreux que les cheveux de la tête

Ceux qui me haïssent sans raison

Ils se sont fortifiés, mes ennemis

Ceux qui me pourchassent injustement

Ce que je n’ai pas dérobé

Il faut que je le restitue

O mon Dieu tu connais ma folie

Et mes fautes ne te sont pas cachées

Qu’ils ne soient pas dans la honte à cause de moi

Ceux qui espèrent en toi seigneur Sabaoth

Qu’ils ne soient pas dans la confusion à cause de moi

Ceux qui te cherchent Dieu d’Israël

Car c’est pour toi que je supporte l’outrage

Que la honte couvre mon visage

Je suis devenu un étranger pour mes frères

Un inconnu pour les fils de ma mère

Le zèle de ta maison m’a dévoré

Et les outrages de ceux qui t’insultent sont retombés sur moi

J’ai courbé mon âme dans le jeûne

Et c’est ce qui m’attire l’opprobre

J’ai pris un sac pour vêtement

Je suis devenu l’objet de leurs sarcasmes

Ceux qui sont assis à la porte ont fait de moi une idole

Et les buveurs de liqueurs fortes me mettent en chanson

Mais moi Seigneur je t’adresse ma prière

Mon Dieu voici le temps favorable

Réponds-moi dans ta grande miséricorde

Selon la vérité de ton salut

Retire-moi de la boue que je n’y enfonce pas

Que je sois délivré de mes ennemis et des eaux profondes

Que les flots ne m’inondent plus, que l’abîme ne m’engloutisse pas

Que la fosse ne referme pas sa gueule sur moi

Réponds-moi Seigneur car ta miséricorde est secourable

Dans ton immense compassion regarde vers moi

Ne cache pas ta face à ton serviteur

L’oppression est sur moi, hâte-toi de m’exaucer.

LECTURES

Ancien Testament : Joël 2, 12 à 19

Le SEIGNEUR déclare : « Revenez vers moi de tout votre cœur, c'est encore le moment. Jeûnez, pleurez, chantez des chants de deuil ! Ce ne sont pas vos vêtements qu'il faut déchirer, c'est votre cœur qu'il faut changer. » Oui, revenez vers le SEIGNEUR, votre Dieu. Il est plein de tendresse et de pitié, patient, plein d'amour, et il regrette ses menaces. Qui sait? Il regrettera peut-être sa décision et vous fera encore du bien. Alors vous pourrez apporter des offrandes de farine et des offrandes de vin au SEIGNEUR, votre Dieu. Sonnez de la trompette à Jérusalem, commandez un temps de jeûne, organisez une cérémonie. Convoquez le peuple pour une assemblée sainte. Réunissez les vieillards, les jeunes gens et même les bébés. Que les nouveaux mariés quittent leur chambre de mariage. Que les prêtres au service du SEIGNEUR pleurent dans le temple, entre l'entrée et l'autel. Qu'ils prient ainsi : « SEIGNEUR, aie pitié de nous, ton peuple. Ne permets pas que la honte couvre ceux qui t'appartiennent. Ne permets pas que les autres peuples se moquent de nous en disant : “Et leur Dieu, qu'est-ce qu'il fait ? ” » Le SEIGNEUR est plein d'amour pour son pays, il a pitié de son peuple. Voici ce qu'il lui répond : « Voyez, je vais vous redonner du blé, du vin nouveau, de l'huile fraîche. Vous en aurez autant que vous voudrez. Je ne permettrai plus que les autres peuples vous couvrent de honte.»

Nouveau Testament : Romains 14, 11 à 18

Car il est écrit : “Aussi vrai que je suis Vivant, dit le Seigneur, devant moi fléchira tout genou et toute langue confessera Dieu.” Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. Cessons donc de nous juger les uns les autres; mais jugez plutôt qu’il ne faut rien faire qui soit une cause de chute pour votre frère. J’ai l’intime conviction dans le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi- même, mais si quelqu’un estime une chose impure, elle le devient pour lui. Si ce que tu manges attriste ton frère, tu ne te conduis plus selon l’amour; ne va pas, à cause de ce que tu manges, faire périr un de ceux pour lesquels le Christ est mort. Que ce qui est bon en vous ne devienne pas une cause de blasphème. Car le Royaume de Dieu n’est pas affaire de manger et de boire : il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. Celui qui sert le Christ de cette façon est agréable à Dieu et approuvé des hommes

Evangile selon Saint Matthieu 6, 16 à 18

Lorsque vous jeûnez, ne soyez pas comme les hypocrites à l’air renfrogné, car ils prennent une mine défaite pour faire voir aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le dis : ils ont reçu leur salaire. Pour toi, lorsque tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, pour ne pas faire voir aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret, et ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Immolatio de Carême

Il est véritablement digne et juste, équitable et salutaire, de Te rendre grâces en tous temps et en tous lieux, Seigneur Saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, Toi qui es présent avec ton Verbe et ton Esprit dans le mystère de notre coeur, invisible aux adorateurs des apparences, Toi notre trésor inestimable, ô Triple Unité, source de l’être, par ton Fils notre Seigneur. Tu nous apprends à jeûner non dans la tristesse comme les hypocrites, mais dans la joie comme tes enfants. Nul ne peut dérober ta grâce, Tu la donnes, Tu la distribues, riche en miséricorde, selon ton bon plaisir, à tous ceux qui la cherchent ; par elle, les incorporels et les corporels, les Anges et les Archanges et toute l’armée céleste T’adorent, se prosternent devant ta face, n’osant regarder ta Gloire, ni détacher leur esprit de la contemplation de ta beauté ineffable, en Te disant : Saint, Saint, Saint...

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse ! Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

Création et conception : Liliana Prouet

 

Partager cet article
Repost1
Published by Unis dans l'Amour de Dieu - dans Carême

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com