Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 05:14
Saint Jacques Baradai

Ce jeudi 28 novembre 2019 l'Église syriaque orthodoxe indienne du Malankar célèbre la fête liturgique de Saint Jacques Baradai mort le 30 juillet 578 selon le calendrier de la liturgie de l'église orthodoxe syriaque et le patriarcat d'antioche des syriens (en communion avec Rome)le fête le 19 février selon leur calendrier liturgique.

Même en ça Saint Jacques Baradai est un saint atypique: il est commémoré au moins trois fois dans une année liturgique.  

Mor Yac ' ub Burd ono est né à Tella Mawzalt, aussi connue sous le nom de Constantina (Viranşehir, Turquie) près de Nisbis,  son père fut un prêtre syriaque orthodoxe Theophilose Bar Manu. Ses parents n'ont pas eu d'enfants pendant longtemps et dans l'accomplissement d'un vœu de ses parents, il fut offert à Dieu. À l'âge de 2 ans, Jacob fut confié à l' abbé du monastère (Resh Dayro), à Phaselita. Ici, il apprit le grec, la syriaque et les bases de l'ascétisme des Pères du Desert. Un jour sa mère s'est rendue au monastère qui voulait emmener son fils à la maison. Il n'était pas prêt à rentrer chez lui même pour une visite disant : " je suis entièrement dédié au Christ, ma mère n'a aucune part en moi." il a distribué toutes les propriétés qu'il a héritées de ses parents parmi les pauvres, et n'a rien gardé pour lui-même.

Jacob a été ordonné diacre et prêtre plus tard. Il était connu pour ses miracles, les malades venaient de loin pour être guéri par lui. St. Jacob a soulevé des tombeaux les morts, redonné la vue aux aveugles, il invoquait avec succès  la pluie, et fit même lever du soleil. Sa gloire s'est répandue dans l'Orient chrétien.

Saint Jacques Baradai a vécu pendant l'une des périodes les plus dures de l'église syriaque orthodoxe d'Antioche. Après que l'église ait refusé la formule de la foi définie par le Concile de Calcédoine et imposée par les empereurs byzantins  L'Église orthodoxe  syriaque d'Antioche n'accepta pas la définition chalcédonienne, mais avec les coptes n'accepta que les trois saints premiers conciles œcuméniques . L'Église affirme que le Seigneur Jésus-Christ est le fils incarné de Dieu, qui a pris une virilité parfaite sans péché, et qui a porté les péchés humains sur la croix et est mort pour le bien de toute l'humanité. Jésus a fait de son humanité un homme avec sa divinité sans se mélanger, ni changer. Les enseignements de St. Athanase  et de St. Cyril d'Alexandrie, St. Sévère d'Antioche sont très importants pour comprendre le principe de la christologie de l'église orthodoxe syriaque. Cette foi est connue sous le nom de monophysite mieux miaphysite  tandis que la foi chalcédonienne est diaphysite et ressemble à l'hérésie nestorienne qui a été rejetée précédemment.

L'Empereur Justinien avait décidé de faire appliquer les décrets chalcédoniens à tous, et les évêques, le clergé et les fidèles qui refusaient d'accepter les décrets étaient punis d'emprisonnement, de privation de liberté ou d'exil ou de mort. En conséquence, les orthodoxes ont été privés de leurs chefs spirituels et pendant dix ans, de nombreuses églises ont dû renoncer aux sacrements. Les fidèles n'étaient pas prêts à accepter les sacrements des hérétiques. Les chalcédoniens sont connus sous le nom de Melchites ou hommes de l'empereur depuis que l'empereur les soutenait ardemment. La femme de Justinien était cependant une chrétienne orthodoxe, la fille d'un prêtre orthodoxe syriaque. Il est important de savoir que l'Impératrice Theodora a été intronisée  avec les mêmes droits et pouvoirs que son mari. Sainte Theodora a demandé à Mor Yac ' ub de visiter Constantinople, mais il ne voulait pas y aller. Plus tard, il reçut une vision de Mor Sévère et de Mor John de Tella  et il est donc parti. Alors que l'empereur et les tribunaux souhaitaient persécuter Jacob, il fut accueilli avec honneur par l'impératrice. Au Palais de l'impératrice Theodora, de nombreux fidèles et dirigeants orthodoxes se sont réfugiés, y compris le pape Théodose 1er Patriarche en exil de l'Église orthodoxe copte d'Alexandrie fondée par saint Marc l’évangéliste.

L'impératrice Theodora pour assurer une continuité à la Sainte Église d'Antioche réussit à obtenir que saint Jacques Baradai fusse consacré en tant qu'évêque universel par le patriarche Théodose I, avec mandat apostolique de répandre la Religion orthodoxe et ordonné les pères et évêques quasiment disparus à cause des persécutions .

Saint Jacob est connu sous le nom de Baradée. Le nom de famille Baradée est dérivé de "Baradai" (vêtu de chiffons) ou de vêtements de mendiants en lambeaux, fabriqués avec des vieilles couvertures qu'il utilisait en guise de selles lorsqu'il montait sur les chevaux nécessaires pour ses multiples voyages rapides et secrets à travers la terre. Il a traversé l'Asie mineure, la Syrie, la Mésopotamie, les provinces adjacentes, les frontières de la Perse et d'Alexandrie. Il a exhorté les fidèles et avec ses encycliques les a encouragé à rester fidèles à la vraie foi orthodoxe. Il a ordonné 2 patriarches, Mor Serge de Tella qu'il posa sur le Trône d'Antioche  et Mor Paul II, au moins 27 évêques et milliers de prêtres et diacres pour l'église orthodoxe. Les melchites étaient furieux des efforts fructueux de Saint Jacques Baradai pour protéger la vraie foi, ils offrirent une récompense pour sa capture. Mais par la grâce de Dieu le Tout-Puissant il a toujours échappé aux persécuteurs.

Saint Jacques Baradai a écrit un anaphore de quinze pages commençant par "O Seigneur, le plus saint père de la paix" et plusieurs lettres, dont quatre ont été publiées dans les documents syriaques adressés à saint Jean d'Éphèse et autres.

Il poursuivit  son ministère apostolique pendant trente-cinq ans, luttant sans relâche pour la stabilisation et l'édification de la Sainte Église de Dieu  qu'il a soutenu avec diligence dans le temps de l'adversité jusqu'à sa mort au monastère de Romanus ou au monastère de Cassian le 30 juillet 578 . Selon un court récit de Mor Quryaqos, évêque de Mardin, les restes de Mor Yac ' ub étaient conservés au monastère de Cassian proche des confins avec l'Égypte jusqu'à (A.D. 622), lorsqu'ils furent transférés au monastère de Phaselita, près de Tella Mouzalat par Mor Zakkaï, évêque de Tella. Une partie des reliques de Saint Jacques Baradai fut enterrée à l'Église de Saint Stephen Bes, Chelad, Kothamangalam par St. Gregorius Geevarghese Chathuruthil de Parumala et qui fut évêque co-consécrateur à l'épiscopat soit de Saint Jules Alavres soit de Mgr Joseph René Vilatte .
Tous les fidèles orthodoxes devraient se souvenir de St. Jacob Baradée, car il a été le gardien  de l'église d'Antioche qui fut sauvée par son zèle invincible et son activité infatigable, car l'église était menacée par la persécution de la puissance impériale. Il est l'un des pères religieux les plus célèbres pour sa dévotion et sa piété ; il a atteint le sommet de la vie monastique conduite avec une extrême austérité. Saint Jacques Baradai a été sans doute le plus grand combattant apostolique, un ISAPOSTOLOS un égal aux Apôtres  qui en s'appuyant sur la  véritable foi orthodoxe, a travaillé sans relâche pour protéger et promouvoir l'orthodoxie face à une immense persécution. Il est honoré dans le 5 e diptyque (Thubden d-Qadishe) tous les dimanches dans l'église orthodoxe Syriaque d'Antioche comme "... notre vénérable et saint père Mor Jacob Baradée, le défenseur de la foi orthodoxe "

Martyrs, saints et prélats de l' église orthodoxe Syriaque d'Antioche soutenez notre vocation .


Oh Saint Jacques Baradai! Prie pour nous tous toi qui est proche du Trône de grâce de Dieu notre Père et Créateur . Amen.

Monseigneur Ephrem

Saint Jacques Baradai

Partager cet article

Repost0
Published by Unis dans l'Amour de Dieu

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com