Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2019 6 27 /07 /juillet /2019 23:06
Lecture selon le temps liturgique du Dimanche 28 juillet 2019

7e DIMANCHE APRÈS LA PENTECÔTE 

Les bons et les mauvais fruits

 

      

Lecture du livre de l’Ecclésiastique            Si 24/9-17

J'ai parcouru toute la terre. 

Sur tout peuple, sur toute nation, j'ai exercé l'empire.

J'ai eu sous les pieds, par ma puissance,

le cœur de tous les hommes, grands et petits ; 

auprès d'eux je m'enquis d'un lieu de repos, 

où j'habiterais dans le domaine du Seigneur. 

Alors la voix du Créateur de l'univers m'a donné ses ordres 

et celui qui m'a créée a reposé dans ma tente.  

Il m'a dit : « En Jacob, plante ta tente,

en Israël, place ton héritage ; 

parmi les élus, étends tes racines. »

Dès le début, avant tous les siècles, il m'a créée, 

jusqu'à la fin des siècles je ne cesserai pas d'exister ; dans la maison sainte j'ai exercé mon ministère devant Lui

et ainsi j'ai été affermie dans Sion ;

dans la cité sainte j'ai trouvé mon repos, et Jérusalem est le siège de mon empire.

J'ai pris racine dans un peuple mis à l'honneur, 

dont l'héritage est dans la part de mon Dieu,

et j'ai fixé mon séjour dans l'assemblée des saints.  

Je me suis élevée comme un cèdre sur le Liban, comme un cyprès sur la montagne de Sion;

 

Lecture de l'épître du bienheureux apôtre Paul aux Romains.            Ro 6/15-23

Frères, quoi donc ? Pécherions-nous parce que nous sommes, non sous la Loi, mais sous la grâce ? Loin de là ! Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclave pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ? Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. - Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. - De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté, pour arriver à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté. Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

 

Lecture du saint Evangile selon saint Matthieu.                    Mt 7/15-21

En ce temps-là, Jésus dit encore à ses disciples :

« Prenez garde aux faux prophètes, eux qui viennent vers vous sous la peau des brebis, mais sont au-dedans des loups rapaces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez : est-ce qu'on récolte des raisins sur des épines, et des figues sur des chardons ? Ainsi, tout arbre sain produit de beaux fruits, mais tout arbre pourri produit de mauvais fruits. Il n'est pas possible à l'arbre sain de produire de mauvais fruits, ni à l'arbre pourri de produire de beaux fruits. Tout arbre qui ne produit pas du beau fruit est coupé et jeté au feu ; ainsi donc, c'est d'après leurs fruits que vous les reconnaîtrez. 

« Ce n'est pas tout homme qui Me dit : “Seigneur, Seigneur’’, qui entrera dans le Royaume des cieux, mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux ». 

 

Homélie de saint Hilaire de Poitiers. 

Le Sauveur nous avertit d’apprécier les paroles flatteuses et l’expression de douceur d’une personne en la comparant au fruit de ses actes. Nous n’avons pas, en effet, à apprécier quelqu’un d’après ses paroles, mais bien plutôt d’après son comportement. Car, chez beaucoup de gens, le vêtement de brebis cache la férocité du loup. 

Les épines ne produisent pas de raisins, ni les buissons des figues, ni les mauvais arbres des fruits comestibles ; ainsi, et c’est Jésus qui nous l’apprend, la cause de bonnes œuvres ne saurait être mauvaise ; c’est pourquoi tous les hommes doivent être jugés par les fruits qu’ils portent, car le Royaume des cieux ne s’obtient pas simplement par des paroles, et ce n’est pas celui qui aura dit : « Seigneur, Seigneur ! », qui en sera l’héritier.

Quel mérite, en effet, y a-t-il à dire : «Seigneur, Seigneur » ? Et quelle sainteté y a-t-il dans la simple invocation ? N’est-ce pas dans l’obéissance à la volonté de Dieu, et non pas dans la simple invocation de son Nom, qu’on trouve le chemin du ciel ? Beaucoup me diront en ce jour-là : « Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton Nom ? » 

Ici encore Jésus condamne la fraude des faux prophètes et les simulations des hypocrites, qui s’attribuent la gloire parce qu’ils ont parlé, soit en prophétisant, soit en priant pour chasser les démons, soit en d’autres œuvres de ce genre. Ainsi ils se promettent le Royaume des cieux comme si quelque chose leur appartenait en propre dans leurs paroles ou dans leurs œuvres, et comme si ce n’était pas la puissance de Dieu qui accomplit tout, qu’il s’agisse d’enseigner la doctrine ou de chasser les démons au nom du Christ. Pour nous, ce que nous pouvons, c’est mériter l’éternité bienheureuse, car il faut mettre du sien pour vouloir le bien et éviter le mal et pour obéir de tout cœur aux injonctions du ciel. En agissant ainsi, nous nous ferons connaître de Dieu, nous ferons sa volonté au lieu de nous attribuer ce qui Lui revient ; car Il répudie et repousse ceux qu’Il ne peut recevoir à cause de leurs œuvres d’iniquité.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Unis dans l'Amour de Dieu - dans Lectures du jour

Orthodoxie OccidentaleMOINE-GRAND-HABIT

depuis 1936

.http://religion-orthodoxe.eu/

Recherche

Priez puis silence ...

bougie10-copie-1

Saint Jean de San Francisco

11 St Jean de Changai

Fichier par Archive-Host.com

Nous écrire :

pretre.jacques@gmail.com